476 connectés

Ralph 2.0 : La critique

Date : 10 / 02 / 2019 à 13h45
Sources :

Unification


Disney avait la réputation de sortir des suites à ses long-métrages animés de qualité très moyenne pour ne pas dire médiocre en direct-to-video. Cette suite des Mondes de Ralph vient contredire de la plus belle manière cet état de fait qui aura duré de nombreuses années. En effet, Ralph 2.0 est tout simplement l’une des suites les plus réussies jamais produites dans l’histoire du 7ème art. Une séquelle supérieure à l’original, qui était déjà très réussi, sur de nombreux points, ce qui est assez rare.

On peut pigner sur l’entame du film qui reprend (trop) les bases du précédent, mais une fois que l’élément déclencheur amenant nos deux héros, Ralph et Vanellope, à quitter leur salle d’arcade pour aller sur internet a lieu, les spectateurs sont emportés dans un tourbillon de créativité qui les réjouira au plus haut point.

Pixar nous avait épatés en personnifiant les émotions dans Vice-versa et c’est le même genre de ravissement qui nous saisit lorsque l’on découvre comment les équipes de Disney Animation ont recréé internet. On retrouve bien sûr les sites les plus connus comme Ebay ou Twitter, mais les virus ou les spams sont eux aussi présents. Cette représentation décapante et pédagogique du web est une véritable réussite qui fera date. L’importance qu’ont pris les réseaux sociaux et leur impact dans notre vie est aussi montrée de manière très intelligente.

Là où Disney frappe très fort, c’est dans l’utilisation des personnages des différents univers (Marvel, Star Wars et Animation) qu’elle possède. Les clins d’œil pullulent et la nostalgie bat son plein, mais toutes ces apparitions sont toutes formidablement intégrées à ce nouveau chapitre de la vie de Ralph.

Le périple dans lequel va nous entraîner Ralph et sa meilleure amie est plein de rebondissements et de morceaux de bravoure, mais reste au service d’une émotion prégnante. Leur amitié va être mise à rude épreuve et il faudra attendre l’épilogue " aigre-doux " très réussi pour en savourer la profondeur.

Vous l’avez compris, Ralph 2.0 est une véritable réussite. Ralph Moore (déjà co-réalisateur du brillant Zooptopie) et Phil Johnston imposent ici un standard de qualité qui fera date dans l’histoire du studio de la petite souris. Et restez bien jusqu’à la fin du générique pour avoir un avant-goût glacé de ce qui nous attend à la fin de l’année... Ou pas !


AR

Pour ce deuxième opus, Ralph et Vanellope vont être propulsés dans l’univers infini de l’Internet
Le début du film reprend le contexte du précédent : nos deux héros travaillent en tant que personnages de jeux vidéos dans une salle de jeu d’arcade. Leur univers va être bouleversé par l’arrivée du WiFi et qui dit WiFi dit Internet…

La découverte de ce monde numérique va être une source de multiples surprises pour nos héros. Pour nous, ce sera plutôt l’occasion de voir toutes les nombreuse références aux différents sites ou technologies internet des plus récents au plus dépassés. Disney fait la part belle à son propre univers qu’il n’hésite pas à mettre en scène. C’est ainsi que nous verrons du Star Wars, du Marvel et bien sûr du Disney. L’exploitation des Princesses du célèbre studio est très ingénieux et les passages où ces demoiselles sont présentes constituent les meilleurs parties du film.

C’est avec le fonctionnement même du réseau mondial que nos deux héros vont devoir batailler. Eux sont totalement néophytes. Émerveillés par cet univers, ils vont tout d’abord tomber dans ses pièges. Après avoir contracté une grosse dette en enchérissant sur Ebay, ils vont devoir trouver cette énorme somme en un temps record. Mais heureusement, les réseaux sociaux sont là… Certes, la morale n’est peut être pas de mise dans cette ode à l’argent facile sur le Net malgré quelques pièges à éviter. Mais il ne faut pas oublier que c’est un dessin animé et dans ce genre d’univers tout est possible.

Nous nous laissons volontiers embarqués dans cet univers amusant, aux couleurs chatoyantes et aux références multiples. Le scénario est dynamique et les personnages secondaires sympathiques. Quelques petites longueurs sont néanmoins à déplorer sur la fin mais bien vite rattrapées par des scènes ingénieuses et hilarantes. Comme à l’habitude avec Disney, l’animation est très belle.

Ralph 2.0 est est un excellent divertissement et le nombre de références dans chaque plan est tel que cela constitue une bonne raison d’aller le revoir pour toutes les voir.


GM

SYNOPSIS

Ralph quitte l’univers des jeux d’arcade pour s’aventurer dans le monde sans limite d’Internet. La Toile va-t-elle résister à son légendaire talent de démolisseur ? Ralph et son amie Vanellope von Schweetz vont prendre tous les risques en s’aventurant dans l’étrange univers d’Internet à la recherche d’une pièce de rechange pour réparer la borne de Sugar Rush, le jeu vidéo dans lequel vit Vanellope. Rapidement dépassés par le monde qui les entoure, ils vont devoir demander de l’aide aux habitants d’Internet, les Netizens, afin de trouver leur chemin, et notamment à Yesss, l’algorithme principal, le cœur et l’âme du site créateur de tendances BuzzzTube…

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 53
- Titre original : Ralph Breaks the Internet
- Date de sortie : 13/02/2019
- Réalisateur : Rich Moore, Phil Johnston
- Scénariste : Phil Johnston, Pamela Ribon sur une idée de Rich Moore, Phil Johnston, Jim Reardon, Pamela Ribon, Josie Trinidad
- Interprètes VO : John C. Reilly, Sarah Silverman, Bill Hader, Gal Gadot,Taraji P. Henson, Jack McBrayer, Jane Lynch
- Photographie : Nathan Warner, Brian Leach
- Montage : Jeremy Milton
- Musique : Henri Jackman
- Décors : Cory Loftis
- Producteur : Clark Spencer, Bradford Simonsen, John Lasseter pour Walt Disney Animation Studios
- Distributeur : The Walt Disney Compagny France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Ralph 2.0



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Disperata : La critique
Debout : La critique
La camarista : La critique
La malédiction de la dame blanche : La critique
Working Woman : La critique
Avengers Endgame : Les superbes affiches des cinémas (...)
The Eternals : L’acteur Ma Dong-Seok rejoint le (...)
The Six Billion Dollar Man : Travis Knight réalisera (...)
Homecoming - Un film de Beyoncé : La review du film Netflix
Disperata : La critique
Utopia : John Cusack rejoint la série d’Amazon
One Key : La critique du jeu
Les cloches Aliens
VOD DVD - Bandes Annonces : 20 avril 2019
Star Trek Picard : Jonathan Frakes parle d‘une série (...)