87 connectés

L’extraordinaire voyage du Fakir : La critique

Date : 27 / 05 / 2018 à 13h00
Sources :

Unification


L’extraordinaire voyage du Fakir est un très bon film, un feel good movie touchant, coloré et amusant.

Un jeune indien, petit escroc se faisant parfois passer pour un fakir, voyage en France pour aller à Paris afin d’accomplir le rêve de sa mère. Il va alors tomber amoureux au premier regard d’une jeune française. Mais suite à un concours de circonstances, ce dernier va se retrouver en Angleterre avec des sans-papiers et va, de fil en aiguille, faire le tour de l’Europe pour essayer de revoir sa belle.

Le film de Ken Scott est très rythmé et haut en couleur. Il propose une vision de plusieurs pays, Inde, Angleterre, Espagne, Italie, France... originale et, visiblement, s’amuse des malheurs de son personnage principal, perdu au milieu de tribulations parfois épiques.

Le scénario de Luc Bossi, Romain Puertolas et Ken Scott est souvent très drôle. Mais il n’oublie pas de parler de sujets plus graves, comme les immigrés, les mafias diverses et l’éducation, bien que l’amour soit vraiment au cœur de l’intrigue.

L’acteur principal, Dhanush, est franchement formidable. Il éclaire le long métrage de sa présence et porte sans faillir ce dernier sur ses épaules. On retrouve aussi avec plaisir Gérard Jugnot dans le rôle d’un chauffeur français gouailleur et Bérénice Bejo en femme aimée.

Les costumes de Valérie Ranchoux sont vraiment très beaux. Tout comme la photographie souvent chatoyante de Vincent Mathias.

La musique de Nicolas Errera est d’une grande importance. Il surfe de temps en temps sur la tendance Bollywoodienne et permet des passages musicaux et dansés vraiment amusants et sympathiques.

L’extraordinaire voyage du Fakir est une œuvre touchante et sympathique. Le voyage étonnant d’un homme qui apprend à aider les autres et à ne plus penser qu’à soi. Avec une histoire bien mise en scène et des personnages truculents, cette aventure extraordinaire d’un fakir de pacotille est une belle ode à l’humanité et à l’amour.

Sympathique et inattendu.

SYNOPSIS

Aja, un jeune arnaqueur de Mumbai entame, à la mort de sa mère, un extraordinaire voyage sur les traces du père qu’il n’a jamais connu. Il rencontre l’amour à Paris dans un magasin de meubles suédois, le danger en compagnie de migrants somaliens en Angleterre, la célébrité sur une piste de danse à Rome, l’aventure dans une montgolfière au-dessus de la Méditerranée, et comprend finalement ce qu’est la vraie richesse et qui il souhaite devenir.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 36
- Titre original : The Extraordinary Journey Of The Fakir
- Date de sortie : 30/05/2018
- Réalisateur : Ken Scott
- Scénariste : Luc Bossi, Romain Puertolas, Ken Scott d’après l’œuvre de Romain Puertolas
- Interprètes : Dhanush, Erin Moriarty, Gérard Jugnot, Bérénice Bejo, Barkhad Abdi, Abel Jafri, Ben Miller, Sarah-Jeanne Labrosse, Stefano Cassetti, Seema Biswas
- Photographie : Vincent Mathias
- Montage : Philippe Bourgueil, Yvann Thibaudeau
- Musique : Nicolas Errera
- Costumes : Valérie Ranchoux
- Producteur : Luc Bossi, Jaime Mateus-Tique, Grégoire Lassalle pour Brio Films, Vamonos Films, Paco Cinematografica
- Distributeur : Sony Pictures Releasing France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

L'extraordinaire voyage du Fakir



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dakini : La critique
Bamse au pays des voleurs : La critique
The Predator : La critique
The House That Jack Built : La critique
First Man : La critique
The Flash : Barry Allen doublé par les Animaux fantastiques
Aquaman : Arthur Curry et Mera font la couverture de Total (...)
Dracula : Une nouvelle adaptation par les créateurs de (...)
Manifest : Review 1.04 Unclaimed Baggage
Marvel : Mondo célèbre les 10 premières années du MCU
Dakini : La critique
Paris Manga et Sci-Fi Show 25 : Les invités à ne pas rater ce (...)
L’Insulte [DVD] : La critique
Ki-oon : Les sorties d’octobre 2018
Chronicles of Crime : La critique du jeu d’enquêtes (...)