357 connectés

Have a Nice Day : La critique

Date : 18 / 06 / 2018 à 09h30
Sources :

Unification


Un film Manhua fait avec peu de moyens sur nos écrans, voilà qui est chose rare ! Les longs métrages d’animations chinoises indépendants ne sortent quasiment jamais des frontières de l’Empire du milieu. Et pour cause, en Chine, le cinéma est une affaire d’état. Toutes les productions cinématographiques sont contrôlées par le BCC (Bureau du cinéma chinois) et avec lui, il vaut mieux rester dans le cadre de la bienséance sous peine de censure.

Have a Nice Day n’a pas échappé à la règle ! Ce film indépendant réalisé par Liu Jian a connu les plus grandes difficultés pour arriver dans nos salles. En 2017, malgré une diffusion aux Berlinales, il est interdit de projection au Festival d’Annecy car une seule projection européenne était suffisante pour ce film aux « contenus inappropriés ».

Car il est vrai qu’un film de gangsters, très inspiré des années 90/2000 occidentales, violent et libertaire, réalisé dans un tel contexte et qui obtient son droit de distribution international, a de quoi étonner.

Minimalisme et classe moyenne

Dès le générique d’introduction – chose devenue de plus en plus rare – le style minimaliste frappe. Très loin du grandiose des exportations de son voisin nippon ou encore du tout 3D hyper détaillé américain, le film prend le parti de n’animer que ce que l’on doit suivre dans chaque scène. Un choix probablement autant artistique qu’économique, Liu Jian n’ayant fait son film qu’avec une tout petite équipe de production, mais qui a le mérite d’apporter un réel cachet et une ambiance toute particulière.

L’action se déroule dans la classe moyenne chinoise, qui vit dans un confort somme toute précaire, en périphérie moyenne d’une grande ville. Un jeune coursier de la pègre local du nom Xiao Zhang, décide de prendre son destin en main en volant un sac rempli de billets par la force appartenant à Oncle Liu, le parrain de la région. Le jeune Zhang, va croiser beaucoup de monde et le sac va attirer les convoitises de bons nombres de personnes qui se connaissent plus ou moins directement.

A travers ce cadre, le réalisateur va nous emmener dans un scénario implacable tout en décrivant la réalité de son pays.

Irrévérence et inspirations

Avec sa peinture du quotidien, on comprend pourquoi Jian agace le pouvoir central. Il nous montre une classe moyenne à la limite de la pauvreté, à l’intérieur de laquelle la violence est omniprésente et l’existence d’une délinquance puissante.

Il pousse même jusqu’à l’irrévérence en mettant à mal de nombreux symboles étatiques par la mise en scène, comme lorsque qu’un homme se soulage à la belle étoile en ne souciant aucunement de la fusée qui décolle en arrière-plan. Le summum étant ce clip parodique de propagande qui arrive au milieu du film sans prévenir, qui montre le citoyen suivant les règles comme un superman !

Une parenthèse qui fait clairement apparaitre les influences occidentales cinématographiques du début de notre siècle de Liu Jian. La principale source évidente d’inspiration semble être Quentin Tarantino : narration en chapitre, longs dialogues grossiers contenant de l’argot, lenteur de la mise en scène, envolée lyrique…

Sans parler de cette violence brute, souvent hors-champs, mais qui n’en reste pas moins crue.

Et que dire de ce scénario qui rappelle entre autres Pulp Fiction, dans lequel tous les protagonistes peuvent être liés d’une manière directe ou indirecte au cours du récit, véritable force scénaristique rendant le spectateur omniscient.

Have a Nice Day est une réelle surprise à voir. Ces 77 minutes sont largement suffisantes pour arriver à son propos, créer une ambiance unique et marquer les spectateurs.

En espérant que d’autres perles de ce type nous parviennent du Dragon ces prochaines années !

SYNOPSIS

Une sombre pluie va s’abattre sur une petite ville du sud de la Chine. Xiao Zhang, simple chauffeur pour le compte d’un mafieux local, dérobe à son patron un sac rempli de billets. Alors que la nuit tombe, la nouvelle de cet acte désespéré se répand très vite et tous se lancent à la poursuite de Xiao Zhang et du sac.

BANDE ANNONCE

Film Annonce Have A Nice Day_Fr from Rouge Distribution on Vimeo.


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 17
- Titre original : Hao ji le
- Date de sortie : 20/06/2018
- Réalisateur : Liu Jian
- Scénariste : Liu Jian
- Voix originales : Changlong Zhu , Kai Cao, Jian Liu, Siming Yang, Haitao Shi, Xiaofeng Ma et Feng Xue
- Montage : Liu Jian
- Animation : Liu Jian
- Producteurs : Jian Liu et Cheng Yangpour Nezha Bros. Pictures Company Limited et Le-joy Animation Studio
- Distributeur : Rouge Distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Have A Nice Day



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Climax : La critique
Leave no Trace : La critique
Avant l’aurore : La critique
Vaurien : La critique
Shut up and Play the Piano : La critique
Captain Marvel : Enfin la première bande annonce
Star Trek : Rainn Wilson tease le retour d’Harry (...)
Doom Patrol : Robotman se montre
Le retour de Mary Poppins : La nouvelle bande annonce
Climax : La critique
The Conjuring 3 : Des dates pour le nouveau film
L’Étrange Festival 2018 : Un bilan bien étrange
Kero : La critique du jeu de plateau qui sent le kérosène
Emmys 2018 : Les gagnants
Bandes Annonces & Co : 18 septembre 2018