502 connectés

Devil May Cry 5 : La critique dantesque

Date : 18 / 03 / 2019 à 07h30
Sources :

Unification France


Devil May Cry 5
Face aux démons

Description :

"Plusieurs années se sont écoulées depuis la fin de Devil May Cry 4 et les puissances du Mal renaissent plus fortes que jamais sous la forme d’un gigantesque « arbre démoniaque » dont les racines ont envahi la ville de Red Grave.

Cette manifestation infernale attire l’attention du jeune chasseur de démons allié de Dante, Nero, qui a depuis été privé de son bras démoniaque, source d’une grande partie de ses pouvoirs.

Alors que Nero se dirige vers Red Grave City dans son camping-car nommé "Devil May Cry" avec sa co-équipière Nico, il ressasse la façon dont les événements se sont enchaînés : la perte de son bras, l’invasion, et son ignorance du lieu où peut bien se trouver Dante...

Il est temps de reprendre du service et de régler la situation une fois pour toute !

Développé sur le RE Engine, moteur propriétaire de Capcom, DEVIL MAY CRY 5 propose un rendu visuel unique et des effets de lumière inédits. Le jeu s’axe autour de trois personnages jouables, dont chacun offre un style de jeu de combat radicalement différent. Il sera l’occasion de titanesques combats de boss dans les environnements destructibles de Red Grave City. L’affrontement s’annonce plus dantesque que jamais !"

Le gameplay :

On affronte ici la horde d’ennemis en vue à la 3ème personne. Le Gameplay tourne autour de 3 personnages ayant des techniques très différentes, qui vous seront proposés, petit à petit, lors de la progression. Le but est toujours d’enchaîner les coups et les combos tout en s’adaptant aux spécificités des adversaires, pour les détruire.

Nero, pour commencer, utilise ses bras mécanisés, ses fameux Devil Breakers. Tout au long du jeu, de nouveaux bras seront récupérés et potentiellement équipés afin de bénéficier de ses nouvelles facultés (percer la tête des ennemis, lancer une onde de choc, esquive, ralentir le temps, agripper son ennemi, etc...
C’est certainement le personnage le plus difficile à prendre en main,à cause de ses multiples changements de tactiques de combat.

Le personnage de V, ensuite, se contente de se tenir à l’écart des combats en bouquinant (une action qui lui permet de monter ses jauges), et d’envoyer ses démons serviteurs Griffon (à distance), Shadow (au corps-à-corps), voir Nightmare, son arme utile, une grosse brute, quand sa jauge est assez fournie.
Il s’agit du concept de personnage le plus original du trio. Ce nouveau gameplay où l’on utilise les démons, tout en protégeant le personnage le plus faible est fort remarquable. Malgré l’attention à porter à l’ensemble des scènes, la jouabilité est importante.

Enfin, Dante, jongle continuellement avec ses armes et tactiques de combats que l’on change à la volée avec les gachettes de la manette, du combat à mains nues (ou aux pieds d’ailleurs) aux doubles Gunslinger, Ebony et Ivory.

Tout au long du jeu, de nouveaux équipements ou techniques sont équipables.

Le verdict :

Il est difficile de se faire une place entre les mastodontes du segment des beat’m all, Bayonetta et God of War, et après la réalisation mitigée de Devil May Cry 4.
Pourtant, la saga a bien été repensée afin de donner un jeu très fun, utilisant de gros sabots très démonstratifs dans le visuel tout en demandant une profonde maîtrise du gameplay.

Car, si le jeu se déroule dans un long couloir, sans véritable liberté, la compréhension puis la remise en cause de ce que l’on sait du gameplay au fur et à mesure de l’évolution ou des changements des personnages, se trouve au centre de l’intérêt de DMC 5. Ces combinaisons de touches pourront être trop nombreuses et trop complexes pour bien des joueurs, même si le fun est toujours présent avec d’innombrables possibilités toutes plus classes les unes que les autres.

Le scénario, basique, et les personnages très stéréotypés, n’apporteront rien à l’histoire.

Le jeu fait donc parfaitement son job pour ceux qui aiment la profondeur du gameplay, et le fun des affrontements, mais qui avaient été déçus par le précédent opus. Les débutants, les adeptes d’histoire et de liberté (à la God of War), pourront passer leur chemin toutefois.

Fiche technique

Studio : Capcom

Genre : Beat’em All

Nombre de joueurs : 1

Textes en Français, Voix en Anglais

Date de sortie : 8 mars 2019

Plateforme : PC / PS4 / Xbox One
Version testée : PS4






Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Jedi Fallen Order : Un teaser du nouveau jeu Star Wars chez (...)
Lord of the Rings - Gollum : Le jeu vidéo de Daedalic (...)
Stadia : L’avenir du jeu vidéo selon Google
Devil May Cry 5 : La critique dantesque
Harry Potter - Wizards Unite : Les toutes premières images du jeu (...)
The Boys : La bande annonce totalement folle de la série (...)
The Orville : Review 2.13 Tomorrow, and Tomorrow, and (...)
Star Wars - The Mandalorian : Les révélations et secrets de (...)
Halo : Pablo Schreiber sera Master Chief pour Showtime
Netflix - Bandes annonces : 21 avril 2019
Victor et Célia : La critique
Éternels : Le court-métrage promotionnel du Puy du Fou
Jeux apéritif : Le plein de petits jeux rapides chez Pixie (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 21 avril 2019
Avengers Endgame : Les superbes affiches des cinémas (...)