381 connectés

SDCC 2015 - Sherlock : L’épisode spécial sur grand écran !

Date : 17 / 07 / 2015 à 11h40
Sources :

Collider


C’est certainement la plus grosse révélation de ce panel 2015, l’épisode spécial qui se déroule à l’époque victorienne, sera diffusé dans les salles obscures.

Étaient présents :
- Steven Moffat,
- Sue Vertue (productrice exécutive), et
- Rupert Graves (DI Greg Lestrade).
Modérateur : Sandra Gonzalez

En raison des contraintes d’agendas des uns et des autres, point de Benedict Cumberbatch et Martin Freeman sur la scène de San Diego mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu d’intéressantes révélations.

L’épisode ’spécial’ a cristallisé la majorité des questions et les présents n’ont pas été avares en informations, Rupert Graves dévoilant en effet qu’il est au générique, même si on ne l’a pas vu dans la bande-annonce. Il y portera même des côtelettes de mouton, qu’il a qualifié de « haies ».

Steven Moffat semble très fier, et sûr, de cet épisode qu’il qualifie d’« un des meilleurs » qu’ils aient fait jusqu’à présent, allant jusqu’à l’appeler « formidable ».
Il a d’ailleurs bien insisté sur le fait que cet épisode devait être un standalone plutôt que d’essayer de le caser dans les attributs modernes de la série.
Moffatt a tenu à souligner que cet épisode spécial se déroule dans une époque « sexiste » et que, dans l’histoire de Doyle, « les femmes ne parlent pas ». Il a ensuite dit que ces éléments seront essentiels à l’histoire.

En parlant de son processus d’écriture, Moffatt a été prompt à souligner qu’il n’a jamais un moment « oh je suis bon », et que la plupart du temps il se sent « hanté et misérable ».

Moffatt a estimé qu’être un grand fan de la série rend certaines personnes « trop obsédées pour profiter » de Sherlock d’une manière pure.

En parlant du tournage de l’épisode spécial, Vertue a rapidement indiqué qu’il était « plus difficile à tourner » que les épisodes plus modernes. Elle a également révélé que les extras faisaient une « marche rapide » pour éviter que l’épisode ai un sentiment de stagnation.

Graves a admis qu’un de ses moments préférés était l’étreinte au début de la saison 3, quand Lestrade découvre que Holmes est toujours en vie.

Interrogée sur le moment qui l’a le plus marquée, Vertue a choisi la fin de la saison trois, en particulier le regard sur le visage de Mycroft (Grattis) quand son frère a un groupe de fusils pointés sur lui. Si Moffat n’en a pas, celui de Graves est « Mary avec l’arme ».

Parlant de la manière dont il construit le drame et le mystère de la série, Moffatt a souligné la « prise d’élan » et le sentiment « j’aurais du le voir venir ! » que la série dégage souvent. Il a spécifiquement fait référence à la relation de Sherlock avec Marie.




Sherlock est Copyright © BBC, Hartswood Films et Masterpiece Theatre Tous droits réservés. Sherlock, ses personnages et photos de production sont la propriété de BBC, Hartswood Films et Masterpiece Theatre.Theatre



 Charte des commentaires 


Sherlock : Benedict Cumberbatch clash violemment Martin (...)
Sherlock : La bande annonce de la quatrième saison
Sherlock : L’affiche personnages de la saison 4
SDCC 2016 - Sherlock : La bande annonce de la saison (...)
Sherlock : Toby jones jouera un méchant
SDCC 2019 - The Witcher : La première bande annonce
SDCC 2019 - Agents Of S.H.I.E.L.D. : Un panel qui a un goût (...)
SDCC 2019 - His Dark Materials : Une série sur l’humanité (...)
SDCC 2019 - Evil : CBS va nous faire trembler !
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 3.09 (...)
SDCC 2019 - Nancy Drew : Entre Veronica Mars et Charmed (...)
Wonderland le royaume sans pluie : La critique
SDCC 2019 - The Order : Des détails sur la saison 2 à (...)
Gossip Girl : Un reboot commandé par HBO Max
Redeemer - Enhanced Edition : La critique du jeu video