299 connectés

Shadowrun Hong Kong Extended Edition : Le test

Date : 15 / 01 / 2018 à 08h00
Sources :

Unification France


Cette adaptation est ancienne, mais je me devais de m’assurer que vous n’étiez pas passé à côté, car si vous étiez joueur du jeu de rôle éponyme, et/ou que vous aimez les RPG à l’ancienne, ou les mondes à la Blade Runner, ce titre est pour vous.

(Re)découverte :

Le monde de Shadowrun nous transporte en 2056, dans un monde futuriste mâtiné d’Héroic Fantasy. Comprenez par là que les humains vivent dans des villes à la Blade Runner, entourés d’elfes, nains, orcs, trolls ou autres joyeusetés exotiques.

Tiré du jeu de rôle du même nom (qui en est aujourd’hui à sa 5ème édition), cet univers pourrait paraître bancal aux yeux du profane, et avouons le, le pari était osé tant le mélange des genres est quasiment toujours soldé par un échec au mieux - burlesque, au pire - ridicule à en pleurer.

Mais là, cela marche et depuis longtemps. L’atmosphère qui se détache de cet univers est à la fois brutal et attachant. Et c’est ce qui transparait dans ce jeu.

L’histoire :

Dans la peau d’un shadowrunner, une sorte de privé, de chasseur de prime, d’homme de main, à qui l’on confie des missions souvent peu légales par des commanditaires de haut vol peu enclin à se salir les mains. Vous devez faire le sale boulot des autres, et vous devrez le faire dans les Ombres, c’est à dire, avec la plus grande discrétion. Tout le panel du malfrat vous sera proposé, à vous de choisir comment les réaliser. Pendant ce temps, votre père à disparu. Il vous faudra enquêter sur sa disparition étrange.

Le gameplay :

Une vue 3D isométrique fleurant bon les anciens hits vous permet d’arpenter la mégalopole chinoise. C’est diablement efficace et cela fleure bon les bons vieux souvenirs de parties endiablées. Si le déplacement est libre, le mode passe au tour par tour pour les combats. Un rapide tutoriel d’une demi heure vous apprendra les bases, mais il vous faudra comprendre seul le combat. Rien d’original donc mais c’est bien fait, et le rythme n’est pas trop ralenti. A votre disposition, une équipe hétéroclite mais bien équilibrée pour vous permettre l’éventail habituel du défenseur, de l’attaquant à distance, du spécialiste du corps à corps, du soigneur, du magicien, de l’ingénieur etc... Des dialogues savoureux entre eux et avec les ennemis, viennent ponctuer une histoire somme toute banale.

Ces dialogues peuvent peut-être sembler longs à certains, ils sont pourtant le sel de ce jeu.

L’ambiance :

L’autre point fort est l’ambiance. Hong Kong est une mégalopole, pluvieuse et sombre comme les scènes des guitounes de rues du premier Blade Runner. On y retrouve exactement le même frisson. Les graphismes sont simples mais beaux, et une touche peinture fait ressortir l’œuvre d’art.

Les autres adaptations :

D’autres versions du jeu sont disponibles, par exemple sur mobile, ou des versions plus anciennes sur PC. Mais cette Extended Edition est une valeur sûre. Je vous la conseille plus particulièrement. Elle présente un bonus de la campagne de base et de nombreuses options supplémentaires. C’est le 3ème volume standalone de la série Shadowrun Returns.

Le verdict :

Il ne s’agit clairement pas du jeu du siècle, tout ce qui y est fait n’est pas très original, mais l’ambiance est là, à n’en point douter. Il ravira les nostalgiques et les vieux rôlistes.

Infos

Studio : Harebrained Schemes
Genre : RPG Tour par Tour
Nombre de joueurs : 1
Langue : Anglais uniquement
Date de sortie : 08 février 2016
Plateforme : PC

Version testée : PC sur GOG.COM

Description :

Située quelques semaines après les événements de la campagne principale, la campagne bonus de Hong Kong vous donnera - à vous et votre équipe - la possibilité d’inverser les rôles avec les forces de la police d’élite qui vous pourchasse. À travers la cupidité des entreprises et les luttes urbaines, vous devrez composer avec de dangereux ennemies, afin de découvrir une conspiration mortelle et consolider votre réputation... En supposant que vous survivez, bien sûr.

Bande-annonce


Images



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Fortnite x Avengers : La rencontre de 2 géants incontournables
Frostpunk : La critique du nouveau jeu des créateurs de This War (...)
God of War : La critique du jeu vidéo le plus attendu de (...)
Ghost of a Tale : La critique du jeu vidéo
Thimbleweed Park : La critique du jeu vidéo d’aventure (...)
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 2.05 (...)
Charmed : La bande annonce du Reboot
Les soirées de Carolina : Le Prix Carolina
Blackwood : La critique du jeu plein de magie
Netflix - Bandes annonces : 20 mai 2018
Fahrenheit 451 : La review du film HBO / OCS
Solo- A Star Wars Story : Rotten Tomatoes donne sa note et 4 (...)
Trailers voDvd & co : 19 mai 2018
Le cerveau des enfants : La critique
Le Manoir de Paris : La crypte maudite, l’Escape (...)