402 connectés

Star Trek Discovery : Le plein d’infos sur la saison 2

Date : 17 / 01 / 2019 à 14h30
Sources :

EW et Variety via Trek Movie


Alex Kurtzman continue sa campagne de communication avant le début de la diffusion de la saison 2 de Discovery. Il a accordé des interviews à EW et à Variety. Il nous livre quelques infos de dernière minute.

Kurtzman commence l’interview par le caractère feuilletonnant de la série : « C’est très feuilletonnant. Il n’y a pas vraiment de one-offs. Chaque pièce du puzzle est connectée au final, nous avons travaillé à reculons en sachant le résultat auquel nous voulions aboutir. Il y a des épisodes qui semblent autonomes mais qui font fondamentalement partie de notre objectif final. »

Pourtant, ce qui fait Star Trek, ce sont des épisodes unitaires. Chaque épisode abordant, sous couvert d’une aventure SF, un thème de société ou philosophique. Ce n’est pas le cas ici. Les trekkies diront même que ce n’est pas Star Trek, que la série n’a de Trek que le nom.

Ensuite, il nous donne un aperçu des relations entre Michael Burnham (Sonequa Martin-Green) et Spock (Ethan Peck) et ce que ces relations ont rendu possible pour ce dernier. Dans la première saison de Discovery, nous apprenions que Michael Burnham avait été adoptée par les parents de Spock, faisant ainsi de Burnham sa soeur adoptive. Et, rappelez-vous, cette saison 1 se terminait sur une rencontre du Discovery avec l’Enterprise sur lequel Spock est sensé se trouver. Autant dire que les retrouvailles seront inévitables. Concernant la relation entre ces 2 personnages, Alex Kurtzman nous explique que la saison 2 fonctionnera donc comme une histoire d’origine pour Spock. Et il s’est longuement exprimé sur la relation de fratrie qui existe entre Spock et Burnham :

« J’adore les histoires de fratrie. C’est l’une de mes histoires préférées et elle est si rarement racontée. C’est une relation tellement unique et spécifique. Et vous n’avez pas nécessairement besoin d’être un frère de sang pour avoir un tel lien. Donc, l’idée que Spock et Burnham exploitent cette dynamique, (…), était si excitante pour moi. Cette relation avec Michael nous informe sur la façon dont il est devenu le Spock que nous rencontrons dans TOS et que sans cette relation il n’aurait jamais été préparé pour Kirk, c’est un nouveau tour intéressant et quelque chose qui vaut vraiment la peine d’être discuté, parce que les gens ne l’ont pas vu avant. Au moment où Spock et Kirk sont ensemble, (…),

Spock travaille certainement sur la logique par rapport à l’émotion au cours de la série et des films, mais il est plus ou moins installé dans son personnage vulcain. Et c’était une occasion intéressante. Peut être qu’il n’a pas toujours été installé dans ce personnage vulcain. Peut-être a-t-il dû traverser tout un cheminement de logique et d’émotion pour comprendre que ce qui était nécessaire, en fin de compte, c’était l’équilibre. Et alors que Spock représentait toujours la logique de l’Enterprise, Kirk en était l’émotion. Et sans son travail d’auto-exploration et d’auto-découverte, il ne serait jamais devenu ce personnage. C’était une occasion unique, intéressante et nécessaire. »

Autrement dit, c’est grâce à sa relation privilégiée avec sa sœur adoptive que Spock a su trouver cet équilibre dont parle le showrunner, entre logique vulcaine et émotion humaine.

Pour rappel, Spock, personnage iconique de l’univers Star Trek, fera son apparition dans la saison 2 de Star Trek : Discovery. Apparu pour la première fois dans TOS en 1966, il apparaîtra dans les 79 épisodes que compte la série originale. Il apparaîtra ensuite dans les 6 films sortis au cinéma entre 1979 et 1991, mais aussi dans quelques épisodes de la série dérivée Nouvelle Génération. Il fera même de courtes apparitions dans les 2 premiers films de la nouvelle trilogie initiée par J.J. Abrams.

