79 connectés

Assassination Nation : La critique

Date : 02 / 12 / 2018 à 13h00
Sources :

Unification


Assassination Nation est un très bon film caustique présentant les comportements humains amplifiés par les biais des réseaux sociaux et de la dérive numérique.

Un hacker vole les données des individus habitant la ville de Salem et les rend publiques. Une lycéenne et ses amies vont se retrouver coincées dans un véritable pogrom populaire voulant leur faire la peau, littéralement. La séquence d’ouverture, remarquable, annonce d’ailleurs parfaitement au spectateur ce qui l’attend dans le reste du long métrage.

Le scénario de Sam Levinson montre notre société contemporaine sans concession. Il s’étend sur une jeunesse numérique décomplexée qui n’a plus vraiment les mêmes valeurs que leurs parents. Il étudie aussi finement la façon dont un évènement peut enflammer les foules et pousser les individus, surtout sous couvert de masse, à commettre de terribles exactions sans se poser de questions.

L’œuvre prend clairement le parti des femmes et propose un discours final étant d’une actualité criante. Le parallélisme entre la fameuse chasse aux sorcières de la ville ayant vu la condamnation de jeunes filles innocentes et les événements décrits dans le récit n’est clairement pas anecdotique. Et fait d’autant plus réfléchir qu’en notre ère moderne les victimes sont les mêmes que celles du passé, généralement des femmes, seules les raisons de leur sanction injuste différant.

Le réalisateur Sam Levinson maîtrise parfaitement son œuvre et offre quelques magnifiques séquences mêlant thriller, émotions, angoisse et violence. Il capte très bien l’ambiance de plus en plus délétère d’une ville. Et il met fort bien en avant cette bande de copines essayant de survivre et de se protéger l’une l’autre.

L’œuvre montre graduellement en puissance et montre la jeunesse actuelle américaine sans masquer ni ses qualités, ni ses défauts. On prend le temps d’apprécier 4 jeunes filles semblant superficielles de prime abord avant de montrer leurs véritables qualités et la résilience qui les habite.

Les comédiennes sont bien trouvées et convaincantes dans leurs rôles. Elles font preuve d’une belle alchimie entre elles, renforçant la force de leur bande de copines. Odessa Young est attachante en fille ayant un secret, Suki Waterhouse et Abra forment un sympathique duo de sœur et Hari Nef n’a pas froid aux yeux.

Assassination Nation est un film plus intelligent et délicat que son déferlement de violence finale ne laisse suggérer. C’est une réflexion intéressante sur l’usage des réseaux sociaux et le rappel sans fard que tout ce qui est écrit et enregistré numériquement échappe à son possesseur. Une manne de donnée que manipule sans hésiter les grands acteurs du numérique, mais que n’importe qui de malintentionné et de doué peut traiter comme il veut, pour peu qu’il en trouve l’accès.

Avec des comédiennes convaincantes, une mise en scène bien menée et un récit à rebondissement, le long métrage est agréable à regarder et fait de temps en temps grincer des dents devant la pertinence de certaines situations.

Gênant et violent.

SYNOPSIS

Comme partout ailleurs, Lily, élève de terminale, et son cercle d’amis évoluent constamment dans un univers de textos, selfies, tchats et autres « posts » sur les réseaux sociaux. Quand un hacker se met à publier des détails personnels et compromettants sur les habitants de leur petite ville, celle-ci sombre rapidement dans la folie pure. Lily et ses camarades survivront-elles à cette nuit infernale ?

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 50
- Titre original : Assassination Nation
- Date de sortie : 05/12/2018
- Réalisateur : Sam Levinson
- Scénariste : Sam Levinson
- Interprètes : Odessa Young, Suki Waterhouse, Hari Nef, Abra, Bella Thorne, Bill Skarsgård, Maude Apatow, Joel McHale
- Photographie : Marcell Rév
- Montage : Ron Patane
- Musique : Ian Hultquist
- Costumes : Rachel Dainer-Best
- Décors : Gretchen Gattuso
- Producteur : Matthew J. Malek, Anita Gou, Kevin Turen, David S. Goyer, Aaron L. Gilbert, Manu Gargi pour Bron Studios, Phantom Four Films
- Distributeur : Apollo Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Assassination Nation



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Bumblebee : La critique
Le retour de Mary Poppins : La critique
Spider-Man - New Generation : La critique
Yentl : La critique
Mortal Engines : La critique
Bumblebee : La critique
Doctor Strange : La suite est quasi-officiellement lancée
Alita - Battle Angel : La rencontre avec Robert Rodriguez et Jon (...)
Shaun le Mouton - La Ferme Contre-Attaque : La bande annonce (...)
True Detective Saison 3 : Une nouvelle bande annonce à travers le (...)
Cruella : Craig Gillespie en pourparlers pour diriger Emma (...)
Fear the Walking Dead : La saison 4 en vidéo
The Evil Within : La critique
Dieux ennemis : La critique de la gamme de JdR par l’auteur (...)
Bandes Annonces & Co : 13 décembre 2018