494 connectés

Persona : La critique des tomes 1 et 2

Date : 10 / 04 / 2019 à 08h00
Sources :

Unification


Persona
Tomes 1 et 2

  • Scénario : Shuji Sogabe, Atlus
  • Dessin : Shuji Sogabe
  • Editeur : Mana Books
  • Genres : fantastique, horreur
  • Date de sortie : 21 mars 2019
  • Nombre de pages : 162 et 158
  • ISBN : 979-1035500979 et 979-1035501068
  • Format : 130 x 180 mm
  • Prix : 7,90 €

Persona est une saga de jeux vidéo acclamée par le public et la critique. Le dernier opus en date a rencontré un grand succès au japon et en occident, confirmant plus que jamais l’attachement des joueurs à cette série initiée en 1996. Cette adaptation officielle en manga reprend le quatrième épisode de l’univers, Persona 3, qui avait été élu meilleur RPG de l’année 2006 par le célèbre magazine Famitsu.

Peu de temps après son transfert dans une nouvelle école, le jeune Minato est attaqué par des êtres démoniaques appelés « Shadows ». Une poignée de camarades l’aideront à éradiquer ces monstres qui n’apparaissent que pendant la 25e heure de la journée en invoquant leur Persona, une entité possédant de grands pouvoirs magiques.

Décryptage

Persona volume 1 et 2 est l’adaptation en manga en 11 tomes du jeu vidéo éponyme Persona 3 et présente la découverte de ses pouvoirs du jeune Minato.

Les journées de la Terre n’ont pas 24 heures comme la plupart des gens le croient, mais possèdent une 25ème heure pendant laquelle les démons apparaissent et les humains "normaux" sont encapsulés dans des cercueils.

Quelques personnes ont la capacité de rester éveillés pendant cette période et se retrouvent en proie aux monstres la hantant. Mais plusieurs d’entre eux peuvent évoquer leur persona, une personnification monstrueuse d’eux-mêmes qui est capable d’affronter les créatures de la nuit.

Les deux premiers volumes proposent la découverte du monde, des divers personnages et des pouvoirs de ceux-ci. Ils proposent de nombreux combats parfois dantesques contre des créatures spectaculaires et vicieuses.

Le scénario de Shuji Sogabe et Atlus alterne entre intrigue collégienne classique et séquences d’affrontement sanglantes. Le lecteur découvre donc progressivement la vie d’un lycéen basculant de plus en plus dans un nouvel univers où il se révèle avoir une persona puissante.

Les dessins de Shuji Sogabe manquent parfois un peu de lisibilité au cœur de certains affrontements. Ils sont néanmoins agréables à voir et permettent de découvrir des protagonistes rapidement attachants et une tour étrange semblant receler de nombreux secrets.

Les deux premiers volumes de Persona proposent une bonne incursion dans un monde passionnant que l’on n’a pas besoin de connaître préalablement pour le découvrir. Ils mettent en place une intrigue qui se révèle prenante et on a hâte de découvrir ce que nous réservent ces étonnants héros et leurs personas aux pouvoirs surprenants.

Intriguant et divertissant.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Goblin Slayer roman : La critique du tome 1
Les coulisses de Minuscule - Les Mandibules du bout du monde : La (...)
Stranger Things - Suspicious Minds : La critique du livre
Persona : La critique des tomes 1 et 2
Adieu mon Utérus : La critique du manga
The Boys : La bande annonce totalement folle de la série (...)
The Orville : Review 2.13 Tomorrow, and Tomorrow, and (...)
Star Wars - The Mandalorian : Les révélations et secrets de (...)
Halo : Pablo Schreiber sera Master Chief pour Showtime
Netflix - Bandes annonces : 21 avril 2019
Victor et Célia : La critique
Éternels : Le court-métrage promotionnel du Puy du Fou
Jeux apéritif : Le plein de petits jeux rapides chez Pixie (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 21 avril 2019
Avengers Endgame : Les superbes affiches des cinémas (...)