281 connectés

Venom : La critique

Date : 04 / 10 / 2018 à 14h30
Sources :

Unification


Venom est un film très important pour Sony, car il initie le Spiderverse que le studio veut créer avec un ensemble de films centrés sur les personnages gravitant autour de Spider-Man. Outre Venom, devraient suivre Morbius The Living Vampire avec Jared Leto dans le rôle-titre, Kraven le chasseur, Black Cat, Silk, Silver Sable... avant que le tisseur, à l’issue de l’accord avec Marvel/Disney, ne revient à 100% chez Sony. Alors que vaut ce premier film ?

Déjà (mal) utilisé dans le troisième Spidey de Sam Raimi, le personnage est ici totalement déconnecté de Peter Parker. Si le respect des origines d’un personnage est important pour vous, c’est déjà un mauvais point pour le film. Si le concept de symbiote vous parle, là aussi, c’est mal parti. Et c’est le personnage de Eddie Brock qui le dit le mieux dans le film, Venom est avant tout un parasite. Il n’y a donc pas fusion entre l’hôte et le symbiote, mais plutôt une cohabitation mouvementée entre deux personnalités. Cela ne veut pas dire que l’association n’est pas réussie, je veux juste dire que cela diffère beaucoup du personnage de Marvel.

En fait, il faut considérer Venom comme un Buddy Movie. Loin d’être un film d’horreur, ce qu’il aurait pu être, c’est surtout une comédie entre deux individus que tout semble séparer, mais qui sont en définitive, très proches. Sauf qu’au lieu d’habiter dans le même appart ou travailler dans le même bureau, il y en a un qui vit dans le corps de l’autre. À partir du moment où le symbiote commence à parler dans la tête d’Eddie, c’est un festival de dialogues, de punchlines, souvent réussis, parfois qui tombent à plat entre les 2 individus. Nul doute que certaines des répliques de Tom Hardy sont issues d’improvisations, Tom Hardy ayant avoué que 40 minutes de ces impros avaient été coupées au montage.

Le casting dans son ensemble est plutôt sympathique. Malheureusement, à part le duo Venom/Eddie, les personnages sont tous sous-développés. Seuls deux autres personnages impriment. Michelle Williams est la petite amie d’Eddie, mais ne semble pas avoir franchement de substance en dehors de cette relation. Et il y a le méchant de l’histoire interprété par Riz Ahmed, un Elon Musk aux activités louches, qui a pour caractéristique d’avoir de belles tirades à déclamer pendant le film. Un personnage de BD donc, tant les Comics usent et abusent dans les planches de dialogues interminables en pleine action pour ce type de personnage.

Les effets spéciaux sont efficaces sans qu’il y ait d’effet whaouh, la faute à la mise en scène saccadée de Ruben Fleischer qui ne permet pas à nos rétines d’imprimer l’action. Un certain nombre de réalisateurs devraient comprendre que bouger la caméra dans toutes les directions est un non-sens. L’apothéose étant ici la scène de combat final, une véritable bouillie de pixels où on ne sait plus qui combat qui.

Pour autant, au global, si Venom n’est pas au niveau des Marvel de Disney, le film reste globalement agréable. Peu de temps morts, une histoire qui se tient, des acteurs sympathiques, un show comique de Tom Hardy. Si le fan hardcore de Marvel va hurler, je pense que le grand public y trouvera son compte dans cette période de moindre activité super-héroïque au cinéma, le prochain film du genre, Aquaman, n’arrivant que fin décembre.

Reste les 2 scènes post-générique. La première a pour but d’initier la suite du film en introduisant le nouveau méchant. Là aussi, on se demande s’il faut rire en admirant la perruque rouquemoute de Woody Harrelson. La seconde, en toute fin de générique est en fait un extrait de Spider-Man New Generation, le film d’animation qui sera dans les salles le 12 décembre prochain. Et là, on se dit qu’il y a quand même un problème quand le meilleur moment du film se trouve être un extrait d’un autre film en fin de générique...

SYNOPSIS

Possédé par un symbiote qui agit de manière autonome, le journaliste Eddie Brock devient le protecteur létal Venom.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 52
- Titre original : Venom
- Date de sortie : 10/10/2018
- Réalisateur : Ruben Fleischer
- Scénariste : Jeff Pinkner, Scott Rosenberg, Kelly Marcel et Will Beall
- Interprètes : Tom Hardy, Michelle Williams, Riz Ahmed, Reid Scott, Scott Haze, Woody Harrelson, Jenny Slate et Michelle Lee
- Photographie : Matthew Libatique
- Montage : Maryann Brandon et Alan Baumgarten
- Musique : Ludwig Göransson
- Costumes : Kelli Jones
- Décors : Olivier Scholl
- Producteur : Avi Arad et Amy Pascal et Matthew Tolmach pour Columbia Pictures et Marvel Entertainment
- Distributeur : Sony Pictures Releasing France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Venom portefolio



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The House That Jack Built : La critique
First Man : La critique
10 minutes : La critique
Yéti & Compagnie : La critique
Guantanamera : La critique
Spider-Man Far From Home : Un nouveau costume pour l’homme (...)
Avengers 4 : Tournage bouclé et un nouveau méchant en vue ? (...)
Star Wars - The Mandalorian : Jon Favreau présente 2 nouvelles (...)
The House That Jack Built : La critique
The Umbrella Academy : Netflix dévoile la famille en (...)
Ozark : La série renouvelée pour une saison 3
Le Manoir de Paris : Halloween 2018
La route sauvage [DVD] : La critique
Ragnvald et le loup d’or : La Saga des Vikings aux Presses (...)
Darkrunes : La critique du Jeu de Rôle