494 connectés

Spider-Man : Procédure de divorce entre Marvel/Disney et Sony

Date : 21 / 08 / 2019 à 12h30
Sources :

Deadline


Il est des accords, dont on sait dès le départ, que cela ne va pas pouvoir tenir très longtemps. En 2015, Sony avait trouvé un terrain d’entente avec Marvel pour l’utilisation commune du personnage Spider-Man dans le MCU, à la fois dans des films unitaires Sony et dans des films Disney. L’accord était clair et limité dans le temps. Et celui ci vient de se terminer avec le triomphe dans les salles de Spider-Man Far From Home.

Si chaque société a pu bénéficier de gains créatifs, c’est Sony qui en a retiré le plus financièrement parlant, les films unitaires étant produits par Marvel Studios qui en échange n’était rémunéré qu’à 5% du chiffre d’affaires. Autant vous dire qu’avec le dernier film devenu le plus gros succès de Sony devant Skyfall (James Bond), les dollars sont bien au rendez vous !

A l’heure des renégociations, c’est aujourd’hui Disney qui est en position de force en ayant produit avec le succès qu’on connait trois des champions du box office de cette première partie de l’année avec Captain Marvel, Avengers Endgame et donc le dernier Spider-Man.

C’est donc Deadline qui a révélé l’affaire. Selon les sources du site, le président de Marvel Studios, Kevin Feige, ne produira plus de films Spider-Man en raison de l’incapacité de Disney et de Sony Pictures à arriver à un nouvel accord de cofinancement. le différend qui est s’est creusé au cours des derniers mois au sommet a rendu impossible l’implication future de Marvel dans l’univers Spider-Man. Selon les sources, deux autres films Spider-Man sont en préparation et Sony espère avoir de retour le réalisateur Jon Watts et l’interprète du personnage Tom Holland.

Disney a demandé que les futurs films soient un cofinancement 50/50 entre les studios avec la possibilité d’étendre l’accord à d’autres films de l’univers de Spider-Man. Sony a refusé cette offre. Selon certaines sources, Sony, dirigé par Tom Rothman et Tony Vinciquerra, serait revenu avec d’autres configurations, mais Disney a refusé. Sony ne voulait pas partager sa plus grande franchise. Certes, Disney aurait fourni la moitié du financement, mais cela aurait également divisé en deux les profits.

Kevin Feige a assez de travail avec l’absorption de l’univers X-Men dans le cadre de l’acquisition de la Fox ainsi qu’avec la prochaine phase de l’univers des super-héros Marvel et de la création des séries pour Disney +. Mais Deadline précise que Feige adore Spider-Man, sans doute le plus grand personnage de super-héros Marvel. Il aurait poursuivi si Disney et Sony avaient pu s’entendre.

Il est compréhensible que Tom Rothman ait hésité à céder la moitié de la plus grande franchise de Sony à Marvel. Après tout, Marvel possède déjà le merchandising sur Spider-Man. Jusqu’à présent, Sony a décidé que, si précieux soit Feige, Disney demande un prix trop élevé. Il faut noter que si la production du premier Venom a été compliquée, le film a en définitive rapporté 856 millions de dollars dans le monde. La suite est bien engagée avec Andy Serkis à la tête du second film, Morbius avec Jared Leto, Kraven The Hunter et une palanquée d’autres projets. De plus le studio a également remporté l’Oscar du meilleur long métrage d’animation pour Spider-Man New Generation.

Depuis l’annonce par Deadline, les journalistes ont cherché à savoir si un espoir d’accord était toujours possible. Pour ceux de Variety, la réponse est plutôt oui. Quant au Hollywood Reporter, ce serait plutôt non.

Et c’est Sony qui a réagit le premier avec un communiqué reportant l’échec de l’accord sur Disney : "La plupart des informations aujourd’hui sur Spider-Man ont mal interprété les discussions récentes sur l’implication de Kevin Feige dans la franchise. Nous sommes déçus, mais respectons la décision de Disney de ne pas le laisser continuer à être le producteur principal de notre prochain film Spider-Man.

Nous espérons que cela changera dans le futur, mais comprenons que les nombreuses nouvelles responsabilités que lui a confiées Disney - y compris toutes les propriétés Marvel récemment ajoutées - ne lui laissent pas le temps de travailler sur une propriété intellectuelle dont ils ne sont pas propriétaires. Kevin est formidable et nous lui sommes reconnaissants de son aide et de ses conseils et nous apprécions le chemin qu’il nous a aidé à suivre et que nous poursuivrons."

Que faut il retenir de ces annonces ? Le tout ressemble fortement à des coups de pression de chaque camp en espérant avoir les fans ulcérés de leur côté. Bref, rien dans le monde des affaires n’est définitif, et il ne serait pas étonnant dans quelques jours ou quelques semaines de voir tout le monde se réjouir d’un accord trouvé. Cependant, il faut bien dire que la balance penche du côté de Disney. Outre le potentiel au box office encore à prouver d’un Morbius ou d’un second Venom, que vaudrait vraiment un nouveau Spider-Man avec un personnage devenu amnésique quant à ses liens avec l’ensemble du MCU ?...


Spider-Man est Copyright © Columbia Pictures et Marvel Entertainment Tous droits réservés. Spider-Man, ses personnages et photos de production sont la propriété de Columbia Pictures et Marvel Entertainment.



 Charte des commentaires 


Spider-Man : Le président de Sony parle enfin
D23 - Spider-Man : Tom Holland et Kevin Feige parlent (...)
Spider-Man Far From Home : De nouveaux Concept-Arts du film font (...)
Spider-Man : Procédure de divorce entre Marvel/Disney et (...)
Spider-Man Far From Home : Les concepts arts pour le personnage (...)
Ceux qui travaillent : La critique
Dans le cerveau de Bill Gates : Review de la mini-série
American Horror Story - 1984 : Les affiches personnages
Carla : Mayim Bialik et Jim Parsons à nouveau réunis
Emmys 2019 : Les gagnants de la 71e cérémonie
Danganronpa : La critique du tome 2
Cinéma - Bandes Annonces : 23 septembre 2019
Watchmen : La déconstruction des super-héros selon Damon (...)
Supergirl : Mitch Pileggi et Cara Buono rejoignent la saison (...)
Marianne : Review de la saison 1