363 connectés

Vita & Virginia : La critique

Date : 09 / 07 / 2019 à 11h15
Sources :

Unification


Vita & Virginia est un bon film revenant sur la relation scandaleuse entre les deux écrivaines au début du XXe siècle en Angleterre.

En 1927, Virginia Woolf rencontre Victoria Sackville-West et ces dernières tombent amoureuses. Une passion qui a inspiré à la première son plus célèbre roman, Orlando.

Une œuvre marquante de la littérature racontant la vie d’un jeune homme noble se déroulant sur plusieurs siècles qui change à un moment de sexe. Un livre extrêmement novateur qui redéfinit les canons du genre, raconte plusieurs siècles d’histoire anglaise et brosse finement le portrait de la société de l’époque.

Le scénario d’Eileen Atkins et de Chanya Button, d’après l’œuvre de la première, montre les interactions entre les deux femmes et leur entourage. Il brosse avec acuité les années 20 et le milieu à la fois bohème dans lequel Virginia se trouvait et celui de l’aristocratie duquel venait Vita.

Les comédiens sont tous très bons. Gemma Arterton est vraiment formidable en Virginia Woolf. Elle capte parfaitement le mal-être de la romancière et le trouble que fait monter en elle Vita. Elizabeth Debicki est superbe en jeune femme de la noblesse aimant les femmes et les défis et subjuguée par le talent de Virginia. Peter Ferdinando est très sympathique en éditeur et mari de Virginia. Rupert Penry-Jones est touchant en mari de Vita ayant lui aussi des secrets à garder. Emerald Fennell campe la mémorable peintre Vanessa Bell, la sœur de Virginia.

Chanya Button livre un biopic d’un certain classicisme mettant en scène avec talent la passion d’un amour qui ne s’est pas caché. Elle utilise d’intéressants effets de style pour parsemer son récit de la lecture des lettres que les deux femmes s’envoyaient. Une correspondance remarquable qui a été rééditée en France chez Le livre de poche sous le titre Victoria Sackville-West Virginia Woolf Correspondance 1923-1941.

La reconstitution de l’époque est très bien faite. Il y a un fort beau travail sur les décors de la part de Noam Piper et sur les costumes de Marie Mugan. On se retrouve projeté au début du siècle précédent et l’ambiance particulière des lieux dans lequel se passe l’intrigue est particulièrement bien retransmise.

La photographie de Carlos de Carvalho apporte un cachet supplémentaire au long métrage et la lumière utilisée enveloppe fort bien les deux femmes, sachant mettre chacune d’entre elle à l’honneur.

Vita & Virginia est un bon film revenant sur une passion étonnante qui a donné un chef-d’œuvre de la littérature et qui a perduré entre les deux femmes sous forme d’amitié jusqu’au suicide de Virginia Woolf en 1941. Avec une intéressante mise en scène, deux très grandes actrices et une histoire magnifique et étonnante, l’œuvre est à découvrir et permet d’éclairer d’une autre façon le milieu de la littérature anglaise du siècle précédent. Et d’éclairer l’un des passages les plus marquants de la vie de l’une des plus grande autrice anglo-saxonne.

Remarquable et passionnant.

SYNOPSIS

Virginia Woolf et Vita Sackville-West se rencontrent en 1922. La première est une femme de lettres révolutionnaire, la deuxième une aristocrate mondaine. Quand leurs chemins se croisent, l’irrésistible Vita jette son dévolu sur la brillante et fragile Virginia. Commence une relation passionnelle qui fait fi des conventions sociales et de leurs mariages respectifs. La fascination que Virginia ressent pour Vita, l’abîme entre sa vie d’artiste et le faste de l’excentrique aristocrate donneront naissance à Orlando, une de ses œuvres maîtresses, bouleversante réflexion sur le genre et sur l’art.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 50
- Titre original : Vita and Virginia
- Date de sortie : 10/07/2019
- Réalisateur : Chanya Button
- Scénariste : Eileen Atkins, Chanya Button d’après l’œuvre de Eileen Atkins
- Interprètes : Gemma Arterton, Elizabeth Debicki, Isabella Rossellini, Rupert Penry-Jones, Peter Ferdinando, Emerald Fennell, Gethin Anthony, Rory Fleck-Byrne
- Photographie : Carlos de Carvalho
- Montage : Mark Trend
- Musique : Isobel Waller-Bridge
- Costumes : Lorna Marie Mugan
- Décors : Noam Piper
- Producteur : Katie Holly, Evangelo Kioussis pour Mirror Image, Blinder Films
- Distributeur : Pyramide Distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Vita & Virginia



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Herbes Flottantes : La critique
L’Oeuvre Sans Auteur : La critique
Roads : La critique
Persona non grata : La critique
Le coup du siècle : La critique
Sherlock Holmes 3 : Dexter Fletcher pour réaliser le (...)
Herbes Flottantes : La critique
Mindhunter : La saison 2 bientôt disponible sur Netflix
L’Oeuvre Sans Auteur : La critique
Bridgerton : La prochaine Downton Abbey de Netflix ?
Confort de jeu : Casque amplifié Nacon GH-300SR
Cinéma - Bandes Annonces : 16 juillet 2019
Terminator - Dark Fate : Les femmes prennent le pouvoir
Star Wars - The Mandalorian : Jon Favreau prépare déjà la saison (...)
Secret Obsession : La review du film Netflix