436 connectés

Deadpool 2 : La critique

Date : 16 / 05 / 2018 à 08h30
Sources :

Unification


Parti avec un « petit » budget, et sorti avec une interdiction aux moins de 17 ans non accompagnés aux États-Unis, le très irrévérencieux Deadpool avait été en 2016 un carton au box-office, montrant que le public des super-héros avait envie de voir des films plus adultes et moins aseptisées que les autres œuvres similaires.

La sortie du deuxième opus n’a pas été l’objet d’une projection de presse Web, ce qui bien souvent n’est pas un très bon signe. Il faut avouer que le film est nettement moins fun que le premier, mais pas plus sage, et, à mes yeux, plus intéressant et réussi.

J’ai d’ailleurs modérément aimé l’humour du premier qui tapait souvent sous la ceinture, ce qui ne me fait en général pas rire du tout. L’humour est aussi présent dans le deuxième long métrage, mais m’a beaucoup plus convenu.

L’histoire est un peu plus sombre et moins frapadingue que précédemment, mais le récit à son lot de morts sanglantes et de séquences épiques, notamment une course-poursuite dantesque. Les décès sont parfois délirants et l’action va à 100 à l’heure, parfois interrompue par une vanne pas toujours de bon goût, mais faisant souvent mouche.

Comme dans le premier volet, le long métrage se moque sans retenue d’autres œuvres de la franchise comme Logan ou Green Lantern, mais va aussi lorgner du côté de la pop culture à l’instar d’un générique d’ouverture très James Bondien.

Ryan Reynolds endosse avec délice une nouvelle fois son costume moulé et le porte toujours aussi bien. Ce dernier grandit un peu et continue d’en faire des tonnes et d’agacer aussi bien ses ennemis que ses alliés.

Le fils de Cyclope et du clone de Jean Grey, Cable, était attendu au tournant par les fans. Le personnage est vraiment réussi et fonctionne parfaitement dans l’univers trash et coloré de Deadpool. Très bien interprété par Josh Brolin, le duo de super/anti-héros fait des étincelles et laisse augurer une X-Force à venir bien alléchante.

Les amateurs du premier opus retrouveront avec plaisir la caustique Leslie Uggams dans l’amie aveugle du personnage principal, Karan Soni le toujours très drôle chauffeur de l’équipe, T.J. Miller, le barman loquace. Et bien sûr les X-Men avec Andre Tricoteux dans un rôle de Colossus bien sympathique et Brianna Hildebrand en Negasonic désabusée.

Il faut aussi saluer les nouveaux venus qui font bien le travail avec la truculente Zazie Beetz formidable en Domino et Julian Dennison en Firefist. Quant au grand méchant, il est bien évidemment spectaculaire et son affrontement donne lieu à des passages impressionnants.

Un poil trop bavard à certains moments, le film réserve ses séquences vraiment bien mises en scène par David Leitch qui ne rate pas ses grands moments et ses références plus ou moins obscures selon le niveau de connaissance de l’univers Marvel des uns et des autres.

Deadpool 2 reprend la recette qui a fonctionné dans le premier volet et surenchérit dessus, tout en étant dans la lignée de l’œuvre. Ainsi, le film reste à l’échelle humaine et parle de famille et d’amitié tout en n’ayant aucune prétention à sauver le monde ou l’univers. Avec un personnage toujours aussi barré, irrévérencieux et sans tabou interprété par un acteur impeccable, cette suite est vraiment sympathique.

D’autant que les scènes sont bien faites, que la galerie de personnages est toujours aussi haute en couleur et qu’on prendra plaisir à les retrouver dans un Deadpool 3 ou dans un film collectif X-Force qui se profileront sans doute si le long métrage est un nouveau succès populaire.

Et bien sûr, n’oubliez pas de rester au début du générique afin de voir deux scènes supplémentaires hilarantes.

Trash et jouissif !

SYNOPSIS

L’insolent mercenaire de Marvel remet le masque !
Plus grand, plus-mieux, et occasionnellement les fesses à l’air, il devra affronter un Super-Soldat dressé pour tuer, repenser l’amitié, la famille, et ce que signifie l’héroïsme – tout en bottant cinquante nuances de culs, car comme chacun sait, pour faire le Bien, il faut parfois se salir les doigts.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2 h 00
- Titre original : Deadpool 2
- Date de sortie : 16/05/2018
- Réalisateur : David Leitch
- Scénariste : Rhett Reese, Paul Wernick, Ryan Reynolds d’après l’œuvre de Fabian Nicieza, Rob Liefeld
- Interprètes : Ryan Reynolds, Josh Brolin, Morena Baccarin, Julian Dennison, Zazie Beetz, Leslie Uggams, Shioli Kutsuna, Brianna Hildebrand, Karan Soni, Andre Tricoteux, T.J. Miller
- Photographie : Jonathan Sela
- Montage : Craig Alpert, Elísabet Ronaldsdóttir, Dirk Westervelt
- Musique : Tyler Bates
- Costumes : Kurt and Bart
- Décors : David Scheunemann
- Producteur : Simon Kinberg, Ryan Reynolds, Lauren Shuler Donner pour The Donners’ Company, Kinberg Genre, Marvel Entertainment, Twentieth Century Fox
- Distributeur : Twentieth Century Fox France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Deadpool 2



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Mamma Mia ! Here We Go Again : La critique
Hôtel Transylvanie 3 - Des vacances monstrueuses : La (...)
Une Pluie sans fin : La critique
Roulez jeunesse : La critique
Penché dans le vent : La critique
SDCC 2018 - Aquaman : La bande annonce ultra-spectaculaire de la (...)
SDCC 2018 - Shazam : La première bande annonce mi-comédie - mi (...)
SDCC 2018 - Star Trek Discovery : Des mini-épisodes et des (...)
SDCC 2018 - Godzilla 2 Roi des monstres : La bande annonce (...)
SDCC 2018 - Les Animaux Fantastiques - Les Crimes de Grindelwald (...)
Mamma Mia ! Here We Go Again : La critique
SDCC 2018 - Breaking Bad : Souvenirs et héritage 10 ans (...)
SDCC 2018 - Better Call Saul : Le rapprochement se précise
SDCC 2018 – Crazy Ex-Girlfriend : La dernière saison se (...)
Trailers voDvd & co : 22 juillet 2018