214 connectés

Nailbiter : La critique du tome 1

Date : 02 / 08 / 2017 à 08h30
Sources :

Unification France


Le sang va couler
Nailbiter - Tome 1

  • Scénario : Joshua Williamson
  • Dessin : Mike Henderson
  • Editeur : Glénat
  • Collection : Comics
  • Genres : Thriller-Policier
  • Date de sortie : 29 juin 2016
  • Nombre de pages : 112
  • ISBN : 9782344014776
  • Format : 173 x 265 mm
  • Prix : 15.95 €

Lire un extrait

L’enfer a un nom...

Buckaroo, Oregon, a donné naissance à 16 des plus dangereux serial killers des États-Unis. Cette ville nourrit l’obsession de Caroll, profiler au FBI, depuis que le dernier « boucher de Buckaroo », Edward « Nailbiter » Warren, a été acquitté au tribunal et lui a filé entre les doigts. Comment une si petite ville a pu voir émerger tant de meurtriers ? Finch, agent à la NSA, doit rejoindre Caroll pour élucider cette énigme sur place. Mais quand il arrive, son ami a disparu. Et le seul qui peut l’aider à le retrouver n’est autre que le diable en personne : Warren.

Joshua Williamson (Ghosted) et Mike Henderson (Venom, TMNT) portent une réflexion sur le phénomène des serial killers aux États-Unis à travers un thriller haletant, mêlant le mystère de Twin Peaks à l’horreur de SE7EN. Nailbiter a été élu par le magazine USA Today meilleur comics d’horreur 2014.

Décryptage
Edward Charles Warren alias le rongeur d’ongle (le nailbiter du titre) est arrêté. Il fait partie d’une longue liste (16 pour être exact) de tueurs en série notoires originaires de Buckaroo dans l’Oregon. 3 ans plus tard, Finch, sous le coup d’une suspension pour violence policière, débarque dans la petite ville pour rejoindre à sa demande, son ami Eliot Carroll qui dit avoir élucidé le mystère de cette ville, vivier de ces tueurs en série. Mais arrivé sur place, son ami a disparu et Finch aidé de la police locale va débuter son enquête pour le retrouver.

Pour une fois commençons par la conclusion et non par le commencement, soyons clairs, nous sommes ici en présence d’une excellente BD. Enorme succès en 2014 aux USA, cet excellent thriller de Joshua Williamson débarque chez Glénat Comics et il faut avouer qu’une fois de plus l’éditeur fait mouche avec ce nouvelle trouvaille, on se demande juste pourquoi avoir attendu autant de temps avant de nous la présenter.

Comme dans le cochon, tout est bon. La BD se dévore du début à la fin. L’histoire, pour débuter, est prenante, dense, bien construite et intelligente. Les personnages sont inquiétants, même Finch le héros se balade lui aussi avec ses zones d’ombres (par paquets) et c’est aussi le cas de beaucoup de personnages et l’histoire nous le fera découvrir au fur et à mesure. ils sont eux aussi bien construits, ils sont parfois clichés comme beaucoup d’éléments de l’histoire.

Mais il est nécessaire de passer par là, par tous les éléments indispensables à la bonne réussite de ce thriller. Les auteurs utilisent toutes les ficelles du genre, déstructure les codes pour structurer son récit. La disparition, le(s) tueur(s) en série, l’enquête, la flic locale, les flashbacks, le suspense, le méchant masqué, les découvertes macabres. C’est plein de références au genre qui sont autant de clichés que de clins d’oeil. Le dessin, aussi nerveux que nécessaire, dépeint à merveille une ambiance sombre et violente. Il sont juste parfaits pour ce genre.

Règne aussi sur cette histoire un second degré, l’absurdité de ces tueurs en série tous originaires de cette seule petite ville où tous les habitants ont un rapport plus ou moins direct avec un des tueurs et dont le dernier en date(celui du titre) choisi ses victimes parce qu’elles se rongent les ongles. L’humour est donc bien présent comme c’est souvent le cas dans le genre pour tenter de faire baisser un peu la tension, faire baisser la garde pour attaquer de plus belle.

Résultat, c’est une BD très originale, rythmée et trépidante, qui nous replonge dans une ambiance de chasse au tueur en série qui manquait un peu dans le paysage actuel, qui nous change un peu des superhéros et autres créatures mortes-vivantes en tout genre. C’est drôle, c’est sombre, c’est prenant, intriguant, voir flippant. Du tout bon, la suite... tout de suite.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


S’accrocher aux étoiles : La critique
The X-Files : La critique du tome 2
Evil Empire : La critique du tome 2
Nailbiter : La critique du tome 1
Wonder Woman L’encyclopédie illustrée : La critique

Game of Thrones : Review 7.06 Beyond the Wall
Xena la guerrière : Le reboot ne se fera pas sur NBC
Fast & Furious 8 [DVD / Blu-Ray] : La critique
Castle Rock : Scott Glenn rejoint le casting
Planet of the Apes - Last Frontier : Le jeu vidéo
Hitman & Bodyguard : Les résultats du concours
Milady : Les publications d’août 2017
Bandes Annonces & Co : 23 août 2017
Star Trek Discovery : L’arbre qui cache la forêt (...)
Hannibal : Les discussions pour le revival sont en cours