479 connectés

Apocalypse Now Final Cut : La critique

Date : 21 / 08 / 2019 à 08h30
Sources :

Unification


La première fois que j’ai vu Apocalypse Now, c’était un enregistrement sur une cassette VHS alors que je sortais de l’adolescence. Ma passion pour le cinéma était alors en train de naître et j’étais ravi de découvrir ce qui est considéré comme un chef d’œuvre aussi pour les cinéphiles que pour le grand public. Le film m’a fait forte impression, même si toute la séquence finale m’avait laissé alors dubitatif, sans doute parce que je n’avais pas la maturité pour l’apprécier.

Pour rappel, le film se déroule pendant la guerre du Vietnam et est centré sur capitaine Willard qui a pour mission secrète d’éliminer le mystérieux colonel Kurtz.

Restauré pour la toute première fois à partir du négatif original, Apocalypse Now Final Cut est présentée comme la version la plus aboutie du film de Francis Ford Coppola. Selon le cinéaste, cette nouvelle version " apporte une qualité d’image et de son encore supérieure à ce qu’elle était ". La restauration en 4K permet notamment d’apprécier confortablement toutes les séquences se déroulant dans l’obscurité. Si vous avez la chance de voir le film sur grand écran, vous allez pouvoir savourer toutes les grandioses scènes d’attaque en hélicoptère avec de surcroît un son spatial puissant et immersif.

La réputation du film repose clairement sur un malentendu. En effet, aussi somptueux que soient les scènes de combat, elles sont la dénonciation de l’immoralité d’un conflit cherchant à rendre spectaculaire un nombre assez effrayant de morts parmi les Vietnamiens. Au fil de la descente en bateau de Willard et ses hommes, le film bascule petit à petit vers quelque chose de plus intime pour mieux cerner la folie qui entoure les adeptes de Kurtz et plus globalement une grande partie de l’humanité.

Le film est sans doute le premier représentant d’un modèle de blockbuster d’auteur dont Once Upon a Time in Hollywood en est le représentant le plus récent. Le but est de divertir le spectateur avec des moyens conséquents en ne faisant pour autant pas de concessions sur le fait de le bousculer, voire remettre en question ses certitudes.

Quarante ans après sa sortie, le film impressionne toujours autant. Les prestations de Martin Sheen, Robert Duvall et Marlon Brando restent toujours aussi inoubliables et sont mises en valeur par un casting de seconds rôles, dont le jeune Laurence Fishburne, tout aussi talentueux. La mise en scène reste une véritable leçon de cinéma en se montant à la fois ample sur les champs de bataille et intimiste pour scruter les tourments des protagonistes.

Cette version dite " Final Cut " a une durée de 183 minutes, légèrement inférieure à la version " Redux " sortie en 2011 qui durait 195 minutes. Les fans ou spécialistes s’amuseront à trouver toutes les coupes et/ou différences par rapport à la version originelle de 153 min, l’ajout le plus important étant la fameuse scène dite de " la plantation française " que je trouve pour ma part superflue. Dans une salle de cinéma, le visionnage du film devient une expérience encore plus viscérale, notamment à cause de cette durée conséquente dont a plus trop l’habitude de nos jours. Lorsque les lumières se sont rallumées, j’ai retrouvé la même sensation que j’avais eue lorsque j’avais vu le film pour la première fois : cette impression de m’être fait avoir, car après avoir pris mon pied comme jamais lorsque la chevauchée des Valkyries a retenti, j’ai eu ensuite l’impression d’une longue traversée vers l’enfer, m’amenant à me dégouter pour toujours de la guerre.

Concernant le charismatique Kurtz, il reste à mes yeux une énigme dont a pas fini de percer tous les secrets. Nul doute que cette " meilleure version du film au monde " comme l’affirme Coppola, contribuera à renforcer un mythe qui n’en avait pas vraiment besoin. Par contre, le cinéphile que je suis, ne peut que se réjouir qu’un film aussi en avance sur son temps soit de nouveau mis sur le devant de la scène à travers cette sortie en salle (dès le 21/08 dans les salles Dolby), mais aussi une sortie en Blu-ray 4K le 18 septembre.

SYNOPSIS


Cloîtré dans une chambre d’hôtel de Saïgon, le jeune capitaine Willard, mal rasé et imbibé d’alcool, est sorti de sa prostration par une convocation de l’état-major américain. Le général Corman lui confie une mission qui doit rester secrète : éliminer le colonel Kurtz, un militaire aux méthodes quelque peu expéditives et qui sévit au-delà de la frontière cambodgienne.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 3h22
- Titre original : Apocalypse Now
- Date de sortie : 28/08/2019 (21/08 Salles Dolby)
- Réalisateur : Francis Ford Coppola
- Scénariste : Francis Ford Coppola, John Milius, Michael Herr d’après l’œuvre de Joseph Conrad
- Interprètes : Martin Sheen, Robert Duvall, Albert Hall, Dennis Hopper, Marlon Brando, Sam Bottoms, Laurence Fishburne
- Photographie : Vittorio Storaro
- Montage : Lisa Fruchtman, Gerald B. Greenberg, Richard Marks, Walter Murch
- Musique : Carmine Coppola, Francis Ford Coppola, Mickey Hart
- Costumes : Charles E. James, Dennis M. Fill, Luster Bayless, Georges Little, Norman Burza
- Décors : Angelo Graham, Dean Tavoularis
- Producteur : Pricel, StudioCanal, Zoetrope Studios
- Distributeur : Pathé

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Apocalypse Now Final Cut



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Downton Abbey Le film : La critique
Demain est à nous : La critique
La Maison de la mort : La critique
Chambord : La critique
Le chardonneret : La critique
Dans le cerveau de Bill Gates : Review de la mini-série
American Horror Story - 1984 : Les affiches personnages
Carla : Mayim Bialik et Jim Parsons à nouveau réunis
Emmys 2019 : Les gagnants de la 71e cérémonie
Danganronpa : La critique du tome 2
Cinéma - Bandes Annonces : 23 septembre 2019
Watchmen : La déconstruction des super-héros selon Damon (...)
Supergirl : Mitch Pileggi et Cara Buono rejoignent la saison (...)
Marianne : Review de la saison 1
Glow : La série Netflix renouvelée pour une saison 4