554 connectés

Haut perchés : La critique

Date : 20 / 08 / 2019 à 09h30
Sources :

Unification


Haut perchés est intéressant film français psychologique qui se passe dans un huis clos.

Le scénario des réalisateurs Olivier Ducastel et Jacques Martineau présente cinq personnes, quatre hommes et une femme qui se réunissent dans un appartement. Le spectateur découvre tout au long de l’histoire ce qui les lie entre eux et la raison de leur rencontre au cours d’une soirée qui révèle de plus en plus d’éléments permettant d’éclairer le spectateur.

Les réalisateurs réussissent à très bien utiliser un espace vraiment limité, principalement un salon cuisine américaine, dans laquelle les différents comédiens évoluent. Ils ne donnent jamais une sensation d’enfermement et laissent libre cours à la prestation de leurs comédiens.

L’appartement a donc une grande présence et le très beau travail de Clara Noël sur la décoration intérieure permet de lui apporter un cachet certain.

Le film tient sur les épaules de ses cinq protagonistes et sur ceux qui les interprètent. Chacun d’entre eux est très bien casté et rendent leur personnage intéressant et parfois touchant.

Cette tranche de vie filmée en temps réel à une mise en scène parfois très proche de ce que l’on trouve au théâtre, les comédiens s’expriment sans surjouer et captent l’attention du spectateur, allant de rebondissement en rebondissement tout en brossant le portrait d’un homme absent qu’on apprend progressivement à définir.

Haut perchés est un film intéressant et un peu expérimental qui permet de parler de plusieurs sujets d’actualité tels que la manipulation, le désir, la passion, la soumission, etc. C’est aussi un intéressant essai de style qui montre qu’un environnement minimaliste associé à une histoire simple et intrigante peut capter l’attention durant tout un long métrage.

À travers l’histoire de cinq personnes qui présente des portraits intéressant d’hommes et de femme et un huis clos réservant des surprises, l’œuvre est intéressante et captive malgré un scénario semblant de prime abord assez léger. Après tout, il ne faut finalement pas beaucoup de personnes pour esquisser un portrait intéressant de l’humanité.

Surprenant est différent.

SYNOPSIS

Une femme et quatre hommes, qui se connaissent à peine, se retrouvent dans un appartement en plein ciel au-dessus de Paris. Ils ont tous été victimes du même pervers dominateur. Ce soir-là, ils décident d’en finir avec cette histoire. Tour à tour, ils se racontent des souvenirs qui les lient à cet homme et entrent dans l’unique chambre de l’appartement pour se confronter à lui. Mais ce qui s’y passe reste leur secret.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 30
- Titre original : Haut perchés
- Date de sortie : 21/08/2019
- Réalisateur : Olivier Ducastel, Jacques Martineau
- Scénariste : Olivier Ducastel, Jacques Martineau
- Interprètes : Geoffrey Couët, François Nambot, Manika Auxire, Lawrence Valin, Simon Frenay
- Photographie : Manuel Marmier
- Montage : Pierre Deschamps
- Musique : Karelle + Kuntur
- Décors : Clara Noël
- Producteur : Cyriac Auriol pour Rouge Productions / Remora Films
- Distributeur : Epicentre Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Haut perchés



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Downton Abbey Le film : La critique
Demain est à nous : La critique
La Maison de la mort : La critique
Chambord : La critique
Le chardonneret : La critique
Dans le cerveau de Bill Gates : Review de la mini-série
American Horror Story - 1984 : Les affiches personnages
Carla : Mayim Bialik et Jim Parsons à nouveau réunis
Emmys 2019 : Les gagnants de la 71e cérémonie
Danganronpa : La critique du tome 2
Cinéma - Bandes Annonces : 23 septembre 2019
Watchmen : La déconstruction des super-héros selon Damon (...)
Supergirl : Mitch Pileggi et Cara Buono rejoignent la saison (...)
Marianne : Review de la saison 1
Glow : La série Netflix renouvelée pour une saison 4