509 connectés

L’Oeuvre Sans Auteur : La critique

Date : 16 / 07 / 2019 à 09h30
Sources :

Unification


L’œuvre sans auteur est une grande fresque historique retraçant le parcours d’un artiste de son enfance au cœur de la Seconde Guerre mondiale à son début de gloire dans les années 60. Le film de 3h10 sera distribué en France en deux parties.

Le film comporte une structure narrative classique qui devrait convenir à tous les publics. Mêlant drame, fait historique, suspense et histoire d’amour, le scénario ne s’égare jamais et est très efficace. Les acteurs sont parfaits dans leurs rôles. L’histoire est librement inspirée de la vie du peintre allemand Gerhard Richter. Son nom n’est d’ailleurs pas utilisé : le peintre du film est nommé Kurt Barnet. Pourtant, beaucoup de similitudes avec sa vie sont présentes. Ce sont d’ailleurs les faits qui pourraient être le plus invraisemblable qui se sont réellement produits.

Le cadre du film évolue de l’Allemagne Nazie à la RDA puis au passage en RFA des protagonistes mettant en avant les changements politiques et les évènements historiques. Le film comporte aussi une réflexion sur l’art contemporain. Il montre comment un artiste se construit et parvient à la notoriété.

La musique joue un grand rôle dans le film. Très expressive, elle est utilisée comme un élément de narration à part entière accompagnant les actions et les personnages, décuplant ainsi les sentiments données aux spectateurs. Le travail photographique mené par Caleb Deschanel est lui aussi remarquable. L’image est très belle et contribue à l’atmosphère du film.

L’œuvre sans auteur est un excellent film qui fait passer les spectateurs par toutes les émotions.

SYNOPSIS

À Dresde en 1937, le tout jeune Kurt Barnet visite, grâce à sa tante Elisabeth, l’exposition sur "l’art dégénéré" organisée par le régime nazi. Il découvre alors sa vocation de peintre. 
Dix ans plus tard en RDA, étudiant aux Beaux-arts, Kurt peine à s’adapter aux diktats du « réalisme socialiste ». Tandis qu’il cherche sa voix et tente d’affirmer son style, il tombe amoureux d’Ellie. Mais Kurt ignore que le père de celle-ci, le professeur Seeband, médecin influent, est lié à lui par un terrible passé.
Epris d’amour et de liberté, ils décident de passer à l’Ouest… 

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 3h10 (partie 1 : 1h30, partie 2 : 1h40)
- Titre original : Werk ohne Autor
- Date de sortie : 17/07/2019
- Réalisateur : Florian Henckel von Donnersmarck
- Scénariste : Florian Henckel von Donnersmarck
- Interprètes : Tom Schilling, Sebastian Koch, Paula Beer, Saskia Rosendahl, Oliver Masucci
- Photographie : Caleb Deschanel
- Montage : Patricia Rommel
- Musique : Max Richter
- Costumes : Gabriele Binder
- Décors : Silke Buhr
- Producteur : PQuiring Berg, Florian Henckel von Donnersmarck, Max Wiedemann,Filmproduktion, Pergamon Film, Beta Cinema
- Distributeur : Diaphana Distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

L’œuvre sans Auteur



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Scary Stories : La critique
Ma famille et le loup : La critique
Le Déserteur : La critique
Late Night : La critique
L’Affaire Pasolini : La critique
Star Wars / Disney + : Ewan McGregor en pourparlers pour une (...)
Robocop Returns : Neil Blomkamp ne réalisera pas le film
Scary Stories : La critique
Sextuplés : La review du film Netflix
Candyman : Le film recrute Nathan Stewart-Jarrett et Colman (...)
Pyros : Le film se fera sur Netflix avec Reese Witherspoon en (...)
Grosse concurrence pour les personnages Jupitériens
Netflix - Bandes annonces : 18 août 2019
Star Wars : Des nouvelles des 2 trilogies à venir
The Walking Dead : Joe Holt rejoint à son tour le spin-off