515 connectés

Spermula [DVD / Blu-Ray] : La critique

Date : 27 / 08 / 2019 à 10h45
Sources :

Unification


Spermula est une œuvre culte dans certains milieux, mais qui malheureusement, aujourd’hui, porte bien son âge et a perdu son impact de l’époque.

Sur une planète lointaine, des femmes d’une grande beauté sont envoyées sur terre afin d’empêcher les hommes de se reproduire et les vampirisent d’une étrange façon, totalement sexuelle. Le scénario de Charles Matton est complètement nanardesque, et les dialogues sont parfois indigents. Ainsi, assez rapidement, on oublie un peu ce que sont venus faire ces belles de l’espace. D’autant que les relations entre tous les individus qui apparaissent au cours du long métrage sont parfois flous.

L’œuvre vire donc vite au navet. Elle serait franchement pénible à regarder s’il n’y avait pas une réalisation d’une certaine classe et surtout un visuel kitch et érotico-léché qui apporte un véritable cachet au film.

Les acteurs sont rarement convaincants, surjouent souvent et sont affligés de répliques parfois atterrantes. Dayle Haddon, belle et lumineuse, tire son épingle du jeu et représente l’une des rares qualités du film. On retrouve aussi Udo Kier qui s’en sort bien en jeune homme ambitieux.

Le réalisateur Charles Matton livre quelques scènes réellement magnifiques visuellement. Mais l’histoire brouillonne perturbe rapidement ses effets de style.

Le travail sur les costumes d’Alberte Barsacq et celui sur les décors de Sarah Matton renforce cette impression de beauté visuelle et propose des environnements aisés dans lesquels de très belles femmes évoluent.

Néanmoins, il s’agit bien d’un film érotique, et toutes les situations mènent tôt ou tard à dénuder la plupart des femmes. La fréquence de telles séquences permet de passer rapidement sur d’autres qui peinent à faire avancer une intrigue s’embourbant de plus en plus. D’autant que les échanges verbaux entre les uns et les autres ne font que rendre le récit de plus en plus opaque.

Spermula est une œuvre érotique qui a dû émoustiller pas mal de personnes en son temps, d’autant que la facture de sa réalisation est plutôt bien faite et que son actrice principale est ensorcelante à souhait. Néanmoins, aujourd’hui, le film accuse son âge et ne fait non seulement plus frémir, mais son scénario pénible rend le long métrage peu agréable à regarder.

Joli et stupide.

SYNOPSIS

Prônant une morale et une liberté nouvelles, une société secrète envoie un commando de femmes d’une grande beauté dans notre monde. Sa mission est de nous conquérir en nous libérant de l’orgueil. La virilité présomptueuse étant la cause de la plupart des travers humains, c’est en « prélevant » la semence des hommes de la petite ville que l’escouade lui jettera un sort…

BONUS

L’un des bonus du film est les bandes annonces en version française et surtout en version anglaise que l’on peut visionner. Il est vraiment dommage de ne pas avoir accès à la version anglaise du film. Car au vu des quelques images du trailer, il semblerait que l’histoire soit réécrite et que les dialogues soient un petit peu moins édifiants. Le long métrage proposé à l’air ainsi de virer vers le nanar et donc de devenir potentiellement drôle.

Le deuxième bonus présente deux courts métrages du réalisateur Charles Matton. Le premier montre un montage de scènes filmées et de photographies qui ont été prises ne mai 68 lors des affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants.

Le second revient sur un jeu de séduction se déroulant entre trois jeunes gens en pleines vendanges. Les acteurs jouent sur le désir alors que la caméra les suit de près pendant la tranche de vie de leur désir émergeant.

  • Deux courts-métrages réalisés par Charles Matton (23 minutes)
    - Mai 68 ou les violences policières (1968 - N&B - 8 minutes) Un témoignage historique des violences commises dans Paris par les forces de l’ordre à l’encontre des manifestants.
    - Activités vinicoles dans le vouvray (1969 - Couleurs - 15 minutes) Durant la saison des vendanges, la jolie Jeanne sème le trouble entre deux jeunes hommes fascinés par sa beauté…
  • Bandes annonces (5 minutes)
BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE VIDEO

- Disponibilité : DVD / Blu-Ray
- Date de sortie : 14/11/2018
- Audio : Français, Audiodescription
- Sous-titres : Sourds et malentendants
- Durée du film : 1 h 43

FICHE TECHNIQUE FILM

- Titre original : Spermula
- Réalisateur : Charles Matton
- Scénariste : Charles Matton
- Interprètes : Dayle Haddon, Udo Kier, Francois Dunoyer, Jocelyne Boisseau, Ginette Leclerc, Isabelle Mercanton, Georges Géret, Myriam Mézières
- Photographie : Jean-Jacques Flori
- Montage : Isabelle Rathery
- Musique : José Bartel
- Costumes : Alberte Barsacq
- Décors : Sarah Matton
- Producteur : Bernard Lenteric pour 5 Continents
- Distributeur : Carlotta Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Spermula


SPERMULA © 1976 FILM AND CO, RENOUVELÉ 2014 SYLVIE MATTON. Tous droits réservés.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Le livre perdu des sortilèges saison 1 [DVD / Blu-Ray] : La (...)
The Endless [DVD / Blu-Ray] : La critique
On a 20 ans pour changer le monde [DVD / VOD] : La critique
Spermula [DVD / Blu-Ray] : La critique
Play or Die [DVD / Achat Digital / VOD] : La critique
Ceux qui travaillent : La critique
Dans le cerveau de Bill Gates : Review de la mini-série
American Horror Story - 1984 : Les affiches personnages
Carla : Mayim Bialik et Jim Parsons à nouveau réunis
Emmys 2019 : Les gagnants de la 71e cérémonie
Danganronpa : La critique du tome 2
Cinéma - Bandes Annonces : 23 septembre 2019
Watchmen : La déconstruction des super-héros selon Damon (...)
Supergirl : Mitch Pileggi et Cara Buono rejoignent la saison (...)
Marianne : Review de la saison 1