352 connectés

7 Minuti : La critique

Date : 09 / 06 / 2018 à 10h00
Sources :

Unification


7 Minuti est un très bon film italien inspiré d’une grève ouvrière en France et présentant une formidable galerie de femmes diverses.

Le réalisateur Michele Placido s’est inspiré du film 12 hommes en colère pour filmer ses 11 femmes remontées. Et le résultat obtenu est aussi bon et passionnant.

11 déléguées du personnel doivent valider le plan de reprise de leur usine de textile par un grand groupe français. Les conditions semblent favorables à tout le monde, mais une petite phrase sibylline, demandant à ce que tous les ouvriers diminuent leur temps de pause journalier de 7 minutes, fait tiquer la plus ancienne d’entre elles.

Le long métrage se passe principalement dans l’usine, en grande partie dans une salle de repos dans laquelle les déléguées doivent choisir, en majorité, l’acceptation, ou le rejet, de la proposition de rachat.

Dans une Italie souffrant toujours de la crise financière, où le travail est précieux, les femmes vont discuter et s’affronter autour de cette proposition qui leur est faite.

Avec une chef de file gérant les débats, ces derniers vont prendre d’étranges tournure et la vie intimes de ces femmes diverses va bientôt entrer dans les discussions, apportant de nouveaux éclairages à une situation plus complexe que de prime abord.

À travers son film, c’est aussi la vie d’ouvriers italiens que décrit avec justesse Michele Placido. Une situation finalement très proche de celle que l’on retrouve dans d’autres pays. Et des personnes ayant les mêmes aspirations universelles pour leur vie et celle de leur famille.

L’œuvre pose d’ailleurs de très bonnes questions et fait vraiment réfléchir sur la société en général, le monde du travail en particulier et l’impact de la mondialisation. Entre les arguments des unes et des autres, on peut prendre parti, tout en sachant qu’aucune n’a tort, mais que le choix qu’elles doivent faire à forcément des conséquences sur beaucoup de personnes.

Les comédiennes sont collégialement excellentes et brossent de très intéressants, et variés, portraits de femmes. On retrouve Anne Consigny très bonne en représentante de l’entreprise française ambiguë. Mais c’est vraiment Ottavia Piccolo qui crève l’écran en femme contestataire. Cette dernière, doyenne et appréciée de tous, révèle un esprit aiguisé et fait part de réflexions fort intéressantes entraînant régulièrement des rebondissements.

Le long métrage se transforme alors rapidement en thriller social dans lequel les coups de théâtre relancent l’attention et le spectateur se retrouve complètement absorbé par ce qui se passe à l’écran. Une attention prenante, conduisant à une fin tout aussi haletante.

7 Minuti est un film palpitant à regarder. Une histoire aux forts accents de vérité montrant que le social, d’une actualité brûlante, peut être aussi intense qu’un polar noir. Avec une réalisation brillante ne donnant jamais l’impression d’être enfermé dans un huit clos et une galerie d’actrices impeccables et convaincantes, vous ne perdrez assurément pas votre temps à aller écouter ses femmes s’affronter oralement.

Captivant et impressionnant de maîtrise.

SYNOPSIS

Italie, de nos jours. L’avenir d’une usine de textile en faillite dépend désormais d’un grand groupe, Rochette&Co. Les nouveaux investisseurs posent certaines conditions afin de ne pas appliquer un plan de licenciements massifs. Une circulaire demande expressément à toutes les ouvrières de réduire leur pause déjeuner de sept minutes, offertes gracieusement en productivité à l’entreprise. Cette injonction est comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête des employées. Lors de la réunion des déléguées du personnel, dix femmes se mettent en accord pour approuver la circulaire. Cependant, une onzième et dernière représentante expose méthodiquement des arguments contraires. L’issue du vote, qui semblait pliée au départ, s’annonce progressivement incertaine…

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 31
- Titre original : 7 Minuti
- Date de sortie : 13/06/2018
- Réalisateur : Michele Placido
- Scénariste : Toni Trupia, Michele Placido, Stefano Massini d’après l’œuvre de Stefano Massini
- Interprètes : Ottavia Piccolo, Anne Consigny, Clémence Poésy, Cristiana Capotondi, Ambra Anglioni, Fiorella Mannoia, Maria Nazionale, Violante Placido
- Photographie : Arnaldo Catinari
- Montage : Consuelo Catucci
- Musique : Paolo Buonvino
- Costumes : Andrea Cavalletto
- Décors : Nino Formica
- Producteur : blablabla pour Coproducteur, GoldenArt Production SRL
- Distributeur : Kanibal Films Distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

7 Minuti



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Papillon : La critique
The Intruder : La critique
Le monde est à toi : La critique
Ultra Rêve : La critique
Destination Pékin : La critique
Snowpiercer : Iddo Goldberg monte dans le train
Mme Mills, une voisine si parfaite [DVD / VOD] : La critique
Détective Dee - La légende des Rois Célestes : Les résultats du (...)
Mindjammer : La critique de la gamme de JdR dans le plus pur (...)
Bandes Annonces & Co : 16 août 2018
Star Trek Discovery : La recherche du nouveau Spock est (...)
The Predator : Entertainment Weekly dévoile les films de la (...)
Papillon : La critique
Charmed : Alyssa Milano vexée de ne pas être impliquée dans le (...)
Trailers voDvd & co : 15 août 2018