321 connectés

Alexis et Firmin Gruss - Se ducere : La critique du livre

Date : 27 / 12 / 2018 à 09h00
Sources :

Unification


Alexis et Firmin Gruss : Se ducere

  • Editeur : Éditions Universitaires d’Avignon
  • Collection : Entre-Vues
  • Série grandes conférences
  • Date de sortie : 4 décembre 2018
  • Nombre de pages : 112
  • ISBN : 978-2-35768-064-7
  • Format : 200 x 105 mm
  • Prix : 8 €

Ce livre permet de découvrir, de l’intérieur, ce qu’est une famille authentique d’artistes du cirque.
Alexis Gruss et son fils Firmin témoignent de l’éducation telle qu’ils la pratiquent, de la transmission de leur savoir auprès des plus jeunes, de l’importance de l’apprentissage de l’équilibre pour choisir ensuite sa spécialité.
Avec le concours d’Avignon Université, l’histoire de cette famille se raconte en déployant celle des arts équestres et des saltimbanques : histoire contemporaine avec Sylvia Monfort ou Jack Lang, plus ancienne, en rappelant l’engouement populaire pour le cirque dès le XIXè siècle, jusqu’aux origines mêmes du cirque à l’ancienne.

"Le cirque est le lieu de mise en valeur des corps et a de ce fait exercé une véritable fascination qui s’est exprimée dans la littérature, dans la peinture, dans le cinéma."
Natalie Petiteau
Professeur d’histoire contemporaine
Avignon Université

Décryptage

Alexis et Firmin Gruss : Se ducere est la retranscription des masters-class données par Alexis et Firmin Gruss dans le cadre du Pôle d’action culturel équestre donné à l’Université d’Avignon en janvier et mai 2018.

L’ouvrage est en 2 parties, la première présentant une conférence des deux artistes, la seconde dans laquelle seul Firmin Gruss s’exprime. La modératrice est Nathalie Petiteau et cette dernière, professeure d’histoire contemporaine, mène parfaitement chacune des sessions aussi passionnantes l’une que l’autre à découvrir.

On en apprend beaucoup sur la famille Gruss et son fonctionnement. Ainsi que sur la façon dont celle-ci fonctionne et travaille depuis 6 générations avec des chevaux.

La compagnie Gruss, anciennement connue sous le nom "Le cirque Gruss", mais ayant dû renoncer au terme cirque devenu trop péjoratif ces dernières années, est la seule française encore en activité à pratiquer les arts circassiens d’origine. Elle continue d’utiliser la traditionnelle scène de 13 mètres de diamètre faite en terre végétale et à travailler avec des chevaux.

Les propos d’Alexis et de Firmin Gruss sont captivants, très profonds et mâtinés d’un bon sens qui manque de temps en temps à notre société.

Outre leur famille et leur art, ces derniers s’expriment sur l’éducation et la séduction, au cœur de toutes leurs démarches. Un équilibre délicat à trouver permettant à chacun d’apprendre, et d’aller plus loin. Et ce dont ils nous parlent peut s’appliquer en de multiples occasions.

Il est d’une grande tristesse de découvrir comment la compagnie est méconnue par un certain nombre de services culturels. Il n’est pas vraiment possible de la classer et celle-ci est tellement transversale qu’elle a finalement droit à bien peu de reconnaissance.

Leur dernier magnifique spectacle Origines s’est d’ailleurs vu refuser toute aide à la création, car jugé pas assez novateur. Quand on voit ce que les artistes font sur scène, on se dit que le jugement sur papier d’une commission fait preuve de bien peu d’imagination.

Néanmoins, la famille Gruss subvient en grande partie par la passion que les anime, et elle la partage durant toute l’année avec des spectateurs venus s’émerveiller devant un spectacle aussi impressionnant.

Alexis et Firmin Gruss : Se ducere est un ouvrage qui se lit d’une traite et sur lequel on peut de nombreuse fois revenir pour en relire des passages passionnants. Les thématiques abordées, les anecdotes concernant une famille particulière et attachante et l’érudition de la modératrice permettent d’apprendre de nombreuses choses tout en prenant plaisir à parcourir les lignes de l’ouvrage.

Sympathique et inspirant.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Oblivion Song : La critique du tome 1
Tom Clancy’s The Division - Broken Dawn : La critique
Fortnite - Les Secrets de l’île - Le complot extraterrestre (...)
Celle que je suis : La critique de la série de 2 mangas
Persona 5 Artbook officiel : La critique du livre
Spider-Man Far From Home : Le film clôturera l’arc centré (...)
Dark : Review de la saison 2
The Boys : Nouvelle bande-annonce centrée cette fois sur (...)
Black Cat : Le personnage toujours dans les cartons de (...)
Avengers Engame : Marvel confirme que le film ressort ce week-end (...)
Flash Gordon : Un film d’animation par Taika Waititi
Gears of War : Le film sera très différent du jeu-vidéo
Brave New World : Demi Moore et bien d’autres encore
Yellowstone : La série renouvelée pour une saison 3 et une (...)
Downton Abbey : 9 affiches de personnages