455 connectés

Black Mirror : La Review de la saison 5

Date : 09 / 06 / 2019 à 13h00
Sources :

Unification


Elle nous avait laissé en 2017 avec une saison en demie-teinte, mais avec un dernier épisode épique, la série Black Mirror est enfin de retour. L’ oeuvre de Charlie Booker est devenue une production exclusive Netflix et devait retrouver de l’allant, après un épisode interactif - Bandersnatch - surprenant et bien construit.
Cette cinquième saison annonçait trois têtes d’affiche qui éveillaient la curiosité : Anthony Mackie, Andrew Scott et Miley Cyrus. Toujours sous le signe des dérives liées aux nouvelles technologies.

Manque d’anticipations technologiques

Ce qui faisait la particularité de Black Mirror réside dans un certain sens de l’anticipation des comportements liés à la technologie ou des technologies elles-mêmes. Dans les trois épisodes qui composent ce cru 2019, il n’y a quasiment aucune nouveauté révolutionnaire. De la réalité virtuelle, un réseau social massif et une assistante vocale améliorée, que du connu et des comportements liés à eux sur lesquels de nombreuses réflexions ont déjà été émises depuis leurs créations. D’autant que la campagne de pub massive accompagnant la sortie de ce cinquième chapitre se targuait d’avoir une longueur d’avance sur la réalité. Vous ne verrez rien de frappant ou imaginatif. Ce n’est pas rédhibitoire, nombre d’épisodes présentent une dystopie sans invention extraordinaire, mais on peut sentir ici comme un net recul dans ce domaine.

Réflexions et formes consensuelles

Ce qui fait le sel des précédentes saisons, qui rebute beaucoup de potentiels visionneurs du show, c’est le choix d’être jusqu’au-boutiste et un certain goût pour le pessimisme. Striking Vipers, Smithereens et Rachel Jack & Ashley Too, les trois épisodes, sont d’un manque de relief saisissant, mais surtout d’ambition scénaristique. Le premier est une histoire d’amour inavouée virtuelle. Le suivant un remake de Phone Game de Joel Schumacher avec un surjeu, des incohérences scéniques et une morale sans queue ni tête. Le dernier est un teenage movie, calibré Disney +, se nourrissant de manichéisme balancé à la truelle et conclut d’un happy end convenu et d’une triste banalité.
Où sont passés les épisodes qui jouaient avec nos codes moraux ? Où sont les épisodes à la réalisation étouffante ou stylisée ?
Et surtout, depuis quand Black Mirror nous donne des leçons de morale ? La série semblait beaucoup moins sermonneuse auparavant et laissé le spectateur à sa réflexion.

Une attente trop élevée ?

La déception est grande, car l’impatience de retrouver ce programme l’était tout autant.
D’autant que la désillusion engendrée par certaines autres grosses productions récentes, le retour du Miroir Noir arrivait comme celui du Messie. Il devait nous remettre sur la voie de la réflexion, de l’intelligence du spectateur et de l’écriture.
Après ces trois derniers épisodes, on aime à croire que la série n’aurait pas du être récupéré par Netflix. Le format original des trois premières saisons, tant par le propos que par la forme, touchait sa cible. En 2019, l’originalité et la pertinence ont été sacrifiées sur l’autel des séries lambda.
Et c’est là, le problème depuis deux saisons, Black Mirror n’a plus rien d’atypique, de surprenant. A avoir repoussé nos limites précédemment, peut être nous-a t’elle conditionnée à en attendre trop ? Où s’est-elle juste perdue en route pour devenir un programme Netflix standardisé sans saveur ?


EPISODE

- Episode : 5.01 à 5.03
- Titre  : Striking Vipers, Smithereens et Rachel Jack & Ashley Too
- Date de première diffusion : 06/06/2019 (Netflix)
- Réalisateur : Owen Harris (5.01) - James Hawes (5.02) - Anne Sewitsky (5.03)
- Scénariste : Charlie Booker

BANDE ANNONCE - EXTRAITS





Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dark : Review de la saison 2
Swamp Thing : Review 1.04 Darkness on the Edge of Town
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 3.05 (...)
Leila : Review de la série
Jessica Jones : Review de la saison 3
Spider-Man Far From Home : Le film clôturera l’arc centré (...)
Dark : Review de la saison 2
The Boys : Nouvelle bande-annonce centrée cette fois sur (...)
Black Cat : Le personnage toujours dans les cartons de (...)
Avengers Engame : Marvel confirme que le film ressort ce week-end (...)
Flash Gordon : Un film d’animation par Taika Waititi
Gears of War : Le film sera très différent du jeu-vidéo
Brave New World : Demi Moore et bien d’autres encore
Yellowstone : La série renouvelée pour une saison 3 et une (...)
Downton Abbey : 9 affiches de personnages