295 connectés

Ghostland : La critique

Date : 10 / 03 / 2018 à 13h45
Sources :

Unification


Ghostland est un film de Pascal Laugier très maîtrisé et particulièrement anxiogène présentant le calvaire d’une mère et de ses filles.

Ces dernières vont emménager dans une maison isolée, héritée d’une tante, en pleine campagne canadienne. Mais des intrus vont les séquestrer.

C’est la plus jeune des filles, écrivain en herbe, qui va être la plus traumatisée par cette brutale agression. Le long métrage filme d’ailleurs son point de vue et ce sont deux actrices, Emilia Jones adolescente, et Crystal Reed adulte, qui incarnent le même personnage selon les différents moments de sa vie.

Les spectateurs connaissant bien ce genre d’œuvre ne seront pas surpris, et j’espérais que le réalisateur irait plus loin, la potentialité de son scénario, qu’il a écrit, le permettant. Mais ce dernier cède à une certaine facilité. Néanmoins, l’histoire est très efficace et en dehors de quelques scènes malsaines et redondantes, elle est vraiment très efficace.

Le casting choisit est franchement impeccable. Mylène Farmer campe très bien une mère courageuse et aimante. Emilia Jones est formidable et captivante en jeune fille imaginative essayant de survivre à l’agression. Taylor Hickson est aussi très bonne en sœur adolescente. Et Crystal Reed convaincante dans la jeune héroïne à l’âge adulte.

Il faut saluer le très beau travail sur les décors de Gordon Wilding. La maison est un véritable personnage et génère une ambiance étouffante et angoissante alors que chacun de ses niveaux est utilisé au mieux.

Les costumes de Brenda Shenher sont réellement superbes et participent pleinement au récit. Notamment au travers d’une imposante collection de poupées dont on retrouve l’écho sur la magnifique affiche du long métrage.

C’est d’ailleurs cette ambiance impressionnante qui capte le spectateur tout du long, entraînant un véritable malaise alors que l’intrigue s’installe et que le dénouement se dessine.

Pascal Laugier est vraiment un bon réalisateur, dont la mise en scène est impeccable. Ce dernier, en s’appuyant sur la très belle photographie de Danny Nowak et le montage précis de Dev Singh, fait monter parfaitement la tension et brosse des portraits de femmes résilientes particulièrement intéressants.

Ghostland est un film envoûtant et dérangeant qui créé un véritable malaise et entraîne le spectateur dans une histoire addictive. Avec une réalisation maîtrisée, une photographie crépusculaire et un casting de choix, ce récit de home invasion est très réussi et présente une famille particulièrement attachante.

Captivant et anxiogène.

SYNOPSIS

Suite au décès de sa tante, Pauline et ses deux filles héritent d’une maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Un drame qui va traumatiser toute la famille mais surtout affecter différemment chacune des jeunes filles dont les personnalités vont diverger davantage à la suite de cette nuit cauchemardesque.
Tandis que Beth devient une auteur renommée spécialisée dans la littérature horrifique, Vera s’enlise dans une paranoïa destructrice. Seize ans plus tard, la famille est à nouveau réunie dans la maison que Vera et Pauline n’ont jamais quittée. Des évènements étranges vont alors commencer à se produire…

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 31
- Titre original : Incident in a Ghost Land
- Date de sortie : 14/03/2018
- Réalisateur : Pascal Laugier
- Scénariste : Pascal Laugier
- Interprètes : Crystal Reed, Anastasia Phillips, Mylène Farmer, Emilia Jones, Taylor Hickson, Rob Archer, Adam Hurtig, Alicia Johnston
- Photographie : Danny Nowak
- Montage : Dev Singh
- Musique : Eric Chevallier
- Costumes : Brenda Shenher
- Décors : Gordon Wilding
- Producteur : Clément Miserez, Jean-Charles Lévy, Scott Kennedy, Ian Dimerman pour 5656 Films, Highwire Pictures, Inferno Pictures, Kinology, Mars Films
- Distributeur : Mars Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Ghostland



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Love Simon : La critique
Have a Nice Day : La critique
Sans un bruit : La critique
Moi et le Che : La critique
Ocean’s 8 : La critique
Avengers Infinity War : Les effets spéciaux dévoilés
Les Gardiens de la Galaxie 3 : James Gunn brouille les (...)
Teenage Mutant Ninja Turtles : Les tortues à nouveau (...)
Luke Cage : La saison 2 se dévoile en photos
Love Simon : La critique
Trailers voDvd & co : 22 juin 2018
Verónica : Les résultats du concours
Q mysteries : La critique de la série
8bit box : Le jeu de société qui surf sur le retrogaming
Bandes Annonces & Co : 22 juin 2018