296 connectés

Okko et les fantômes : La critique

Date : 10 / 09 / 2018 à 12h30
Sources :

Unification


Okko et les fantômes est un très beau film d’animation japonaise adapté d’un manga racontant les aventures d’une jeune orpheline capable de voir les fantômes.

Cette dernière devient apprentie-aubergiste pour aider sa grand-mère qui l’a recueillie. Elle se retrouve dans un petit village campagnard et accueille les visiteurs venant profiter des sources thermales.

Le scénario de Reiko Yoshida présente une année de la vie de l’héroïne, ses joies et chagrins, ainsi que l’étrange amitié qu’elle noue avec des fantômes.

La mise en scène de Kitarô Kôsaka est très belle et s’appuie sur une magnifique animation dans laquelle aussi bien les décors que les personnages ont été soignés avec attention. Après avoir occupé plusieurs postes dans le milieu de l’animation, le réalisateur signe un premier long métrage inspiré et touchant qui le fait rentrer sans problème dans le vivier actuel des jeunes réalisateurs japonais d’animation très talentueux.

Les personnages sont hauts en couleur et leur doublage japonais est impeccable, réussissant à donner à chacun d’entre eux une véritable présence. On suit ainsi avec un grand plaisir les péripéties des uns et des autres.

La musique accompagne bien le récit. Les passages de la danse traditionnelle shintoïste sont particulièrement réussis et la sonorité de l’évènement sert de fil rouge à l’histoire.

L’œuvre est une belle ode à la nature et aux traditions. À travers l’affrontement subtil entre traditions du passé et temps présent, elle montre que les deux éléments ne sont pas incompatibles.

Une belle étude psychologique est aussi proposée, entre travail de deuil, soin de la dépression, acceptation de sa vie, envie d’aller de l’avant. Les personnages croisés viennent tous soigner leur mal-être dans une auberge que l’on aimerait bien aussi fréquenter, tant elle réchauffe le cœur et l’âme.

Okko et les fantômes est un très beau dessin animé, délicat et touchant, proposant une galerie de personnages vivants et sympathiques. Avec une réalisation formidable et une animation léchée, cette première œuvre de Kitarô Kôsaka laisse augurer une belle carrière en tant que réalisateur dans l’animation.

Émouvant et drôle.

SYNOPSIS

Seki Oriko, dite OKKO, est une petite fille formidable et pleine de vie. Sa grand-mère qui tient l’auberge familiale la destine à prendre le relai. Entre l’école et son travail à l’auberge aux cotés de sa mamie, la jeune Okko apprend à grandir, aidée par d’étranges rencontres de fantômes et autres créatures mystérieuses !

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 35
- Titre original : Waka Okami wa Shōgakusei !
- Date de sortie : 12/09/2018
- Réalisateur : Kitarô Kôsaka
- Scénariste : Reiko Yoshida d’après Hiroko Reijo
- Photographie : Michiya Kato
- Montage : Takeshi Seyama
- Musique : Keiishi Suzuki
- Décors : Kyoko Yauchi
- Producteur : DLE, Madhouse
- Distributeur : Eurozoom

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


La nonne : La critique
Climax : La critique
Leave no Trace : La critique
Avant l’aurore : La critique
Vaurien : La critique
Loki / La Sorcière Rouge : Des séries télé pour le service de (...)
Captain Marvel : Plus haut, plus loin, plus vite
Charlie’s Angels : Patrick Stewart au casting du reboot des (...)
Red Sonja : Bryan Singer à la réalisation ?
Bojack Horseman : Review saison 5
Netflix - Bandes annonces : 19 septembre 2018
Albin-Michel : Lancement de la collection Imaginaire
La nonne : La critique
Le dirigeable du Professeur : La critique de l’Escape (...)
Bandes Annonces & Co : 19 septembre 2018