254 connectés

Avengers Endgame : La critique

Date : 24 / 04 / 2019 à 00h01
Sources :

Unification


L’excitation est à son comble alors que le film le plus attendu de l’année sort enfin en salles. Son destin est tout tracé. Avengers : Endgame doit exploser le box-office mondial. Et si on en croit les chiffres des préventes sur la planète, son premier week-end devrait être gargantuesque.

Si le secret de son scénario a été bien gardé, le film arrive à l’écran avec un certain nombre de promesses de la part des réalisateurs, Anthony et Joe Russo ainsi que du général en chef de Marvel Studios, Kevin Feige. Les premiers nous ont promis un film vraiment différent du précédent opus tandis que le second nous a affirmés que le Marvel Cinematic Universe ne serait plus le même après ce film. Promesse tenue dans les deux cas.

La chose qui m’a le plus étonné dans ce film de plus de trois heures, c’est le fait qu’il prend son temps, non pas pour nous offrir plus de batailles et de confrontations, mais pour donner plus de substance aux personnages. J’ai été surpris par le nombre de moments contemplatifs qui parsèment le film. Ils sont importants dans le sens où cela humanise et renforce notre attachement à tous ces personnages. C’est peu dire que, comme le reste de l’humanité survivante, la vie des Avengers, post claquement de doigts de Thanos, est la résultante de ce gigantesque trauma. L’ambiance, le rythme est donc effectivement à l’opposé d’Infinity War. En tout cas, par ces moments intimes, le film offre aux interprètes de déployer leur jeu. C’est notamment flagrant avec Robert Downey Jr qui n’a jamais eu autant de moyens de nuancer son personnage de Tony Stark.

Hors de question dans cette critique de vous spoiler sur ce qui se passe à l’écran. Pour autant, je pense que, comme moi, vous vous êtes déjà fait le film 100 fois dans votre tête depuis que vous avez vu Infinity War et bien entendu Ant-Man et la Guêpe et Captain Marvel. Je suis donc persuadé que, sur les grands principes du scénario qui va conduire les Avengers à défier une dernière fois Thanos, vous risquez de ne pas être franchement surpris. Et pourtant, des surprises, il y en a à foison dans ce film, pas sur les moyens utilisés, mais plutôt sur le déroulé des événements.

Si tant est qu’un film de super-héros puisse avoir pour pilier la logique, la force du scénario et de la mise en scène des Frères Russo donne un caractère inéluctable aux événements. Sur toutes les scènes, tout coule de source, tout semble évident une fois qu’on a vu la scène. C’est un film qui est beaucoup plus focus sur la résolution de son histoire que ne pouvait l’être Infinity War qui possédait beaucoup de digressions un peu hors sujet.

Le film possède également une multitude de références, de moments signifiants, de changements dans les relations entre les personnages... le fameux Fan Service qui permet de montrer une connaissance et un respect inégalé des comics afin de dévoiler un futur possible pour les connaisseurs sans que cela soit trop appuyé pour ne pas venir perturber la perception qu’en aura le grand public. Et c’est là que se situe, à mon avis, la promesse de Kevin Feige. Avengers Endgame est comme un champ labouré où on a semé les graines des dix prochaines années du MCU.

Si j’ai remarqué son caractère intimiste, le film n’oublie pas également d’être ultra-spectaculaire. Oubliez la bataille finale au Wakanda d’Infinity War, le climax d’Avengers Endgame l’écrase instantanément. Inutile de vous dire que les effets spéciaux sont impeccables, comme toujours. À noter que la projection presse n’avait pas de scènes supplémentaires dans le générique final. À vérifier que cela sera bien le cas aussi en salles.

Avengers Endgame est la quintessence des 10 premières années du MCU. On rit, on pleure, on s’étonne et 3 heures plus tard, on se dit qu’on en reprendrait bien pour dix années de plus.

FM

Avec 22 films, la série de superhéros issus de l’univers Marvel est déjà la plus grande saga cinématographique de Blockbusters qui existe. Après Avengers : Infinity War qui se finissait tragiquement, Avengers Endgame était plus qu’attendu, d’autant qu’il clôt pratiquement la troisième phase et achève 11 ans de personnages héroïques développés dans de nombreuses histoires que l’on retrouvera pour certains dans le dernier film de cette phase Spider-Man : Far From Home qui sortira le 3 juillet 2019.

Il fallait un certain courage pour présenter une œuvre de 3 heures qui n’est pas composée que de scènes d’action. Ainsi, alors qu’on pouvait penser que cela n’était plus possible dans l’avant-dernier long métrage de ce cycle, les personnages gagnent en profondeur et réintègrent leur statut, pour la plupart d’entre eux, d’humains.

