408 connectés

Le livre de la jungle : La critique

Date : 03 / 04 / 2016 à 18h00
Sources :

Unification


Après Alice, La belle au bois dormant et Cendrillon et avant Peter et Elliott le dragon, Disney poursuit son entreprise de dépoussiérage live de ses grands classiques avec l’adaptation du Livre de la jungle. Si Alice portait la marque très personnelle de son réalisateur Tim Burton, si Maléfique déplaçait le cœur de l’histoire vers sa méchante charismatique, Cendrillon restait beaucoup plus centré sur le dessin animé. Certes, le film était superbe et réussi, mais il perdait son bonus d’originalité.

À la vision du film de Jon Favreau (Iron Man), on se réjouit de voir que le résultat est à la hauteur des espérances. Le film retrouve la magie du dessin animé, mais en ajoutant des scènes extra-spectaculaires.

Si j’avais toute confiance dans la qualité des effets spéciaux pour nous donner à voir un superbe bestiaire d’animaux parlants, j’étais dans l’attente de voir ce qu’allait donner l’interprète de Mowgli. Et au bout de 5 minutes, il est clair que Neel Sethi était le garçon parfait pour incarner l’espiègle petit enfant d’homme. Quasiment seul interprète humain du film, le jeune acteur est époustouflant. On en vient à oublier son équivalent animé.

L’animation des animaux est bluffante. On est un peu dubitatif les premières minutes à les voir parler, mais très vite, on n’y pense plus. La qualité des voix, des effets spéciaux et l’interaction parfaite avec Mowgli rendent tangible leur existence. Par rapport à leur version animée, ces personnages perdent un peu de leur impact comique, mais gagnent en impact visuel. Ainsi, hors de question que Baloo mette un pagne et une noix de coco sur le museau pour délivrer Mowgli du roi des singes. Dans le même temps quand le tigre Shere Khan attaque, c’est bien plus marquant et impressionnant.

Deux chansons du dessin animé ont été conservées à l’intérieur du film. Et ce sont Il en faut peu pour être heureux et Etre un homme comme vous, les plus emblématiques du dessin animé. Difficile de passer outre, c’était un passage obligé, même s’il faut bien dire que cela s’intègre beaucoup plus difficilement.

Au final, c’est, à nouveau, une belle réussite pour Disney qui nous propose un petit bijou de film familial.


SYNOPSIS

Les aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups. Mais Mowgli n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. Poussé à abandonner le seul foyer qu’il ait jamais connu, Mowgli se lance dans un voyage captivant, à la découverte de soi, guidé par son mentor la panthère Bagheera et l’ours Baloo. Sur le chemin, Mowgli rencontre des créatures comme Kaa, un pyton à la voix séduisante et au regard hypnotique et le Roi Louie, qui tente de contraindre Mowgli à lui révéler le secret de la fleur rouge et insaisissable : le feu.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 46
- Titre original : The Jungle Book
- Date de sortie : 13/04/2016
- Réalisateur : Jon Favreau
- Scénariste : Justin Marks d’après l’oeuvre de Rudyard Kipling
- Interprètes VO : Neel Sethi, Scarlett Johansson, Idris Elba, Bill Murray, Lupita Nyong’o, Christopher Walken, Giancarlo Esposito et Ben Kingsley
- Interprètes VF : Lambert Wilson, Leïla Bekhti, Eddy Mitchell et Cécile de France
- Photographie : Bill Pope
- Montage : Mark Livolsi
- Musique : John Debney
- Costumes : Laura Jean Shannon
- Décors : Amanda Moss Serino
- Producteur : Brigham Taylor et Jon Favreau pour Walt Disney Pictures
- Distributeur : The Walt Disney Company France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Le livre de la jungle



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Herbes Flottantes : La critique
L’Oeuvre Sans Auteur : La critique
Roads : La critique
Persona non grata : La critique
Le coup du siècle : La critique
Sherlock Holmes 3 : Dexter Fletcher pour réaliser le (...)
Herbes Flottantes : La critique
Mindhunter : La saison 2 bientôt disponible sur Netflix
L’Oeuvre Sans Auteur : La critique
Bridgerton : La prochaine Downton Abbey de Netflix ?
Confort de jeu : Casque amplifié Nacon GH-300SR
Cinéma - Bandes Annonces : 16 juillet 2019
Terminator - Dark Fate : Les femmes prennent le pouvoir
Star Wars - The Mandalorian : Jon Favreau prépare déjà la saison (...)
Secret Obsession : La review du film Netflix