359 connectés

Johnny English contre attaque : La critique

Date : 09 / 10 / 2018 à 13h45
Sources :

Unification


Johnny English contre attaque est le troisième opus hilarant des aventures du pire agent secret du Royaume-Uni.

Ce dernier, professeur de géographie dan un collège, doit reprendre du service pour identifier l’auteur des cyberattaques frappant le pays, car étant le seul agent secret à ne pas avoir eu son identité dévoilée. Mais évidemment, cet adepte de l’analogie ne va pas bien se fondre dans la foule.

Les amateurs de Rowan Atkinson seront ravis de le retrouver toujours aussi drôle et déjanté. On rit de bon cœur de ses nombreux gags et l’opposition entre la société moderne et son comportement obsolète rajoute sans arrêt de l’humour.

On peut reprocher au long métrage de ne pas chercher à se renouveler par rapport aux deux précédents opus, et de surfer sur les situations attendues. Mais les fans du comédien dans son rôle d’anti-James Bond passeront un bon moment en compagnie de ce gaffeur invétéré.

Le scénario de William Davies et de Robert Wade n’apporte aucune surprise, mais réserve péripéties ubuesques et rebondissements invraisemblables.

Rowan Atkinson fait cette fois équipe avec Ben Miller, vraiment amusant en compagnon d’infortune. Et il doit répondre de ses faits et geste devant une première ministre formidablement incarnée par Emma Thompson. Il a de plus fort affaire avec une femme fatale aux multiples talents très bien interprétée par Olga Kurylenko.

David Kerr réalise un film haut en couleur et mélangeant de nombreuses scènes d’action, souvent décalées, avec un humour omniprésent et parfois très british. Quelques scènes sont formidables, comme la séquence concernant la réalité virtuelle complètement hilarante. Et le tournage dans le sud de la France permet de voir les beaux paysages de province, traversés, entre autres, lors d’une course-poursuite très amusante.

Les costumes d’Annie Hardinge sont fort sympathiques et l’ambiance souvent classieuse apporte un vrai glamour au récit. Quant aux gadgets rétrogrades, ils sont bien trouvés, notamment un exosquelette incroyable.

Johnny English contre attaque est un film dans la lignée directe des deux précédentes œuvres. S’il n’apporte rien de plus à cet espion raté, on passe un très bon moment de divertissement, surtout si on apprécie l’humour d’un Rowan Atkinson qui en fait des tonnes, dont une danse endiablée d’anthologie.

Hilarant et décalé.

SYNOPSIS

Cette nouvelle aventure démarre lorsqu’une cyber-attaque révèle l’identité de tous les agents britanniques sous couverture. Johnny English devient alors le dernier espoir des services secrets. Rappelé de sa retraite, il plonge tête la première dans sa mission : découvrir qui est le génie du piratage qui se cache derrière ces attaques. Avec ses méthodes obsolètes Johnny English doit relever les défis de la technologie moderne pour assurer la réussite de sa mission.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 29
- Titre original : Johnny English Strikes Again
- Date de sortie : 10/10/2018
- Réalisateur : David Kerr
- Scénariste : William Davies, Robert Wade d’après l’œuvre de Neal Purvis
- Interprètes : Rowan Atkinson, Emma Thompson, Olga Kurylenko, Ben Miller, Jake Lacy, David Mumeni, Adam James, Irena Tyshyna
- Photographie : Florian Hoffmeister
- Montage : Tony Cranstoun, Mark Everson
- Musique : Howard Goodall
- Costumes : Annie Hardinge
- Décors : Simon Bowles
- Producteur : Chris Clark, Tim Bevan, Eric Fellner, Raphaël Benoliel pour Working Title Films, Perfect World Pictures, Studio Canal
- Distributeur : Universal Pictures International France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Johnny English Contre-attaque



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The House That Jack Built : La critique
First Man : La critique
10 minutes : La critique
Yéti & Compagnie : La critique
Guantanamera : La critique
Spider-Man Far From Home : Un nouveau costume pour l’homme (...)
Avengers 4 : Tournage bouclé et un nouveau méchant en vue ? (...)
Star Wars - The Mandalorian : Jon Favreau présente 2 nouvelles (...)
The House That Jack Built : La critique
The Umbrella Academy : Netflix dévoile la famille en (...)
Ozark : La série renouvelée pour une saison 3
Le Manoir de Paris : Halloween 2018
La route sauvage [DVD] : La critique
Ragnvald et le loup d’or : La Saga des Vikings aux Presses (...)
Darkrunes : La critique du Jeu de Rôle