Leur traitement est d’ailleurs très bien fait et permet d’aller jusqu’au bout de chaque personnage, sans concession, en leur donnant une nouvelle dimension qui les rend encore plus attachants que précédemment.

Les acteurs prennent d’ailleurs visiblement un grand plaisir à endosser encore une fois, pour certains depuis plus de 10 ans, leurs tenues de superhéros et à repartir à l’aventure.

L’intrigue reprend exactement là où elle s’était achevée dans le long métrage précédent et entraîne le spectateur très loin. Le scénario de Christopher Markus et Stephen McFeely est franchement remarquablement écrit. Il réussit à relier chacun des films précédents d’une façon extrêmement subtile et prépare le terrain à venir proposant aux spectateurs attentifs quelques séquences qui donnent vraiment envie de savoir ce que la quatrième, voire même la cinquième, phase nous réserve dans les années à venir. De brefs passages extrêmement séduisants qui donnent une grande envie de découvrir ce futur univers Marvel cinématographique.

Les effets spéciaux sont réellement grandioses. Ils en mettent vraiment sans arrêt plein les yeux et de nombreuses scènes sont plus que dantesques et épiques et montrent des combats absolument haletants.

Avengers Endgame est un film magistral et spectaculaire qui propose finalement plus de passages contemplatifs et axés sur les personnages que de scènes d’action. Malgré tout, le récit fonctionne parfaitement et on ne voit jamais les trois heures s’écouler, tout en passant par pleins d’états émotionnels différents. C’est la conclusion excellente de la séquence Thanos de l’univers Marvel.

Les réalisateurs Anthony Russo et Joe Russo réussissent un beau coup de maître avec un film de superhéros qui sait s’affranchir des canons du genre et pourrait bien réconcilier ceux considérant que ce genre de film ne peut avoir que des scénarios indigents et ceux appréciant des longs métrages en mettant plein les yeux.

Avengers Endgame réserve son lot de passages émotionnels et épiques, ses moments de bravoure et de sacrifice, ses mises en abîme de personnages que l’on pensait connaître et livre la conclusion impressionnante d’une saga réellement spectaculaire. Soyez prévenu, cela va crier et applaudir dans votre salle. Ou alors Thanos sera passé par là et aura éliminé une grande partie du public.

Avec une réalisation impressionnante, de l’action et de l’humour, des sentiments et des acteurs sympathiques, des effets spéciaux spectaculaires et une histoire ciselée, le film se révèle être une œuvre remarquable qui va marquer le cinéma de son empreinte.

Et finalement ce qui reste en tête, c’est qu’il s’agit avant tout, plus que de superhéros et de combats, d’une affaire de famille recomposée qui se bat ensemble pour sauver l’univers.

Grandiose intimiste et émouvant.

IA

SYNOPSIS

Thanos ayant anéanti la moitié de l’univers, les Avengers restants resserrent les rangs dans ce vingt-deuxième film des Studios Marvel, grande conclusion d’un des chapitres de l’Univers Cinématographique Marvel.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 3 h 01
- Titre original : Avengers : Endgame
- Date de sortie : 24/03/2019
- Réalisateur : Anthony Russo et Joe Russo
- Scénariste : Christopher Markus et Stephen McFeely
- Interprètes : Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Chris Evans, Scarlett Johansson, Paul Rudd, Jeremy Renner et Josh Brolin
- Photographie : Trent Opaloch
- Montage : Elliot Graham et Debbie Berman
- Musique : Alan Silvestri
- Costumes : Judianna Makovsky
- Décors : Charles Wood
- Producteur : Kevin Feige pour Marvel Studios
- Distributeur : The Walt Disney Company France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Avengers Endgame



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Une part d’ombre : La critique
John Wick Parabellum : La critique
Stubby : La critique
The Dead don’t Die : La critique
Divorce à l’italienne : La critique
The Batman : Pas moins de 6 méchants dans le prochain (...)
Westworld : La première bande annonce de la saison 3 montre une (...)
Crisis on Infinite Earths : Le prochain crossover de (...)
Fast & Furious 9 : Michelle Rodriguez ne quittera pas la (...)
His Dark Materials : HBO présente la guerre entre les mondes (...)
Aladdin : Table ronde musicale avec Alan Menken
Une part d’ombre : La critique
Nancy Drew / Katy Keene : Les premières bandes-annonce des toutes (...)
Madam Secretary : La saison 6 sera la dernière
Le Manoir de Paris : Le 8ème anniversaire à Clown Academy