92 connectés

Shut Eye : Review de la Saison 2

Date : 14 / 12 / 2017 à 11h30
Sources :

Unification


Shut Eye est centrée sur Charlie Haverford, un ancien magicien qui s’est converti dans le business des arts divinatoires. Le couple est sous la coupe d’un clan mafieux gitan qui a le monopole dans la région dans tout ce qui concerne les arnaques liés à ce business. Charlie et sa femme ont beau ne pas avoir de pouvoirs surnaturels, ils ont un don pour l’arnaque et une capacité à deviner le profil de leurs victimes qui leur permet de très bien gagner leur vie. Alors que le couple aimerait s’émanciper du clan gitan, tout va basculer quand Charlie va commencer à avoir des visions qui finissent par se réaliser.

La première saison était une vraie réussite, car elle arrivait parfaitement à tirer partie de sa galerie de personnages (incarné par un casting impeccable) en les mettant face à des situations inextricables savamment distillées tout au long des épisodes. La série alternait avec brio, les questionnements existentiels du héros qui aimerait comprendre d’où vient son nouveau pouvoir, un savoureux portrait de la mafia gitane coincée entre tradition et modernité et une enquête criminelle palpitante mettant en cause l’entourage des Haverford. La saison s’achevait en apothéose avec un épisode final rempli de rebondissements et un cliffhanger inattendu qui annonçait une saison 2 pleine de surprises.

Cette deuxième saison démarre en trombe, immédiatement après les événements qui ont clôturées la première. C’est en fait un départ en trompe l’oeil, car cette saison se veut au final plus porté sur l’introspection des personnages que sur leurs actes, la plupart du temps criminels, et aux conséquences souvent fâcheuses pour eux et leur entourage. Chacun d’entre eux va dorénavant chercher à s’améliorer et à ne pas réitérer les erreurs qu’il a commises. C’est bien entendu le fait de les voir retomber dans leurs travers qui ravira le spectateur, mais les scénaristes ont décidé de ne pas choisir la facilité et il faut attendre un bon nombre d’épisodes avant que ce soit de nouveau le cas.

À vrai dire, la série prend une direction assez inattendue et si cela enthousiasmera sans doute une partie des spectateurs, certains seront clairement laissés au bord du chemin. Par exemple, cette saison est émaillée de nombreux flashbacks qui permettent d’en savoir plus sur le passé de Charlie et notamment son adolescence. On découvre qu’il a eu une enfance assez particulière qui explique beaucoup de choses sur sa vie d’adulte. En outre, les pouvoirs de Charlie deviennent secondaires et c’est l’influence qu’aura un gourou sur nos personnages qui va focaliser une grande partie de la saison. La problématique centrale étant de savoir si on peut accepter de l’autre qu’il nous manipule parce que cela nous rend heureux. Nous serions bien évidemment tentés de répondre par la négative et pourtant la série arrive à nous convaincre que toute vérité n’est pas forcément bonne à dire. Enfin, Les scènes de violence paroxystique qui faisaient tout le sel de la première saison ne sont plus de la partie. Shut Eye devient beaucoup plus proche d’une série dramatique à forte teneur psychologique comme The Leftovers, que de la série criminelle qu’elle a pu être lors de la première saison. En tout cas, cette volonté des scénaristes de ne pas faire de redite est audacieuse et mérite d’être soulignée.

Alors que la narration prend un malin plaisir à séparer les personnages à travers différentes intrigues, ces dernières finissent par se rejoindre de manière percutante lors des quinze monstrueuses dernières minutes de la saison. Beaucoup d’éléments savamment mis en place lors de la saison prennent alors un sens cruel et dramatique qui finissent par rehausser l’appréciation globale qu’on peut avoir de cette nouvelle fournée d’épisodes.

Shut Eye prend le risque d’évoluer et de surprendre lors de cette deuxième saison. Pas sûr que cela soit du goût de tout le monde, néanmoins, ceux qui feront l’effort de s’accrocher se verront récompensés par l’envie de découvrir une troisième saison qui s’annonce pleines de surprises !

EPISODES

-  Nombre Episodes : 10
- Titres : We’re not in Kansas Anymore - Shortchanged - Guys and Dolls - Are You Listening ? - Charles the Magnificient - Crimes and Punishments - Purple Hearts - Karma Chameleon – Vérité - There’s No Place Like Home
- Date de première diffusion : 07/12/2017 (Hulu)
- Réalisateur : Scott Winant (ép. 1) - Meera Menon (ép. 2) - Sheree Folkson (ép. 3) - Stephen Gyllenhaal (ép. 4) - Robbie Pickering (ép. 5) - Jennifer Getzinger (ép. 6) - Michael Trim (ép. 7) - Josh Shiban (ép. 8) - Deborah Chow (ép. 9) - John Shiban (ép. 10)
- Scénaristes : John Shiban (ép. 1- ép. 10) – Will Pascoe (ép.2 - ép.6) – Breet Conrad &Amy Berg (ép. 3) -Katrina Cabrera (ép 4) – Jonathan Igla (ép. 5) – Amy Berg (ép 7) – John Shiban & Jonathan Igla (ép 8)

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


How It Ends : La review du film Netflix
Cloak & Dagger : Review 1.07 Lotus Eaters
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 2.13 (...)
The Outpost : Review 1.01 One Is The Loneliest Number
Maradona par Kusturica : La review
SDCC 2018 - Titans : Robin insulte Batman dans la première bande (...)
SDCC 2018 - Star Wars The Clone Wars : Annonce surprise à la (...)
SDCC 2018 Shazam / Aquaman : Les costumes exposés
SDCC 2018 - The Predator : Shane Black souhaite une sortie de (...)
SDCC 2018 - Doctor Who : Une nouvelle bande annonce dévoilée
SDCC 2018 - Halloween : L’affiche pour la convention
Netflix : Mark Millar à l’honneur
The Vampire Chronicles : La série télé sera pour Hulu
Une Pluie sans fin : La critique
Fusion Disney / Fox : Comcast laisse le champ libre à (...)