403 connectés

La Liste de Schindler : La critique

Date : 12 / 03 / 2019 à 09h30
Sources :

Unification


Quand il était sorti en 1993, La liste de Schindler était considéré comme le film de la maturité et du passage à l’âge adulte du réalisateur Steven Spielberg. 25 ans plus tard, l’œuvre, toujours autant poignante, est remarquable et montre qu’il s’agit effectivement de l’un des chefs-d’œuvre du cinéma et de l’un des meilleurs films du réalisateur. Elle est d’ailleurs classée sixième dans le top 100 de l’American Film Institute. De plus, elle est sélectionnée par la bibliothèque du Congrès américain pour être conservée au National Film Registry.

Si malheureusement pogroms et massacres ont toujours eu lieu à depuis des millénaires dans divers pays et à différentes échelles, il faut avouer que l’élimination systématique d’une population n’a jamais atteint les sommets administratifs et exécutifs des nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale.

L’œuvre suit un riche industriel allemand qui va utiliser des Juifs, payés à un salaire indigne, pendant la seconde Guerre mondiale afin de faire fonctionner son entreprise. Ce dernier va vite se rendre compte que les choses ne sont pas aussi claires qu’elles n’y paraissent et va essayer de sauver un maximum de personnes dont il a la charge de la terrible solution finale.

C’est donc cette fameuse liste qu’il va rédiger qui va permettre de sauver des centaines de Juifs. Un combat qu’il a mené en y investissant sa fortune en pots-de-vin et qui aurait pu lui coûter très cher. Un acte qui lui a valu de la part d’Israël le titre de Juste.

Steven Spielberg a réalisé une œuvre de trois heures, dont on ne voit pas le temps passer. Son noir et blanc absolument somptueux permet de plonger directement dans une période troublée. Seul le manteau rouge d’une petite fille juive surnage de cet océan de noir et de gris et reste éternellement en mémoire comme la tache vivace et indélébile d’une mise à mort planifiée qui a concerné plusieurs millions de personnes, principalement Juives, mais aussi pour centaine de milliers tziganes et homosexuelles.

Il s’appuie sur un remarquable casting de plusieurs milliers de personnes, dont des Juifs parlant hébreu et des Polonais, ce qui renforce la vraisemblance des scènes montrées. Il faut d’ailleurs souligner la remarquable prestation des trois acteurs principaux, qui incarnent des hommes vraiment marquants.

Liam Neeson est formidable en Schindler. Il réussit à faire ressortir l’ambiguïté du vrai personnage, celle d’un homme qui a bien profité de la guerre, avant de se rendre compte des horreurs que celle-ci entraînait. Il s’est ensuite quasiment ruiné pour sauver les Juifs qui travaillaient pour lui.

Ben Kingsley est formidable dans le rôle d’un comptable juif faisant tout pour sauver un maximum de personnes. Et Ralph Fiennes incarne parfaitement un chef nazi sans cœur se faisant acheter par les largesses de Schindler.

La photographie de Janusz Kaminski est absolument magnifique. Une beauté qui renforce encore plus la cruauté des images montrées. D’ailleurs la séquence, qui semble interminable, de la liquidation du ghetto de Cracovie, est rendue parfois insoutenable par la façon remarquable dont elle est filmée.

Le long-métrage est sorti 50 ans après la fin de la guerre et la découverte des terribles camps de la mort. Il bénéficie d’une nouvelle sortie en salle en version restaurée et 4K 25 ans après avoir été montrée pour la première fois sur grand écran. L’œuvre n’a rien perdu de sa puissance et permet à la fois de se souvenir d’un passé terrible et d’essayer de prévenir un nouveau crime contre l’humanité qui soit de même nature, l’humain ayant malheureusement la mémoire très courte et finalement plus de 70 ans après la guerre, beaucoup des témoins de cette dernière ont disparu.

La liste de Schindler est un film magistral. Un long-métrage dont on ne sort pas indemne et qui ne vieillira jamais. Avec une réalisation splendide, un trio d’acteur incroyable, est une histoire montrant que la réalité peut dépasser la fiction, c’est vraiment un film qu’il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie.

Poignant et palpitant.

SYNOPSIS

Evocation des années de guerre d’Oskar Schindler, fils d’industriel d’origine autrichienne rentré à Cracovie en 1939 avec les troupes allemandes. Il va, tout au long de la guerre, protéger des juifs en les faisant travailler dans sa fabrique et en 1944 sauver huit cents hommes et trois cents femmes du camp d’extermination de Auschwitz-Birkenau.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 3 h 15
- Titre original : Schindler’s List
- Date de reprise : 13/03/2019
- Réalisateur : Steven Spielberg
- Scénariste : Steven Zaillian
- Interprètes : Liam Neeson, Ben Kingsley, Ralph Fiennes, Caroline Goodall, Jonathan Sagall, Embeth Davidtz, Malgoscha Gebel, Mark Ivanir
- Photographie : Janusz Kaminski
- Montage : Michael Kahn
- Musique : John Williams
- Costumes : Anna B. Sheppard
- Décors : Allan Starski, Ewa Braun
- Producteur : Branko Lustig, Gerald R. Molen, Steven Spielberg pour Universal Pictures, Amblin Entertainment
- Distributeur : Universal Pictures International France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

La Liste de Schindler



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Aladdin : La critique
Une part d’ombre : La critique
John Wick Parabellum : La critique
Stubby : La critique
The Dead don’t Die : La critique
Spider-Man - Far From Home : Les affiches personnages
Star Trek Picard : Un premier aperçu sur l’uniforme (...)
Catch-22 : Review de la saison 1
Just Cause : Le créateur de John Wick s’attaque à (...)
Orange Is the New Black : Le teaser de la saison finale
Tom & Jerry : Michael Peña rejoint le film
Space Explorers : La critique du jeu
VOD DVD - Bandes Annonces : 25 mai 2019
Star Trek Picard : Une bande annonce teaser qui sent bon le (...)
Game of Thrones : Kit Harington blâme les fans (SPOILERS)