304 connectés

Annihilation : La review du film Netflix

Date : 14 / 03 / 2018 à 14h30
Sources :

Unification


La découverte que Annihilation, le premier tome de la trilogie littéraire de Jeff VanderMeer, était adapté en film m’a laissé un peu perplexe. En effet, si l’œuvre a une atmosphère vraiment particulière et visuelle, le livre est dense et pas toujours évident à lire, car très loin de ce que l’on découvre généralement en science-fiction.

De plus, tout se passe du point de vue de l’héroïne dont le lecteur suit les pensées et sentiments de l’intérieur, puisqu’il s’agit de son journal intime que l’on lit. Néanmoins, cette adaptation est réalisée et scénarisée par Alex Garland, scénariste reconnu de long métrage de genre, dont le premier film Ex Machina est vraiment une œuvre magnifique et une réflexion sur les intelligences artificielles remarquable.

Et il faut avouer que son adaptation est très réussie. Bien que l’élément central de l’histoire n’apparaisse pas, que la flore soit travaillée, mais la faune quasi-inexistante (sans doute à cause d’un manque de budget) et que les caméras remplacent les journaux d’expédition, apportant une connotation plus visuelle, et horrifique, au récit.

Le film serait vraiment excellent, même s’il ne plane pas la poésie crépusculaire et mélancolique du texte original, sans cette fin si "classique" et presque banale jurant avec l’inventivité et l’originalité de l’œuvre de Jeff VanderMeer.

Quelque part une trahison de l’esprit du récit que les lecteurs risquent de ne pas apprécier. Et une fin plus simple à comprendre pour les spectateurs. Néanmoins, que ceux qui se décident de se lancer dans la trilogie littéraire, publiée aux éditions du Diable Vauvert, et très bien traduite, sachent que le voyage est réellement formidable, et offre une richesse, une intelligence et une bizarrerie extrême qui ne sont qu’évoquées dans le long métrage.

Pour les non-lecteurs, le film d’Alex Garland n’attend pas de suite. En effet, son scénario adapte le premier volume de la saga, mais lui donne une véritable fin rendant quasiment impossible la possibilité d’un deuxième opus.

On découvre 5 femmes, scientifiques pour la plupart, envoyées dans une zone étrange qui ne cesse de croître et dont les expéditions précédentes envoyés dedans ont disparu sans quasiment laisser de traces.

Ces dernières doivent identifier la cause de ce phénomène entraînant des mutations sur la faune et la flore et le poids de ce lieu agit bientôt sur leur psyché.

La réalisation d’Alex Garland est vraiment formidable. Ce dernier sait instaurer une véritable ambiance. Ses choix de cadrage et de mise en scène participent pleinement à la réussite de son long métrage.

Il faut saluer la belle photographie, ainsi que le formidable travail de Barney Pilling sur les décors. Et les très beaux effets spéciaux, parfois discrets, mais apportant beaucoup d’impact à l’image, notamment ce miroitement incessant appartenant à la zone X.

Le casting est vraiment bien trouvé. La performance de Natalie Portman est remarquable et cette dernière porte très bien le film sur ses épaules. Jennifer Jason Leigh en chef de groupe est superbe et l’alchimie entre les deux personnages les plus intéressants du récit fonctionne sans heurt.

Annihilation est clairement un film de science-fiction à voir qui détonne complètement parmi ce genre cinématographique, à l’exception de sa fin facile. C’est un monde bien étrange qui est décrit, visuellement travaillé et subtilement oppressant, voir angoissant. C’est aussi une œuvre psychologique intéressante dans laquelle la réalité disparaît progressivement au milieu d’un monde de plus en plus différent.

Avec un scénario globalement bien écrit, une réalisation attractive et des actrices captivantes, ce voyage au cœur de la mutation ne laisse assurément pas indifférent.

Intense et bizarre.

SYNOPSIS

Lena, biologiste et ancienne militaire, participe à une mission destinée à comprendre ce qui est arrivé à son mari dans une zone où un mystérieux et sinistre phénomène se propage le long des côtes américaines. Une fois sur place, les membres de l’expédition découvrent que paysages et créatures ont subi des mutations, et malgré la beauté des lieux, le danger règne et menace leur vie, mais aussi leur intégrité mentale.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 55
- Titre original : Annihilation
- Date de sortie : 12/03/2018
- Réalisateur : Alex Garland
- Scénariste : Alex Garland d’après l’œuvre de Jeff VanderMeer
- Interprètes : Natalie Portman, Jennifer Jason Leigh, Gina Rodriguez, Tessa Thompson, Oscar Isaac, Tuva Novotny, David Gyasi, Benedict Wong
- Photographie : Rob Hardy
- Montage : Barney Pilling
- Musique : Geoff Barrow, Benjamin Salisbury
- Costumes : Sammy Sheldon
- Décors : Mark Digby
- Producteur : Scott Rudin, Andrew MacDonald, Allon Reich pour Paramount Pictures, DNA films, Scott Rudin Productions
- Distributeur : Netflix France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Annihilation



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Westworld : Review 2.09 Vanishing Point
Cloak & Dagger : Review 1.03 Stained Glass
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 2.09 (...)
Messi : La review
The Crossing : Review 1.10 - 1.11 The Androcles Option - These (...)
Avengers Infinity War : Les effets spéciaux dévoilés
Les Gardiens de la Galaxie 3 : James Gunn brouille les (...)
Teenage Mutant Ninja Turtles : Les tortues à nouveau (...)
Luke Cage : La saison 2 se dévoile en photos
Love Simon : La critique
Trailers voDvd & co : 22 juin 2018
Verónica : Les résultats du concours
Q mysteries : La critique de la série
8bit box : Le jeu de société qui surf sur le retrogaming
Bandes Annonces & Co : 22 juin 2018