222 connectés

Deadly Class : Review 1.05 Saudade

Date : 16 / 02 / 2019 à 09h30
Sources :

Unification


Ceux ayant lu le comics l’attendaient, le voyage de nos apprentis tueurs pour Las Vegas a enfin eu lieu lors de cet épisode. Si Billy y va pour tuer son père, ses camarades veulent avant tout prendre du bon temps et, de leur point de vue, il n’y a rien mieux pour cela que de prendre de la drogue !

Suite à quiproquo, Marcus va nous entraîner ici dans un trip sous acide d’anthologie qui va s’étaler jusqu’à un épilogue apaisé et mélancolique où il va tenir des propos désenchantés et philosophiques comme Remender, le créateur du comics (et scénariste de cet épisode) sait si bien les mettre dans sa bouche.

L’intrigue se veut fidèle au matériel de base avec toutefois quelques menus changements qui surprendront agréablement les lecteurs. Par exemple, Chester (le zoophile au visage brûlé) fait une apparition remarquée où le côté calculateur dont il va faire preuve va renforcer considérablement sa cruauté. De façon plus anecdotique, l’apparition de Mister T. se voit remplacer par celle d’un célèbre rappeur de Compton.

Grâce à une réalisation travaillée et des choix esthétiques virtuoses, mêlant différentes techniques d’animation traditionnelles et images de synthèse, le téléspectateur vit tous les effets, sensations et émotions procurées par la drogue ingéree par Marcus. Euphorie, terreur, vertige infini, ivresse et introspection mélancolique apparaissent à l’écran sous forme d’univers colorés ou d’objets représentants des personnages incongrus prenant vie. La représentation de ces visions était l’un des plus grands défis de cette adaptation et on ne peut qu’être ravi par le résultat, totalement jubilatoire.

Cependant, Deadly Class n’est pas qu’un gros trip sous acide. C’est surtout un focus sur des enfants " perdus " qui en vienne à commettre l’irréparable (pour avoir l’impression de) vivre ou survivre. Leur l’amitié a beau leur offrir de fugaces instants de bonheur, ils vont surtout devoir gérer de sanglants drames. Le sang et les larmes coulent à flots et ne manqueront pas de titiller la sensibilité du téléspectateur. En tout cas, la peur viscérale qu’on éprouve pour nos héros, montre que les scénaristes ont réussi à travers les épisodes précédents à les rendre attachants.

À noter, une scène-clef dans laquelle le Deux ex Machina amène des personnages à débarquer au bon endroit au bon moment et qui choquera les téléspectateurs les plus scupuleux. Cette arrivée en trombe se résumait à une case dans le comics et aurait peut-être méritée une adaptation plus circonstanciée.

Le dénouement de cet épisode aura de terribles conséquences que les protagonistes (et les téléspectateurs) sont encore loin d’imaginer. Deadly Class a encore énormément d’histoires tragiques et violentes à nous raconter. Si les scénaristes ne tergiversent pas trop à nous les relater et que la forme bénéficie de la même efficacité et du même brio, nous ne risquons pas d’être déçus !

EPISODE

- Episode : 1.05
- Titre  : Saudade
- Date de première diffusion : 13/02/2019 (Syfy)
- Réalisateur : Adam Kane
- Scénariste : Rick Remender

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Star Trek Discovery : Review 2.09 Project Daedalus
Triple Frontiere : La review du film Netflix
Deadly Class : Review 1.09 : Kids of the Black Hole
American Gods : Review 2.01 House on the Rock
The Order : La review des premiers épisodes
Star Trek Discovery : Review 2.09 Project Daedalus
Avengers Endgame : Les couvertures d’Empire Magazine
Halo : Rupert Wyatt explique son départ de la série
Tolkien : Une nouvelle affiche
Les Nouvelles aventures de Sabrina : L’affiche de la (...)
Annabelle 3 : On connait le titre officiel du film
Mermaid, le lac des âmes perdues [DVD / Blu-Ray / VOD] : La (...)
L’arche russe : La critique
Button Man : Brian Helgeland pour l’adaptation de (...)
Stranger Things - Suspicious Minds : L’histoire préquelle à (...)