Puis, concernant le Canon, Kurtzman déclare s’en être éloigné sans pour autant s’en éloigner énormément. Les discussions au sein de la writers-room ont été déterminantes. Là encore, le discours ne rassure pas :

« Nous passons vraiment beaucoup de temps à parler du canon et il y a des gens dans la writers-room spécifiquement là pour nous dire où nous allons sur la ligne de violation (du canon)… Mais c’est toujours une conversation… (…). Une grande partie de mon processus consiste à écouter les autres scénaristes. Avec Trek, vous voulez sortir et tester vos idées. Mais dès que vous le faites, vous avez 50% des gens qui vous diront qu’ils adorent ça et 50% qui vous disent que vous devriez être ligoté et tué. À un moment donné, vous devez suivre votre propre boussole interne, mais vous ne voulez pas le faire en vase clos - c’est très dangereux - nous embauchons donc des gens pour exprimer ce qu’ils pensent de Star Trek (…) Donc, oui, nous voulons rester fidèles au Canon, mais nous faisons également beaucoup de nouvelles inventions qui n’ont rien à voir avec le Canon. Il y a beaucoup de conversations, comme : « Pourquoi ne commencez-vous pas par de nouvelles choses ? Pourquoi devez-vous regarder en arrière ? » Et la réponse est : « Nous pouvons faire les deux. » Nous devons faire les deux. Star Trek a toujours fait les deux. »

Après avoir posé cela, Kurtzman revient sur le Capitaine Lorca (Jason Isaacs). Il semblerait qu’il n’apparaisse pas dans cette seconde saison. Rappelez-vous, le Lorca présent dans la série était en réalité son alter-égo de l’univers miroir. Le véritable Lorca est présumé mort dans ce même univers miroir. Pourtant, Kurtzman lui-même avait prévu son retour. Mais il semble que les plans aient changé : « Je vais vous dire que vous ne devriez pas vous attendre à le voir cette saison, mais cela ne signifie pas qu’il ne sera pas de retour. » Sera-t-il de retour dans une éventuelle saison 3 ?

Enfin, cette deuxième saison devrait revenir sur le tandem Pike / Numéro Un apparu pour la première fois dans le pilote (jamais diffusé) de TOS puis dans le double épisode La ménagerie toujours de TOS en 1966. Numéro Un sera interprétée cette fois-ci par Rebecca Romjin (la trilogie X-Men) et Pike par Anson Mount (The Inhumans).

« Ce qui était vraiment excitant, c’était l’opportunité d’explorer (…) ces personnages, Spock, Pike et Number One. (…) Vous savez très peu de choses sur Numéro Un. Elle est donc un peu comme une ardoise vierge, mais les fans de Trek s’en souviennent toujours. Pourquoi ? (…) Pike - quant à lui - était évidemment un personnage qui avait une grande présence mythologique dans la série, à la fois à cause du pilote qui n’a jamais été diffusé et de ce qui est arrivé plus tard dans « La Ménagerie », puis ce que nous avons fait avec Bruce Greenwood de l’univers Kelvin nous a permis évidemment d’avoir une version différente de Pike. J’ai donc adoré l’idée de dire « qui sont ces gens ? ». Nous avons quatorze épisodes pour explorer les nuances et les détails, ainsi que des parties de leur vie auxquelles ils ont pu faire allusion ou qui ont été laissés en blanc, que nous pouvons maintenant compléter. »

La saison 2 de Star Trek : Discovery sera disponible aux États-Unis sur CBS All Access à partir d’aujourd’hui le 17 janvier. En France, la série le sera sur Netflix dès le 18.


Star Trek est Copyright © CBS Tous droits réservés. Star Trek et toutes ses déclinaisons, ses personnages et photos de production sont la propriété de CBS



 Charte des commentaires 


Star Trek Discovery : Quel avenir pour Stamets ?
Star Trek Discovery : Quel avenir pour la franchise ?
Star Trek Discovery : Quel avenir pour Spock ?
Star Trek Discovery : Le départ annoncé de 2 acteurs (...)
Star Trek Discovery : La série renouvelée pour une troisième (...)
Avengers Endgame : Les superbes affiches des cinémas (...)
The Eternals : L’acteur Ma Dong-Seok rejoint le (...)
The Six Billion Dollar Man : Travis Knight réalisera (...)
Homecoming - Un film de Beyoncé : La review du film Netflix
Disperata : La critique
Utopia : John Cusack rejoint la série d’Amazon
One Key : La critique du jeu
Les cloches Aliens
VOD DVD - Bandes Annonces : 20 avril 2019
Star Trek Picard : Jonathan Frakes parle d‘une série (...)