364 connectés

Dinosaur Island : La critique du jeu de gestion de parc

Date : 25 / 06 / 2019 à 07h30
Sources :

Unification France


Dinosaur Island
Jurassic Presque

Description :

"Dans Dinosaur Island, les joueurs devront recueillir de l’ADN, en rechercher les séquences des espèces de dinosaures disparues, puis combiner l’ancien ADN dans la séquence correcte pour ramener ces créatures préhistoriques à la vie.

Tous les joueurs participeront à la construction du parc le plus attrayant chaque saison, et travailleront ensuite pour attirer (et garder en vie !) le plus grand nombre de visiteurs !

Allez-vous créer et élever un pack de Velociraptors ? Ils enthousiasmeront certainement les visiteurs potentiels, mais vous feriez mieux de faire une enceinte assez grande pour eux.

Et peut-être engager des agents de sécurité. Ou ils vont sortir et commencer à manger vos visiteurs, et nous savons tous comment ça finit.

Vous pourriez le jouer en toute sécurité et cultiver un tas d’herbivores, mais vous n’aurez pas le parc le plus attrayant du monde (tristesse).

Alors peut-être acheter une montagne russe ou deux pour attirer des visiteurs dans un parc à l’ancienne ?"

Le visuel de la boîte et son contenu :

- 10 Dés ADN transparents
- 166 Meeples
- 109 tuiles
- 11 plateaux
- 89 cartes
- 64 cubes
- 1 livret de règles
- 1 sac en tissu
- 126 pions

Le déroulement d’une partie :

On choisi de faire une partie courte, moyenne ou longue, qui correspondent au nombre d’objectifs à réaliser. On tire aussi au hasard des cartes de règles optionnelles pour cette partie.


- Lors de la première phase du tour, chaque joueur dispose de jetons scientifiques de différentes valeurs. Ils servent de ressources et permettent d’effectuer des actions (acheter des nouveaux dinosaures herbivores, petits carnivores ou gros carnivores, afin de pouvoir le placer dans son parc, acheter des ouvriers, augmenter la capacité de son laboratoire, récupérer des ADN).

- Lors de la seconde phase du tour, on peut récupérer des spécialistes, acheter des améliorations d’enclos, des ADN supplémentaires ou même des attractions et manèges.

- Lors de la troisième phase, en même temps et sans se consulter, chaque joueur place ses ouvriers pour transmuter des ADN, augmenter son enclos ou le niveau de sécurité, collecter de l’argent, créer un nouveau dinosaure en dépensant des ADN, etc...

- Lors de la quatrième phase, on pioche des visiteurs (payant et son paiement, resquilleur et son vandalisme) selon le niveau d’excitation créé par la qualité de votre parc. Si la menace est trop élevée par rapport au niveau de sécurité un visiteur payant est dévoré et on perd un point de victoire acquis grâce aux visiteurs de chaque attraction.

Le verdict :

Avec pourtant une mécanique conventionnelle, Dinosaur Island tire son épingle du jeu grâce à trois éléments :


- D’abord, les choix d’actions sont très nombreux, dans différentes phases.

- Ensuite, le thème du parc de dinosaure est vraiment captivant.

- Enfin, les objectifs, les règles optionnelles et la durée variable des parties, apportent une grande variété parties après parties.

Personnellement, je trouve le code couleur trop fluo, malgré un matériel plutôt de bonne qualité (surtout les plateaux). Les tuiles et les meeples sont un cran en dessous, j’aurais adoré, pour exploiter le thème extraordinaire du jeu et son ambiance, voir des figurines et des éléments 3D.

Dinosaur Island est donc une réussite dans son ensemble, qui rappelle les jeux de gestion sur ordinateur, avec des stratégies de jeu de placement. Dans l’absolu, il s’agit de l’un des meilleurs titres du genre, souvent assez ternes.

Fiche technique

Type : Placement
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : B. Lewis, J. Gilmour
Éditeur : Pandasaurus Games
Illustrations : A. Wocken, K. Moriya
Nombre de joueurs : 1 à 4
Age des joueurs : 10 ans et plus
Durée d’une partie : 60-120 minutes
Édition Française : Oui
Extensions disponibles : À venir
Prix constaté : Moins de 80 euros




Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Nephilim Légende : La luxueuse édition Prestige du jeu de (...)
Foothills : La critique du jeu
Gen 7 : La critique du jeu narratif
Victorian Masterminds : La critique du jeu des esprits (...)
Unlock - Timeless Adventures : La critique de la 6ème (...)
SDCC 2019 - The Witcher : La première bande annonce
SDCC 2019 - Agents Of S.H.I.E.L.D. : Un panel qui a un goût (...)
SDCC 2019 - His Dark Materials : Une série sur l’humanité (...)
SDCC 2019 - Evil : CBS va nous faire trembler !
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 3.09 (...)
SDCC 2019 - Nancy Drew : Entre Veronica Mars et Charmed (...)
Wonderland le royaume sans pluie : La critique
SDCC 2019 - The Order : Des détails sur la saison 2 à (...)
Gossip Girl : Un reboot commandé par HBO Max
Redeemer - Enhanced Edition : La critique du jeu video