423 connectés

Les recrues : La critique

Date : 12 / 02 / 2019 à 09h00
Sources :

Unification


Les recrues de Pasolini, c’est lui qui a créé les personnages et l’histoire, nous entraînent dans une enquête policière des plus "vintage"... dans ce film laboratoire de Bertolucci, qui expérimente ici tout de qui fera de lui le grand cinéaste qu’on connaît aujourd’hui.

Le choix d’un récit "découpé en tranches", qui donne le point de vue de tous les protagonistes est audacieux à l’époque.

Comme chaque invention des scénaristes et réalisateurs de la nouvelle vague, en train de déferler sur le cinéma international.

Je ne suis pour ma part pas très fan de ce genre de tronçonnage, qui perd un peu le spectateur, quand il n’apprécie pas de voir et revoir la même scène sur de nombreux plans différents.

Même si, j’en conviens, l’apparition successive de suspects potentiels donne de l’intérêt à l’histoire, en favorisant un certain suspens.

C’est un peu long, un peu répétitif. Pas toujours très digeste... mais le film a le précieux avantage de représenter toute une époque et un savoir faire en devenir.
Une archive de grande qualité.

Les plans, les déplacements, les cadrages... tout cela constitue une méthode qu’on verra se peaufiner au fil de la carrière de Bertolucci, et de fait un très intéressant matériel pour les cinéphiles.

Pour les aficionados.


DB

Les recrues est un bon film de Bernardo Bertolucci, son premier long métrage qu’il n’a réalisé qu’à 21 ans, après avoir repris l’histoire, dont il a fait le scénario, que son mentor, Pier Paolo Pasolini, devait réaliser.

Une femme est assassinée, la police va donc interroger tous les suspects étant passés par le parc au pied duquel le drame a eu lieu en soirée. Plus qu’un thriller, c’est une évocation de la vie en Italie dans les années 50 qui est proposée. D’ailleurs, la police n’est jamais montrée, en dehors de l’arrestation finale, et seule la voix off de l’enquêteur permet de ponctuer les interrogatoires.

Ces derniers se déroulent sous forme de flashback, permettant de découvrir la réalité des faits, alors que les discours des témoins s’éloignent parfois très fortement de ce qui leur est arrivé.

La même journée est donc retracée grâce à de multiples points de vue et permet de parcourir la ville de Rome et de ses environs dans les traces des divers protagonistes. L’idée géniale de la brusque averse permet de donner une temporalité à chacun des récits et d’entrapercevoir, au fur et à mesure de sa répétition dans les témoignages des uns et des autres, les préparatifs de la femme qui va être tuée.

Le casting est formidable. Composé principalement d’acteurs non-professionnels, il apporte une vraie impression de réalisme et fait croire aux vies des protagonistes montrées et à leurs défauts non négligeables.

La mise en scène de Bernardo Bertolucci tourne autour de chacun des personnages qu’il met en valeur, jusqu’à la révélation des évènements s’étant vraiment déroulés. Dans un très beau noir et blanc, il offre des cadrages et des travellings peu utilisés à l’époque apportant un véritable dynamisme à son récit.

Les recrues est un film vraiment intéressant, utilisant à merveille la boucle temporelle pour retracer un évènement tragique à travers le portrait de tous ceux qui en sont concernés. Avec une histoire dessinant les contours d’une société surannée, et l’état d’esprit de certains de ses citoyens, offrant un thriller passionnant, le long métrage est clairement à découvrir.

Intéressant et novateur.

IA

SYNOPSIS

Une prostituée a été tuée dans un parc romain. La police interroge toutes les personnes présentes dans le parc cette nuit-là. Parmi elles, se trouve l’assassin...

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 33
- Titre original : La Commare Secca
- Date de sortie (1962) version restaurée : 13 février 2019
- Réalisateur : Bernardo Bertolucci
- Scénaristes : Bernardo Bertolucci, Pier Paolo Pasolini, Sergio Citti d’après une histoire de : Pier Paolo Pasolini
- Interprètes : Francesco Ruiu, Giancarlo de Rosa, Alvaro d’Ercole
- Photographie : Giovani Narzisi
- Montage : Nino Baragli
- Musique : Piero Piccioni, Carlo Rustichelli
- Costumes : Adriana Spadaro
- Producteur : Antionio Cervi pour Cinematografica Cervi-Cineriz
- Distributeur : Les films du Camélia

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Les recrues



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Disperata : La critique
Debout : La critique
La camarista : La critique
La malédiction de la dame blanche : La critique
Working Woman : La critique
Avengers Endgame : Les superbes affiches des cinémas (...)
The Eternals : L’acteur Ma Dong-Seok rejoint le (...)
The Six Billion Dollar Man : Travis Knight réalisera (...)
Homecoming - Un film de Beyoncé : La review du film Netflix
Disperata : La critique
Utopia : John Cusack rejoint la série d’Amazon
One Key : La critique du jeu
Les cloches Aliens
VOD DVD - Bandes Annonces : 20 avril 2019
Star Trek Picard : Jonathan Frakes parle d‘une série (...)