362 connectés

Chaosbane : La critique du hack n’slash Warhammer

Date : 14 / 07 / 2019 à 08h00
Sources :

Unification France


Chaosbane
Hache et Marteau de Guerre

Description :

"Dans un monde ravagé par les guerres et dominé par la magie, vous vous dressez face aux hordes du Chaos. Seul ou jusqu’à 4 en coop locale ou en ligne, choisissez votre héros parmi 4 classes de personnages et préparez-vous à des combats épiques équipé des artefacts les plus puissants du Vieux Monde.

• LE PREMIER HACK N’SLASH au sein du monde de Warhammer Fantasy.

• 4 CLASSES DE PERSONNAGES, chacune ayant un gameplay, des compétences et des équipements spécifiques.

• UN BESTIAIRE XXL avec plus de 70 monstres, tous liés aux dieux du Chaos, et des combats de boss épiques.

• UN JEU TAILLÉ POUR LA COOP : seul ou à 4 joueurs, en local ou en ligne, la complémentarité des classes et l’interface ont été pensées pour la coopération.

• UNE FORTE REJOUABILITÉ : outre le mode Histoire, un mode boss rush, une infinité de donjons et des mises à jour régulières enrichissent l’expérience de jeu."

Le gameplay :

Le joueur choisit son personnage parmi 4 classes différentes : Guerrier de l’Empire, Nain Tueur, Mage Haut-Elfe, Archère elfe), sans plus de possibilités de customisation, et, après une rapide introduction ultra-classique, on se plonge directement dans l’action.

Bien entendu, chaque personnage a son approche différente du combat (sort, attaque à distance, corps à corps brutal, etc...) sans apporter quoi que ce soit de nouveau : Les compétences s’acquièrent automatiquement au cours de l’aventure, passive ou active, que l’on sélectionne au bon vouloir.

Les jauges habituelles sont aussi à gérer, dans une mécanique qui a fait ses preuves : les petites attaques classiques régénèrent la jauge des plus importantes.

Une arborescence d’arbre des dieux fournit des bonus aux capacités, et les divers optimisations qui en découlent ne change pas énormément le fond du gameplay : Taper Fort.

La collecte du loot est, elle aussi, simplifiée, puisqu’elle se limite à équiper du nouveau matériel plus fort (sans craft, sans achat, sans combos...)

Le verdict :

Il s’agit avant tout de rentrer dans la couenne de la horde du chaos qui viendront vous titiller.

Simplifié à souhait, Chaosbane n’a rien d’original, et souffre d’importants défauts : trop limité dans les choix, trop pauvre graphiquement, trop répétitif (on ressent une lassitude rapidement dans un environnement trop redondant, et les ennemis de base sont trop identiques), et enfin, trop court (une vingtaine d’heure en tout et 7 heures pour finir la quête principale, linéaire et sans background développé ou surprise).

Pourtant, ce jeu met en avant des qualités :

Tout d’abord, il est facile d’accès et fun, afin de coller à tout type de joueur occasionnel.

Ensuite, il est très agréable en coopératif multi-écran ou en ligne. Sa simplicité ne ralentissant pas le jeu.

Enfin, le monde de Warhammer, et ses implications du chaos sont parfaitement rendus, et omniprésents dans le décors.

Chaosbane est un jeu d’action pure, s’adressant notamment aux joueurs occasionnels de ce type de jeux, idéalement à plusieurs en écran splité, et/ou aux fans de Warhammer. Les adeptes de la customisation, du loot, de la diversité, de la combotisation, des dialogues, et du craft pourront passer leur tour.

Fiche technique

Studio : Eko Software

Éditeur : Bigben Interactive

Genre : Hack n’slash

Nombre de joueurs : 1 à 4

Textes en Français

Date de sortie : 31 mai 2019

Plateforme : PC / PS4 / Xbox One
Version testée : PS4






Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Redeemer - Enhanced Edition : La critique du jeu video
Confort de jeu : Casque amplifié Nacon GH-300SR
Chaosbane : La critique du hack n’slash Warhammer
Nacon Daija Arcade Stick : la manette arcade sous licence (...)
The Sinking City : La critique du jeu d’aventure (...)
SDCC 2019 - The Witcher : La première bande annonce
SDCC 2019 - Agents Of S.H.I.E.L.D. : Un panel qui a un goût (...)
SDCC 2019 - His Dark Materials : Une série sur l’humanité (...)
SDCC 2019 - Evil : CBS va nous faire trembler !
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 3.09 (...)
SDCC 2019 - Nancy Drew : Entre Veronica Mars et Charmed (...)
Wonderland le royaume sans pluie : La critique
SDCC 2019 - The Order : Des détails sur la saison 2 à (...)
Gossip Girl : Un reboot commandé par HBO Max
Redeemer - Enhanced Edition : La critique du jeu video