371 connectés

R.I.P. : Jeanne Moreau s’en est allée...

Date : 31 / 07 / 2017 à 12h15
Sources :

AFP


L’immense Jeanne Moreau est partie à l’âge de 89 ans. Elle a été retrouvée morte à son domicile parisien. Pensionnaire de la Comédie-Française, actrice aux 130 films, le film qui nous vient naturellement à l’esprit, quand on évoque Jeanne Moreau, c’est évidemment Jules et Jim de François Truffaut avec sa chanson culte Le tourbillon de la vie.

Elle était née à Paris le 23 janvier 1928 d’un père restaurateur et d’une mère danseuse. On se rappellera sa rencontre en 1957 avec Louis Malle avec qui elle tournera Ascenseur pour l’échafaud et les Amants. Muse de ses réalisateurs, elle avait tourné pour Marguerite Duras (Nathalie Granger), pour Orson Welles (Une histoire immortelle, Falstaff), pour Luis Buñuel (Le journal d’une femme de chambre), Antonioni (La nuit)... Elle avait reçu de nombreux prix, dont un césar pour La vieille qui marchait dans la mer de Laurent Heynemann, suivi de deux César d’honneur en 1995 et en 2008, et le prix d’interprétation féminine à Cannes pour Moderato Cantabile de Peter Brook. L’Academy of Motion Picture Arts and Sciences lui décerne également un Oscar d’honneur en 1998.

R.I.P.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


R.I.P. : Jeanne Moreau s’en est allée...
R.I.P. : George A. Romero mort mais vivant pour toujours
R.I.P. : Martin Landau nous a quittés
R.I.P. : Stephen Furst est décédé
R.I.P. : Mort d’Adam West à 88 ans

Solo - A Star Wars Story : Chris Miller et Phil Lord parlent pour (...)
Agents OF S.H.I.E.L.D. : L’affiche de la saison (...)
Black Lightning : La date de diffusion dévoilée
Marvin ou la belle éducation : La critique
True Detective : Carmen Ejogo face à Mahershala Ali pour la (...)
La Educación del Rey : La critique
Tales From The Loop : Le Jeu de Rôle aura sa version (...)
Bambi : Huginn & Muninn célèbre les 75 ans du personnage
Bandes Annonces & Co : 20 novembre 2017
Mazinger Z Infinity : La critique