573 connectés

Good Boys : La critique

Date : 19 / 08 / 2019 à 13h00
Sources :

Unification


Good Boys est une très bonne comédie américaine présentant les mésaventures de trois adolescents.

Il est amusant de voir que l’affiche française comprend l’interdiction R, interdit aux moins de 17 ans aux mineurs non accompagnés, dont a écopé le film pour sa sortie en salle aux Etats-Unis. Alors qu’en France, le film est classé tout public. Néanmoins, un certain nombre de situations font que certains pays font varier l’interdiction des moins de 12 ans aux moins de 16 ans. En effet, certains passages montrent de la drogue, de l’alcool, des accessoires sexuels et des mots vulgaires, alors que des jeunes adolescents sont présents.

Mais franchement, je comprends que le film n’ait pas obtenu d’interdiction pour mineurs dans notre pays, les éléments porteurs de censure à l’étranger étant déclencheurs de séquences drôles et la morale du récit montre bien que ce genre de situation n’a rien de glamour et est à proscrire. Le message anti-drogue et alcool est d’ailleurs plutôt intelligemment mis en valeur.

Le scénario de Lee Eisenberg et Gene Stupnitsky se focalise sur trois jeunes gens, amis inséparables, qui pour se préparer à une soirée se retrouvent pris dans un engrenage infernal duquel ils ont du mal à s’extirper.

Le film de Gene Stupnitsky se déroule sur quelques jours passés dans la vie des jeunes, plus particulièrement la journée épique qu’ils vivent, alors qu’ils sont, entre autres, poursuivis partout par deux jeunes femmes revanchardes et pleines de ressources.

Le réalisateur propose un grand nombre de séquences extrêmement drôles. Il parsème sa mise en scène de passages d’action millimétrés qui font souvent beaucoup rire. Il sait d’ailleurs parfaitement jouer avec des scènes décalées dans lesquelles les protagonistes se retrouvent englués.

Les comédiens sont très bons et drôles, surtout les trois jeunes qui portent le long métrage sur leurs épaules. On retrouve avec un grand plaisir Jacob Tremblay qui film après film continue de montrer son immense talent. Brady Noon est hilarant en adolescent gaffeur et Keith L. Williams est touchant en jeune essayant de toujours faire le bien. Molly Gordon et Midori Francis sont, quant à elles, formidables en étudiantes acharnées.

Même s’il s’agit d’un long métrage portant sur des adolescents, il réserve de nombreux rebondissements imprévisibles et n’hésite pas à tacler avec beaucoup d’humour la consommation de drogue et d’alcool. Tous les sujets intéressants les jeunes gens sont passés en revue et abordés parfois avec une certaine finesse. Bien que le récit joue aussi beaucoup sur les apparences et les méconnaissances des personnages principaux, permettant d’obtenir des séquences franchement très drôles et pas toujours politiquement très correctes.

Les zones traversées par le trio sont très diversifiées, ce qui permet de renouveler sans arrêt les gags. Le spectateur voyage donc en leur compagnie et se demande en permanence quel nouveau malheur et événement improbable va leur tomber dessus.

Good Boys est un film qui fait vraiment rire et passer un très bon moment de divertissement. Avec une histoire réservant pleins de surprises aux répliques ciselées, une mise en scène qui n’a pas de temps mort et des jeunes comédiens qui crèvent l’écran, cette comédie est à recommander à tout le monde et permet de relativiser beaucoup de choses.

Amusant et burlesque.

SYNOPSIS

Après avoir été invités à leur première fête, Max, 12ans, panique complètement parce qu’il ne sait pas comment embrasser. A la recherche de conseils, Max et ses meilleurs amis Thor et Lucas décident d’utiliser le drone du père de Max – auquel il n’a évidemment pas le droit de toucher – pour espionner un couple qui s’embrasse à côté.

Mais tout prend une très mauvaise tournure quand le drone se fait détruire. Désespérés de devoir le remplacer avant le retour du père de Max, les garçons sèchent les cours et se lancent dans une véritable odyssée rythmée de mauvaises décisions, allant du vol accidentel de drogues, à une partie de paintball au milieu d’une fratrie universitaire, tout en tentant d’échapper à la police et à de terrifiantes adolescentes.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 30
- Titre original : Good Boys
- Date de sortie : 21/08/2019
- Réalisateur : Gene Stupnitsky
- Scénariste : Lee Eisenberg, Gene Stupnitsky
- Interprètes : Jacob Tremblay, Keith L. Williams, Brady Noon, Molly Gordon, Midori Francis, Izaac Wang, Millie Davis, Josh Caras
- Photographie : Jonathan Furmanski
- Montage : Daniel Gabbe
- Musique : Lyle Workman
- Costumes : Cathy Darby
- Décors : Jeremy Stanbridge
- Producteur : Seth Rogen, Evan Goldberg, James Weaver, Lee Eisenberg pour Point Gray, Good Universe, Universal Pictures
- Distributeur : Universal Pictures International France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Good Boys



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Downton Abbey Le film : La critique
Demain est à nous : La critique
La Maison de la mort : La critique
Chambord : La critique
Le chardonneret : La critique
Dans le cerveau de Bill Gates : Review de la mini-série
American Horror Story - 1984 : Les affiches personnages
Carla : Mayim Bialik et Jim Parsons à nouveau réunis
Emmys 2019 : Les gagnants de la 71e cérémonie
Danganronpa : La critique du tome 2
Cinéma - Bandes Annonces : 23 septembre 2019
Watchmen : La déconstruction des super-héros selon Damon (...)
Supergirl : Mitch Pileggi et Cara Buono rejoignent la saison (...)
Marianne : Review de la saison 1
Glow : La série Netflix renouvelée pour une saison 4