185 connectés

Faucheurs de vent : La critique du tome 1

Date : 05 / 06 / 2018 à 08h30
Sources :

Unification France


Faucheurs de vent
Tome 1 : Le carrousel des cabochards

  • Scénario : Thierry Lamy
  • Dessin : Cédric Fernandez
  • Editeur : Glénat
  • Collection : Grafica
  • Genres : Aventure, Histoire
  • Date de sortie : 7 juin 2017
  • Nombre de pages : 48
  • ISBN : 978-2-344-01473-8
  • Format : 240 x 320 mm
  • Prix : 13.90 €

Lire un extrait

Les vrais pilotes prennent tout de haut... Même la mort.

1917, Première Guerre Mondiale, front Ouest. Alexandre Marais, as de l’aviation française, a la particularité d’avoir été défiguré et de dissimuler ses blessures de guerre sous un masque. Meurtri dans sa chair et dans son âme, il n’a plus que le vol et les combats aériens comme raisons d’exister. Il était le meilleur, jusqu’à ce que Louis Lafitte, jeune pilote fanfaron et avide de gloire, soit muté dans son escadrille. Alors qu’on leur confie la mission d’abattre Nikolaus Stipetic, terreur du ciel de l’armée allemande, une rivalité s’installe entre ces deux hommes que tout oppose...

Avec Faucheurs de vent, Thierry Lamy nous plonge dans l’univers passionnant des premiers combats aériens et de leurs pionniers au courage exemplaire. Une histoire de camaraderie et de rivalités au souffle romanesque, emportée par l’ampleur du trait de Cédric Fernandez (Saint-Exupéry) et sa science du dessin d’aviation.

Décryptage

Mai 1917, le sergent Lafitte intègre l’escadrille des Faucheurs du célèbre Alexandre Marais, le héros obligé de porter un masque de cuir pour cacher ses blessures depuis qu’il a été défiguré lorsque son avion a été abattu. Lafitte est un chien fou, une véritable tête brulée, il lui faudra se canaliser et gagner sa place au sein de l’équipe mais malgré une intégration difficile, et des gens méfiants, c’est un acte d’héroïsme qui l’aidera à trouver sa place dans l’escadrille.

Premier tome d’une trilogie, Le carrousel des cabochards initie une série se déroulant pendant la première guerre mondiale qui va traiter principalement des combats qui se sont déroulés dans les airs. Il s’agira aussi de montrer le respect entre les aviateurs, la camaraderie avec un code d’honneur entre pilotes de nations différentes, on ne tire pas sur un aviateur sans défense. Forcément, dans les airs il faut être le meilleur, ce qui pousse à la rivalité et surtout à des comportements extrêmes pour prouver ses qualités, allant même jusqu’à défier la mort... Mais cette débauche de testostérone n’empêche pas à ces aces du pilotage d’être loyaux et d’avoir aussi du coeur, et c’est l’occasion d’insérer une partie romance à l’histoire.

Un courant d’aventure où la mort rode, souffle sur cette nouvelle série originale autour de ces pilotes de la première guerre mondiale et des débuts de combats aériens qui au delà des scènes d’action très réussies, traite des Hommes, de leurs motivations, toutes différentes, un pour montrer qu’il existe encore malgré ses blessures, l’autre pour briller. Mais au milieu de tout ça il y a la guerre qu’il faut gagner et la bravoure doit l’emporter sur les rivalités et la tension ambiante.

Le récit, simple mais bien équilibré aux personnages forts et intéressants, nous entraine au sein de ces conflits avec l’ennemi, avec les autres mais aussi avec soi-même, avec une certaine fougue que les images très réalistes retranscrivent à merveille, décors, avions et personnages sont très soignés. L’action est un élément prédominant de l’histoire sans prendre le pas sur le reste, l’humain. Le récit prend une tournure intéressante sur la fin, intégrant de nouveaux éléments qui donnent envie d’en savoir plus sur la suite. Le dessin très beau, est clair, réaliste et suffisamment dynamique pour nous plonger dans l’aventure et nous donner aussi envie de la prolonger.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Death’s choice : La critique de la trilogie
Sky-High Survival : La critique des tomes 1 à 10
Wild Blue Yonder : La critique
The Promised Neverland : La critique du tome 1
Faucheurs de vent : La critique du tome 1
Bandes Annonces & Co : 20 juin 2018
Ant-Man et la Guêpe : Evangeline Lilly n’aime pas le (...)
Star Trek Discovery : La transformation cybernétique de (...)
Pet Sematary : La production débute sur le remake de (...)
Solo - A Star Wars Story : Les versions alternatives du Faucon (...)
Netflix - Bandes annonces : 19 juin 2018
Doctor Sleep : Ewan McGregor pour jouer Danny Torrance (...)
Those Long Haired Nights [VOD] : La critique
Death’s choice : La critique de la trilogie
Exit : Les 3 nouveaux opus de l’escape game