472 connectés

You VS Wild : Review de la série interactive Netflix

Date : 16 / 04 / 2019 à 10h30
Sources :

Unification


Après le succès de Black Mirror : Bandersnatch, Netflix tente une nouvelle aventure interactive avec Bear Grylls. Le survivant de l’extrême, héros de la série documentaire Man VS Wild, vient ici nous proposer de prendre les décisions à sa place pour subsister dans les situations les plus délicates, dans les milieux les plus hostiles, dans You VS Wild.
Le défi est-il relevé par l’ancien des forces spéciales ?

8 ans de retard

LE programme emblématique de Grylls a débuté en 2006 et c’est terminé en 2011. C’est peu, mais cela peut sembler une éternité en terme d’évolution de la qualité de l’image et de l’animation ces dernières années. Et malheureusement, la production de You VS Wild est ancrée dans la décennie précédente. CGI n’ayant rien à envier à la Playstation 2, temps d’attente de plusieurs secondes après certains choix - avec un simple écran noir - et des plans de caméra au rabais, tout paraît vieux et surtout transpire le manque de budget.

Il y a t’il un budget derrière la caméra ?

Il y a en tous huit épisodes fonctionnant par paire. Deux dans la forêt tropicale, deux dans les sommets alpins, etc. Le hic, on distingue clairement la réutilisation de lieu d’un épisode à l’autre, voire dans le même épisode. Là où l’aîné nous faisait voyager, ici, on a juste l’impression qu’ils ont tourné sur un périmètre de 2 kilomètres carré. Et ce ne sont pas les vieilles astuces de cadrage - contre-plongée, zoom - qui arrivent à faire illusion. Et les plans sur la faune en action en haute définition jure tellement avec le reste que ça en devient ridicule.

Pas d’acteur, pas de mise en scène

L’idée de scénariser chaque épisode est une bonne trouvaille. On se donne l’impression d’être un Indiana Jones ou une Lara Croft en essayant de ramener des médicaments dans un village isolé ou encore de survivre à 24 H dans la neige et le froid. Mais notre cher Bear n’est pas comédien, loin de là ! Beaucoup de ses phrases sonnent fausses lorsqu’il s’adresse à nous pour faire un choix, on sent qu’il récite à chaque instant. Cela couplé à une mise en scène frisant parfois le ridicule. Bear doit amener des médicaments à un village, le chef du village, alors qu’il ne le connaît pas, l’attend à la sortie de la forêt, planté comme un I, depuis au moins 48 heures... Bear doit passer la nuit dans une caverne, on le voit faire un feu, le plan d’après, il explique avoir passé une bonne nuit à l’intérieur. On devine clairement que le second plan a été tourné 3 minutes après le premier. La réalisation n’a même pas pris le temps de faire une scène où le héros s’endort... Cela arrive fréquemment et à tendance à nous sortir du récit.

Un plaisir coupable

Il va falloir être honnête, même si le programme est destiné aux enfants, on prend un malin plaisir à faire les bons et mauvais choix pour voir les conséquences. Les épisodes sont assez courts et la rejouabilité prend peu de temps. On peut rapidement faire les différents scénarios. On ressent les mêmes sensations que pour un jeu FMV (Full Motion Video), vous savez ces jeux-vidéos basés sur des extraits vidéos dans les années 90, avec la nostalgie qui l’accompagne.
You VS Wild n’est pas vraiment réussi, mais reste correct pour un public jeune ou ne connaissant pas Bear Grylls.


EPISODE

- Episode : 1.01 à 1.08
- Date de première diffusion : 10 Avril 2019 (Netflix)
- Créateurs :Bear Grylls, Rob Buchta, Delbert Shoopman
- Acteur : Bear Grylls

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Orville : Review 2.13 Tomorrow, and Tomorrow, and (...)
Homecoming - Un film de Beyoncé : La review du film Netflix
Les couples mythiques : Review 3.03 Monica Vitti & (...)
American Gods : Review 2.06 Donar the Great
Doom Patrol : Review 1.09 Jane Patrol
The Boys : La bande annonce totalement folle de la série (...)
The Orville : Review 2.13 Tomorrow, and Tomorrow, and (...)
Star Wars - The Mandalorian : Les révélations et secrets de (...)
Halo : Pablo Schreiber sera Master Chief pour Showtime
Netflix - Bandes annonces : 21 avril 2019
Victor et Célia : La critique
Éternels : Le court-métrage promotionnel du Puy du Fou
Jeux apéritif : Le plein de petits jeux rapides chez Pixie (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 21 avril 2019
Avengers Endgame : Les superbes affiches des cinémas (...)