329 connectés

Marvin ou la belle éducation : La critique

Date : 20 / 11 / 2017 à 11h30
Sources :

Unification


Marvin ou la belle éducation est un bon film parlant de la différence, de la condition sociale, de la passion et de la puissance de la volonté.

Inspiré du roman autobiographique En finir avec Eddy Bellegueule d’Edouard Louis, l’œuvre parle du parcours d’un enfant devenu jeune homme qui grâce au théâtre va permettre de vivre et de se hisser dans la société. En effet, venant d’un petit village et élevé dans une famille pauvre et peu cultivée, le jeune et sensible Marvin va trouver dans les arts du spectacle, le moyen de s’émanciper d’une existence toute tracée.

Le film alterne les passages adultes et enfants, jonglant avec bonheur entre les évènements. Le montage d’Annette Dutertre est très bien fait et réussit à ne pas perdre le spectateur dans une histoire non linéaire.

Il est dommage que les parties adultes soient un peu moins passionnantes et pas toujours aussi captivantes que celles de l’enfance du personnage. On s’attache donc nettement moins au Marvin adulte et à ses actes.

Les acteurs sont très bons. On retrouve d’ailleurs en Guest Star jouant son propre rôle la formidable Isabelle Huppert. Finnegan Oldfield est impeccable en Marvin adulte se battant avec ses sentiments et envies. Il exprime d’ailleurs ces dernières d’une étrange façon dans sa pièce de théâtre autobiographique dont un long passage agrémente la fin du récit.

Il se fait néanmoins voler la vedette par l’éblouissant Jules Porier dont c’est le premier rôle et qui est d’une justesse confondante dans un rôle délicat et toute en subtilité.

Parmi les rôles secondaires touchants, il faut citer Catherine Mouchet superbe en proviseur au grand cœur et la très lumineuse India Hair, que l’on a pu voir dernièrement dans le fort drôle Crash Test Aglaé, dans l’incarnation de la grande sœur aimante du héros.

La mise en scène d’Anne Fontaine est très intéressante, et cette dernière offre des cadres et une prestation scénique, parfois proche du théâtre, qui retient le regard, d’autant que la photographie d’Yves Angelo est très belle.

Marvin ou la belle éducation est un film touchant et inspirant parlant d’une trajectoire de vie sortant de l’ordinaire, de la famille et sa réconciliation, et de l’amour d’une façon délicate. Avec une histoire poignante, un personnage très intéressant et une réalisation subtile, cette histoire se laisse découvrir avec plaisir.

Émouvant et surprenant.

SYNOPSIS

Martin Clément, né Marvin Bijou, a fui. Il a fui son petit village des Vosges. Il a fui sa famille, la tyrannie de son père, la résignation de sa mère. Il a fui l’intolérance et le rejet, les brimades auxquelles l’exposait tout ce qui faisait de lui un garçon « différent ». Envers et contre tout, il s’est quand même trouvé des alliés. D’abord, Madeleine Clément, la principale du collège qui lui a fait découvrir le théâtre, et dont il empruntera le nom pour symbole de son salut. Et puis Abel Pinto, le modèle bienveillant qui l’encouragera à raconter sur scène toute son histoire.
Marvin devenu Martin va prendre tous les risques pour créer ce spectacle qui, au-delà du succès, achèvera de le transformer.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 53
- Titre original : Marvin ou la belle éducation
- Date de sortie : 22/11/2017
- Réalisateur : Anne Fontaine
- Scénariste : Pierre Trividic, Anne Fontaine
- Interprètes : Finnegan Oldfield, Grégory Gadebois, Vincent Macaigne, Catherine Salée, Jules Porier, Catherine Mouchet, Charles Berling, Isabelle Huppert, India Hair
- Photographie : Yves Angelo
- Montage : Annette Dutertre
- Costumes : Elise Ancion
- Décors : Manu de Chauvigny
- Producteur : Philippe Carcassonne, Pierre-Alexandre Schwab, Jean-Louis Livi pour P.A.S. Productions, Ciné@
- Distributeur : Mars Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Marvin ou la belle éducation



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Penché dans le vent : La critique
The Last Movie : La critique
Come As You Are : La critique
Mon tissu préféré : La critique
Maya L’abeille 2 - Les jeux du miel : La critique
Revus & Corrigés : La revue entièrement consacrée au cinéma (...)
Star Trek Adventures : La critique du Jeu de Rôle
Bandes Annonces & Co : 18 juillet 2018
Aquaman : La première affiche très poissonneuse
Star Trek Discovery : Pourquoi Robert Duncan McNeill ne réalisera (...)
Ant-Man et la Guêpe : Rencontre avec l’équipe
Spawn : Jeremy Renner rejoint Jamie Foxx dans le film de Todd (...)
See : Jason Momoa en rôle principal pour Apple
Zombieland 2 : Retour du cast original pour une sortie en (...)
Penché dans le vent : La critique