294 connectés

Divorce à l’italienne : La critique

Date : 14 / 05 / 2019 à 09h30
Sources :

Unification


Divorce à l’italienne est un film remarquable de 1961. Cette comédie sociale caustique a eu un certain impact sur le gouvernement italien qui a autorisé, poussé par la population, en 1970, le divorce.

Le film présente un homme d’origine noble tombant amoureux de sa cousine et essayant désespérément de se débarrasser de sa femme fidèle n’ayant d’yeux que pour lui.

Le scénario d’Ennio De Concini, Pietro Germi, Agenore Incrocci et Alfredo Giannetti, vu du point de vue du personnage principal, permet de découvrir tous les moyens que met en œuvre cet homme afin de réussir à se débarrasser de son encombrante épouse. Un mariage pour la vie dans un pays très catholique n’acceptant pas la séparation des époux en dehors de la disparition de l’un d’entre eux.

Le film de Pietro Germi est vraiment formidable et n’a pas pris une seule ride. Ce dernier est remarquablement agencé. L’enchaînement précis des séquences, aidées par le très bon montage de Roberto Cinquini, l’originalité de certains cadrages et l’ingéniosité de plusieurs scènes en font un classique indémodable. D’autant que la photographie de Leonida Barboni et de Carlo Di Palma illumine le merveilleux noir et blanc du long métrage.

Les comédiens sont tous excellents. Il faut vraiment saluer la prestation remarquable de Marcello Mastroianni en homme éperdument épris qui élabore un plan extrêmement machiavélique et remarquablement imaginé. Le comédien est tout simplement formidable et il rend son personnage particulièrement sympathique jusqu’à un final délicieusement trouvé.

Daniela Rocca en femme aimante et ne comprenant pas pourquoi son mari la délaisse est vraiment truculente. Le reste de la galerie de personnages, haute en couleur, est incarnée avec précision et permet d’offrir des personnages extrêmement drôles restant longtemps en mémoire.

On peut aussi s’amuser devant la séquence concernant La Dolce Vita de Federico Fellini que le personnage principal du film va voir en famille, alors que c’est lui-même qui en a incarné l’acteur principal de l’œuvre. Un clin d’œil à un long métrage sulfureux qui a créé le scandale lors de sa sortie en salle.

Divorce à l’italienne est un film remarquable, une œuvre qui reste toujours aussi drôle et bien pensée que lorsqu’elle est sortie il y a presque 60 ans. Avec un scénario magnifiquement écrit, de grands acteurs, dont Marcello Mastroianni qui crève l’écran, et un rythme captivant, cette façon de se séparer dans un pays très catholique avant que la loi ne l’autorise légalement est splendide et fait passer un moment de plaisir incroyable.

Divertissant et amusant.

SYNOPSIS

Ferdinando Cefalu, un noble sicilien, est amoureux de sa jeune cousine, Angela. Mais il est marié à Rosalia, une femme insupportable, et le divorce est illégal en Italie... Plein de ressources, Ferdinando concocte donc un " divorce à l’italienne " : pousser sa femme dans les bras d’un amant, surprendre l’infidèle en pleine action et commettre un crime passionnel qui n’entraîne qu’un minimum de peine de prison...

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 44
- Titre original : Divorzio all’Italiana
- Date de reprise : 15/05/2019
- Réalisateur : Pietro Germi
- Scénariste : Ennio De Concini, Pietro Germi, Agenore Incrocci, Alfredo Giannetti
- Interprètes : Marcello Mastroianni, Daniela Rocca, Stefania Sandrelli, Leopoldo Trieste, Saro Arcidiacono, Laura Tomiselli, Odoardo Spadaro, Margherita Girelli
- Photographie : Leonida Barboni, Carlo Di Palma
- Montage : Roberto Cinquini
- Musique : Carlo Rustichelli
- Costumes : Dina Di Bari
- Décors : Carlo Egidi
- Producteur : Franco Cristaldi pour Lux Film S.p.a., Galatea Film, Vides Cinematografica
- Distributeur : Les Films du Camelia

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Divorce à l'italienne



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Stubby : La critique
The Dead don’t Die : La critique
Divorce à l’italienne : La critique
Just Charlie : La critique
Séduis-moi si tu peux ! : La critique
Fiasco : La critique du jeu de rôle narratif
Cinéma - Bandes Annonces : 19 mai 2019
Batwoman : La première bande annonce
The Society : Review de la Saison 1
Star Wars - Galaxy’s Edge : Une visite VIP
See You Yesterday : La review du film Netflix
Stubby : La critique
BH90210 : La première vraie bande-annonce
Polaris : Les romans dans les abîmes
Comme dirait ma Pika-Femme...