188 connectés

Phantom Thread : La critique

Date : 11 / 02 / 2018 à 12h00
Sources :

Unification


Phantom Thread est une très belle histoire d’amour curieuse entre un créateur de tenues féminines de très haut niveau et sa jeune égérie.

Ce dernier tient sa maison d’une main de maître, aidé par sa sœur. Mais la rencontre d’une jeune femme devenant son nouveau modèle va perturber le train-train bien rodé d’un homme entier.

Le film décrit finement les dessous de la création et la solitude du génie. Le milieu de la mode présenté est très loin des défilés et des évènements classieux du milieu. Il est intéressant de voir de l’intérieur le fonctionnement d’une maison de mode et le travail fournis par les petites mains. Sans compter que l’œuvre se penche aussi sur le processus de création des tenues et les affres souffert par son créateur lors de leurs élaborations.

Le récit tourne autour d’un trio, l’artiste du textile, sa sœur et sa maîtresse. Les relations les liants sont très bien faites et la personnalité de chacun participe pleinement à une œuvre singulière et captivante.

Les décors de Mark Tildesley sont très beaux et la maison de couture a vraiment une personnalité propre. Quant aux costumes de Mark Bridges, ils sont superbes et habillent magnifiquement les différents individus les portant. Le réalisateur, scénariste et directeur de la photographie, Paul Thomas Anderson les met d’ailleurs parfaitement en valeur grâce à une photographie portant autant d’attention aux vivants qu’à leurs habits et environnement.

L’interprétation est excellente. Daniel Day-Lewis est superbe en artiste torturé vivant pour sa passion et donnant une véritable âme à ses créations. Vicky Krieps est magnifique en jeune femme amoureuse prête à tout pour l’homme qu’elle adore. Lesley Manville est remarquable en femme autoritaire, fidèle à son frère, devant gérer tous les problèmes.

Paul Thomas Anderson réalise un long métrage envoûtant qui capte l’attention, d’autant que des rebondissements imprévisibles viennent ajouter une pointe de sel à une fine étude des mœurs.

Phantom Thread est un film à l’ambiance bien particulière qui hypnotise complètement. L’envers du décor d’une grande maison de couture, les relations entre ses divers membres, l’amour et la création s’entremêlent parfaitement pour tisser un récit original et captivant au cachet visuel vraiment intéressant. Avec une très belle réalisation, des costumes de toute beauté et un trio d’acteurs formidable, cette immersion au cœur d’un autre monde est une réussite.

Splendide et retors.

SYNOPSIS

Dans le Londres des années 50, juste après la guerre, le couturier de renom Reynolds Woodcock et sa soeur Cyril règnent sur le monde de la mode anglaise. Ils habillent aussi bien les familles royales que les stars de cinéma, les riches héritières ou le gratin de la haute société avec le style inimitable de la maison Woodcock. Les femmes vont et viennent dans la vie de ce célibataire aussi célèbre qu’endurci, lui servant à la fois de muses et de compagnes jusqu’au jour où la jeune et très déterminée Alma ne les supplante toutes pour y prendre une place centrale. Mais cet amour va bouleverser une routine jusque-là ordonnée et organisée au millimètre près.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2 h 11
- Titre original : Phantom Thread
- Date de sortie : 14/02/2018
- Réalisateur : Paul Thomas Anderson
- Scénariste : Paul Thomas Anderson
- Interprètes : Daniel Day-Lewis, Vicky Krieps, Lesley Manville, Camilla Rutherford, Brian Gleeson, Julia Davis, Harriet Sansom Harris, Lujza Richter
- Photographie : Paul Thomas Anderson
- Montage : Dylan Tichenor
- Musique : Jonny Greenwood
- Costumes : Mark Bridges
- Décors : Mark Tildesley
- Producteur : Daniel Lupi, Megan Ellison, Paul Thomas Anderson, Joanne Sellar pour Annapurna Pictures, Focus Features, Perfect World Pictures
- Distributeur : Universal Pictures International France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Phantom Thread



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Bamse au pays des voleurs : La critique
The Predator : La critique
The House That Jack Built : La critique
First Man : La critique
10 minutes : La critique
Star Wars 9 : Encore plus de place à l’improvisation
Avengers 4 : Une description de bande-annonce trop belle pour (...)
Iron Fist : La réaction de Finn Jones à l’annulation de la (...)
Men in Black 2 : Tessa Thompson et Chris Hemsworth dans le (...)
Watchmen : La première image teaser de la série HBO de Damon (...)
Les Animaux Fantastiques - Les Crimes de Grindelwald : Nouvelle (...)
Futur immédiat, Los Angeles 1991 [DVD / Blu-Ray] : La (...)
Runaways : Première affiche pour la saison 2
Bamse au pays des voleurs : La critique
Pavillon Noir 2 : L’énorme gamme de JdR enfin en (...)