126 connectés

A Ghost Story : La critique

Date : 18 / 12 / 2017 à 12h30
Sources :

Unification


A Ghost Story est un film très contemplatif filmé en 4:3 parlant d’un homme mort revenant dans la maison qu’il habitait avant son décès.

Après le long métrage à gros budget Peter et Elliott le dragon, le réalisateur David Lowery livre un long métrage d’art et essai qu’il scénarise, testant plusieurs choses, notamment une façon intéressante de mettre en avant la vie d’une maison.

Néanmoins, ce qui passe bien sur un format court devient vite fatiguant, voire pénible quand le temps s’allonge et que l’intrigue ne bouge finalement quasiment pas, à l’exception d’une curieuse scène de colère sans beaucoup de justification à mes yeux, et d’un final un peu plus ouvert, bien que d’un intérêt relatif.

Il faut donc réellement se laisser porter par le film pour en être touché par la poésie crépusculaire. Si je suis grande amatrice d’œuvres contemplatives, les finals de Les chiens errants ou de Sayônara, étant des maîtres étalons, ces états d’esprit d’un fantôme m’ont vite laissée de marbre.

Il n’y a pas grand-chose à dire concernant la prestation des acteurs, la plupart d’entre ne faisant que fugacement passer. Quant à Casey Affleck, il passe la quasi-totalité de son temps affublé d’un drap blanc aux yeux noirs le recouvrant entièrement, et ne bouge pratiquement jamais, la caméra se déplaçant autour de lui et faisant des travellings dans la maison avec parfois sa présence silencieuse en point focal.

Le travail sur la maison de Jade Healy et Tom Walker est intéressant. Il s’agit d’ailleurs du personnage le plus captivant de l’histoire. Son évolution et la façon dont elle vieillit est vraiment bien faite.

A Ghost Story est un film que je ne recommande pas. Néanmoins, quelques personnes que je connais l’ont beaucoup apprécié. Aussi, c’est clairement une œuvre à aller voir si on en a envie, en sachant qu’il ne faut pas s’attendre à de l’action et qu’il faut être au diapason de l’histoire pour en ressentir de l’émotion.

Étrange et mélancolique.

SYNOPSIS

Apparaissant sous un drap blanc, le fantôme d’un homme rend visite à sa femme en deuil dans la maison de banlieue qu’ils partageaient encore récemment, pour y découvrir que dans ce nouvel état spectral, le temps n’a plus d’emprise sur lui. Condamné à ne plus être que simple spectateur de la vie qui fut la sienne, avec la femme qu’il aime, et qui toutes deux lui échappent inéluctablement, le fantôme se laisse entraîner dans un voyage à travers le temps et la mémoire, en proie aux ineffables questionnements de l’existence et à son incommensurabilité.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 32
- Titre original : A Ghost Story
- Date de sortie : 20/12/2017
- Réalisateur : David Lowery
- Scénariste : David Lowery
- Interprètes : Casey Affleck, Rooney Mara, McColm Cephas Jr., Kenneisha Thompson, Grover Coulson, Liz Franke, Barlow Jacobs, Richard Krause
- Photographie : Andrew Droz Palermo
- Montage : David Lowery
- Musique : Daniel Hart
- Costumes : Annell Brodeur
- Décors : Jade Healy, Tom Walker
- Producteur : Adam Donaghey, Toby Halbrooks, James M. Johnston pour Ideaman Studios, Sailor Bear, Zero Trans Fat Productions, A24, Universal Pictures
- Distributeur : Universal Pictures International France

LIENS

- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

A Ghost Story



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


La juste route : La critique
3 Billboards - Les panneaux de la vengeance : La critique
Alice Comedies 2 : La critique
Ami-ami : La critique
Vers la lumière : La critique
Avatar 2 : James Cameron distille quelques petites infos de (...)
Altered Carbon : Une nouvelle bande annonce de la série SF (...)
Hard Sun : Review de la Saison 1
The Handmaid’s Tale : La bande annonce de la saison (...)
Catch-22 : Hulu fait équipe avec George Clooney
Chambers : Un nouveau drame surnaturel pour Netflix
Outlive : La critique du jeu de plateau de survie post-apocalyptique
Sons of the Devil : la critique du tome 1
Bandes Annonces & Co : 17 janvier 2018
Star Trek Discovery : Review 1.11 The Wolf Inside