259 connectés

Dilili à Paris : La critique

Date : 08 / 10 / 2018 à 11h45
Sources :

Unification


Dilili à Paris est un très bon film d’animation, original, documenté et féministe se passant dans le Paris de la Belle Époque au début du 20ème siècle.

Dilili est une jeune fille orpheline dont la mère est kanake et le père français. Arrivée à Paris, elle va devenir l’amie d’un coursier et les deux jeunes gens vont enquêter pour rechercher des fillettes enlevées par une étrange secte, les Mâles-Maîtres.

Dans sa quête de vérité, Dilili va croiser le gratin intellectuel et artistique de Paris. Ainsi la comédienne Sarah Bernhardt, le peintre Pablo Picasso, la chercheuse Marie Curie ou encore la militante Louise Michel, vont jouer un rôle parfois important dans une histoire drôle et émouvante, ponctuée de poésie et d’un charme suranné envoûtant.

Les aventures de Dilili sont passionnantes à suivre et entraînent le spectateur dans un Paris recréé à partir de photographies. L’animation est remarquable et les personnages, tranchant de façon voulue dans l’environnement, sont souvent des éléments de couleurs virevoltants dans les images servant de décor.

L’intrigue est très travaillée et la résolution de l’énigme de ces enlèvements en série est intense. D’autant que le message passé en faveur des femmes est sans appel. L’œuvre est d’ailleurs présentée comme un hommage aux filles et à leur éducation. Car ces dernières ne sont souvent pas scolarisées dans un certain nombre de pays. L’Unicef et l’Unesco se sont d’ailleurs associés au film.

Dilili tranche ainsi avec son apparence impeccable et la couleur de sa peau donnant des situations dans lesquelles les gens la sous-estiment, voire l’humilient. Mais cette dernière, éduquée et courageuse entraîne nombre de personnes à sa suite, enchantées par sa gentillesse et sa résilience.

Le doublage retransmet bien l’état d’esprit de cette époque du passé. Ainsi, les phrasés appuyés des divers doubleurs, dont la très bonne Prunelle Charles-Ambron interprétant le rôle-titre, renforcent le décalage que l’on ressent dans le récit. Et cela consolide l’impression de se retrouver projeté au siècle dernier dans lequel les codes sociétaux n’étaient pas les mêmes que ceux actuels.

Le doublage est vraiment très bon. Les amateurs d’opéra reconnaîtront avec plaisir la grande soprano française Natalie Dessay incarnant la cantatrice aidant Dilili. Un vrai plaisir, d’autant plus que cette dernière chante quelques airs d’opéra, dont un accompagnant un final magique.

Dilili à Paris est un dessin animé à ne pas manquer. Empreint de poésie, montrant avec une héroïne forte qu’il faut passer outre les apparences, et faisant passer le message que les femmes sont les égales des hommes, vous ressortirez enchanté de ce voyage au cœur d’un Paris du passé.

Michel Ocelot a travaillé 6 ans sur son film, n’hésitant pas à montrer les pensées et comportements des personnes du siècle précédent, ce qui ne rend l’œuvre pas toujours politiquement correcte à l’heure actuelle, mais la rend d’autant plus crédible.

Avec son héroïne charmante et sympathique, une animation superbe et des rencontres d’individus célèbres faisant tourner la tête, on a envie de revoir de nombreuses fois le long métrage et de faire des recherches sur les artistes du passé que l’on rencontre.

Un vrai film d’auteur et une œuvre à méditer.

Impressionnant et imaginatif.

Vous pouvez trouver dans la partie bande annonce la petite présentation que le réalisateur Michel Ocelot a fait de son film lors de son avant-première.

SYNOPSIS

Dans le Paris de la Belle Époque, en compagnie d’un jeune livreur en triporteur, la petite kanake Dilili mène une enquête sur des enlèvements mystérieux de fillettes. Elle rencontre des hommes et des femmes extraordinaires, qui lui donnent des indices. Elle découvre sous terre des méchants très particuliers, les Mâles-Maîtres. Les deux amis lutteront avec entrain pour une vie active dans la lumière et le vivre-ensemble…

BANDE ANNONCE


Présentation du film par Michel Ocelot :


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 35
- Titre original : Dilili à Paris
- Date de sortie : 10/10/2018
- Réalisateur : Michel Ocelot
- Scénariste : Michel Ocelot
- Interprètes : Prunelle Charles-Ambron, Enzo Ratsito, Natalie Dessay, Elisabeth Duda, Olivier Voisin
- Montage : Patrick Ducruet
- Musique : Gabriel Yared
- Producteur : Christophe Rossignon et Philip Boëffard pour Arte France Cinéma, Artémis Productions, Nord Ouest films, Senator Film Produktion, Studio O
- Distributeur : Mars Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Dilili à Paris



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The House That Jack Built : La critique
First Man : La critique
10 minutes : La critique
Yéti & Compagnie : La critique
Guantanamera : La critique
Spider-Man Far From Home : Un nouveau costume pour l’homme (...)
Avengers 4 : Tournage bouclé et un nouveau méchant en vue ? (...)
Star Wars - The Mandalorian : Jon Favreau présente 2 nouvelles (...)
The House That Jack Built : La critique
The Umbrella Academy : Netflix dévoile la famille en (...)
Ozark : La série renouvelée pour une saison 3
Le Manoir de Paris : Halloween 2018
La route sauvage [DVD] : La critique
Ragnvald et le loup d’or : La Saga des Vikings aux Presses (...)
Darkrunes : La critique du Jeu de Rôle