196 connectés

Les affamés : La review du film Netflix

Date : 10 / 03 / 2018 à 13h00
Sources :

Unification


Les affamés est un bon film de zombies Québécois présentant la survie d’une petite bande d’humains essayant de trouver un lieu sécurisé.

Une pandémie virale a eu lieu et presque tout le monde a été contaminé. Quelques personnes se transforment en nettoyeurs, alors que d’autres survivent au jour le jour, mais les morts-vivants ont un comportement étrange et traquent inlassablement les derniers vivants.

Le film est souvent très drôle avec des personnages hauts en couleur et un humour canadien qui passe vraiment bien. Mais il s’agit réellement d’une histoire d’apocalypse et le survivalisme exacerbé des derniers représentants humains offre de belles séquences anxiogènes. D’ailleurs, comme dans tout film de ce genre, il ne vaut pas mieux s’attacher trop aux personnages, ces derniers défuntant régulièrement, et parfois violemment.

Le récit de Robin Aubert se passe en pleine nature, au cœur des forêts denses du Canada. Cela permet de voir quelques passages vraiment inédits, dans lesquels la végétation importante se révèle parfois un piège mortel duquel surgit des hordes d’affamés.

Cette nature omniprésente apporte une atmosphère bien particulière au long métrage et donne une étrange image verdoyante de la fin d’un monde. Généralement bien utilisé, le centre boisé du Canada est un personnage imposant et silencieux participant complètement à cette aventure crépusculaire.

Le film est plaisant à suivre, mais est parcouru de longueurs faisant un peu décrocher l’attention. C’est d’autant plus dommage que la galerie de personnages est variée et dresse un portrait pas toujours flatteur de l’humanité. Avec une échelle d’âge très grande permettant de montrer l’évolution d’individus généralement très rapidement éliminés dans d’autres œuvres similaires.

Les acteurs sont d’ailleurs bien trouvés avec quelques personnalités marquantes. Mentions spéciales au très drôle Marc-André Grondin en homme faisant des blagues décalées et à Monia Chokri en survivante décidée.

La photographie de Steeve Desrosiers est agréable et met bien en valeur une nature impassible. Quant à Robin Aubert il réussit un long métrage avec quelques hauts et bas, mais qui ravira les amateurs de zombis et apporte une certaine fraîcheur à ce genre moult fois ressassé. L’œuvre a d’ailleurs reçu le Prix du Jury Long métrage, présidé par Mathieu Kassovitz, ex-aequo avec Les bonnes manières au Festival de Gérardmer 2018.

Les affamés est un film de zombies agréable à voir, quoique bénéficiant d’un coup de mou dans son milieu. Avec quelques scènes franchement captivantes, une fin du monde bucolique et un humour fonctionnant vraiment bien, on passe un agréable moment à voir la survie désespérée de quelques représentants de la gent humaine, alors que l’on se retrouve tranquillement chez soi.

Regardez bien la fin du générique pour capter une étrange séquence finale.

Efficace et décadent.

SYNOPSIS

Dans un village, les choses ont changé. Certains habitants ne sont plus ce qu’ils étaient. Ils se mettent à attaquer leurs familles, leurs amis, leurs voisins… Une poignée de survivants s’enfoncent dans la forêt pour leur échapper.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 40
- Titre original : Les affamés
- Date de sortie : 02/03/2018
- Réalisateur : Robin Aubert
- Scénariste : Robin Aubert
- Interprètes : Marc-André Grondin, Monia Chokri, Brigitte Poupart, Charlotte St-Martin, Micheline Lanctôt, Marie-Ginette Guay, Édouard Tremblay-Grenier, Luc Proulx
- Photographie : Steeve Desrosiers
- Montage : Francis Cloutier
- Musique : Pierre-Philippe Côté
- Costumes : Julie Charland
- Décors : André-Line Beauparlant
- Producteur : Stéphanie Morissette pour La Maison de Prod
- Distributeur : Netflix France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Les affamés



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Bojack Horseman : Review saison 5
Iron Fist : Review de la saison 2
Gender Derby : Review de la série
Ozark : Review de la saison 2
Ghoul : La review de la saison 1
Bandes Annonces & Co : 20 septembre 2018
Loki / La Sorcière Rouge : Des séries télé pour le service de (...)
Captain Marvel : Plus haut, plus loin, plus vite
Charlie’s Angels : Patrick Stewart au casting du reboot des (...)
Red Sonja : Bryan Singer à la réalisation ?
Bojack Horseman : Review saison 5
Netflix - Bandes annonces : 19 septembre 2018
Albin-Michel : Lancement de la collection Imaginaire
La nonne : La critique
Le dirigeable du Professeur : La critique de l’Escape (...)