262 connectés

The Mumbai Murders : La critique

Date : 15 / 11 / 2018 à 09h30
Sources :

Unification


The Mumbai Murders est un très bon film indien d’Anurag Kashyap qui propose un thriller permettant de brosser le portrait d’un psychopathe.

Avec sa dernière œuvre, le réalisateur créé un long métrage très sombre, bien qu’un tout petit plus léger que son effroyable Ugly qui était sortie en 2014.

Un meurtre affreux est découvert et l’enquêteur chargé de résoudre l’affaire va identifier un homme voulant faire aussi bien que le tueur en série indien Raman Raghav qui a assassiné une quarantaine de personnes à Bombay dans les années 60. Il va s’ensuivre un étrange jeu du chat et de la souris à dominante psychologique, alors que les deux hommes vont se fasciner l’un, l’autre.

Le scénario de Anurag Kashyap permet d’alterner entre les points de vue des deux protagonistes principaux. Construite non linéairement, l’histoire permet de comprendre la trajectoire de ces derniers jusqu’à la traque de l’un par l’autre.

Sans aucune concession et montrant une police corrompue et une grande violence régnant dans le milieu populaire pauvre, l’œuvre interroge sur les notions de bien et de mal, de plaisir et d’empathie.

Le réalisateur Anurag Kashyap offre des séquences spectaculaires et parfois horribles, à l’instar de certains des meurtres réalisés. Une course-poursuite épique est réalisée dans un bidonville, permettant de voir les conditions de vie des plus démunis. Certains passages restent longuement en mémoire, alors que les répliques sont des plus intenses et cruelles.

Les deux comédiens principaux sont remarquables. Nawazuddin Siddiqui incarne un formidable tueur, sans aucun remord. Vicky Kaushal est un très bon flic, adepte d’une vie facile, et confronté à des faits indicibles qui le trouble. Il faut aussi souligner la belle prestation de Sobhita Dhulipala dans le seul rôle positif de l’histoire, une prostituée au grand cœur.

La très belle photographie de Jay Oza apporte des tons froids, verts et gris à un récit bien sombre. L’ambiance créée est à l’unisson de l’œuvre, terne et peu attractive, renforçant l’horreur des actes d’un homme n’ayant aucune morale.

The Mumbai Murders est un film parfaitement maîtrisé et remarquablement filmé. À des années-lumière du cinéma coloré, chantant et chatoyant de Bollywood, cette incursion dans la psyché de deux hommes peu sympathiques interpelle sur la nature humaine. Captivant et fascinant le long métrage est un thriller noir d’une grande qualité basé sur deux impressionnantes prestations d’acteurs.

Intense et effroyable.

SYNOPSIS

Mumbai.
Ramana tue, en série.
Raghavan, jeune policier n’a qu’une obsession, arrêter le criminel.
La chasse est lancée. Mais les crimes ne cessent de se multiplier.
Le destin de ces deux hommes semble être plus qu’à jamais lié.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2 h 07
- Titre original : Raman Raghav 2.0
- Date de sortie : 21/11/2018
- Réalisateur : Anurag Kashyap
- Scénariste : Vasan Bala, Anurag Kashyap
- Interprètes : Nawazuddin Siddiqui, Vicky Kaushal, Sobhita Dhulipala, Anuschka Sawhney, Mukesh Chhabra, Amruta Subhash, Vipin Sharma, Deepali Suryakant Badekar
- Photographie : Jay Oza
- Montage : Aarti Bajaj
- Musique : Ram Sampath
- Costumes : Shruti Kapoor
- Décors : Tiya Tejpal
- Producteur : Vikas Bahl, Vikramaditya Motwane pour Phantom Films
- Distributeur : Stray Dogs Distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

The Mumbai Murders



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Bumblebee : La critique
Le retour de Mary Poppins : La critique
Spider-Man - New Generation : La critique
Yentl : La critique
Mortal Engines : La critique
Star Trek : Kurtzman explique les liens entre la série Picard, (...)
Star Wars The Mandalorian : Les surprises de la distribution
Alita Battle Angel : La nouvelle affiche
Swamp Thing : Ian Ziering rejoint la série
Stargirl : Joël McHale sera Starman
Bird Box : La nouvelle bande annonce du film Netflix
Trailers voDvd & co : 14 décembre 2018
Klaus : Les origines « bad-ass » du Père Noël
Unlock ! - Heroic adventures : La critique de la 5ème (...)
Bandes Annonces & Co : 14 décembre 2018