371 connectés

The Orville : Les changements de la saison 2

Date : 30 / 12 / 2018 à 11h00
Sources :

USA Today via Syfywire


Alors qu’une année pleine s’est écoulée depuis la diffusion du dernier épisode de la saison 1, The Orville, la série de (et avec) Seth MacFarlane est de retour avec une seconde saison qui sera diffusée à partir du 30 décembre. Ce que tout le monde pensait être une grosse farce de l’espace, s’est trouvé être une excellente série autant dramatique que comédie, qui était bien plus un hommage à Star Trek qu’une parodie.

MacFarlane, créateur et vedette de la série, a parlé à USA Today de la saison à venir et de ce que nous pouvons attendre du capitaine Ed Mercer et de son équipage. Les fans n’ayant pas parcouru les voies spatiales avec l’Orville depuis décembre dernier, le lancement de la saison 2 sera donc en quelque sorte une réintroduction à la série. "Le premier épisode est une nouvelle rencontre avec l’équipage", a déclaré MacFarlane. "Nous n’avons pas été diffusés depuis un petit moment, et nous espérons que les téléspectateurs auront l’impression que la série n’est jamais partie."

Le succès de la saison 1 a également entraîné une augmentation du budget, ce qui signifie des effets visuels plus étonnants. "Le budget est plus important pour la saison 2. Nous avons une équipe de premier plan en matière d’effets visuels, de costumes et de maquillage. Tout l’argent est à l’écran", a déclaré MacFarlane. "Je pense que les gens vont être choqués par le niveau de travail cinématographique de qualité qu’ils vont voir."

La science-fiction à la télévision peut être aléatoire en fonction du degré de confiance d’une chaine, c’est donc bien de voir que la Fox croit en la vision de MacFarlane.

MacFarlane a également parlé d’expérimenter un nouvel équilibre publicité/programmation. Le nouveau format donnera à The Orville sept à huit minutes supplémentaires de temps d’écran, que les publicités utilisaient normalement. Cela peut sembler peu, mais pour le producteur d’une série télévisée, c’est comme leur donner le monde. "Cela vous permet de laisser les choses respirer d’une manière que le streaming peut faire. C’est un grand avantage pour notre processus de narration.

MacFarlane est surtout connu pour la comédie, et l’humour ne manque pas complètement à The Orville. Cependant, il ne voulait pas modifier les types de programmation qu’il avait déjà réalisés. Il s’est donc efforcé de maintenir l’équilibre entre comédie et drame, cherchant des influences comme celle de M*A*S*H. "Nous considérons toujours M*A*S*H ​​comme la réalisation ultime à cet égard, et même elle, a été une série qui a pris son temps pour trouver sa base tonale. Vous ne pouvez pas être juste une grosse plaisanterie d’une heure", a déclaré MacFarlane. "Cela fonctionne pour un film, mais pas pour une série télévisée où vous voulez que les gens reviennent semaine après semaine et s’inquiètent de ce qui arrive à ces personnages."

Si les fans s’intéressent aux personnages avec juste le quart de la passion qui anime MacFarlane, alors revenir semaine après semaine ne devrait pas poser de problème. La saison 2 de The Orville débutera ce dimanche 30 décembre sur la FOX.


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


The Orville : La série renouvelée pour une saison 3
The Orville : Jessica Szohr retrace son arrivée dans la (...)
The Orville / Agents of S.H.I.E.L.D. : Adrianne Palicki parle de (...)
The Orville : Les changements de la saison 2
The Orville : L’équipage est de retour pour la saison (...)
Sherlock Holmes 3 : Dexter Fletcher pour réaliser le (...)
Herbes Flottantes : La critique
Mindhunter : La saison 2 bientôt disponible sur Netflix
L’Oeuvre Sans Auteur : La critique
Bridgerton : La prochaine Downton Abbey de Netflix ?
Confort de jeu : Casque amplifié Nacon GH-300SR
Cinéma - Bandes Annonces : 16 juillet 2019
Terminator - Dark Fate : Les femmes prennent le pouvoir
Star Wars - The Mandalorian : Jon Favreau prépare déjà la saison (...)
Secret Obsession : La review du film Netflix