130 connectés

11/22/63 : James Franco dans l’adaptation de Stephen King

Date : 14 / 02 / 2015 à 14h11
Sources :

Comingsoon


James Franco (127 Heures, La Planète des singes les origines) devrait jouer dans la série 11/22/63, adaptation du roman de Stephen King publié en France sous le nom de 22/11/63, date de l’assassinat de John Kennedy à Dallas. Le bestseller de Stephen King est produit par Bad Robot Productions, la société de J.J. Abrams et Warner Bros. Television.

Publié en 2011, le roman de Stephen King est un thriller dans lequel Jake Epping (Franco), un professeur d’anglais remonte le temps pour empêcher l’assassinat du président John F. Kennedy. Mais sa mission est menacée par Lee Harvey Oswald, le passé qui n’accepte pas d’être changé et un amour qui pourrait tout remettre en question.

Prévu comme une mini-série de 9 heures, 11/22/63 est la première collaboration entre Hulu et WBTV. Abrams et King seront producteurs exécutifs avec Bridget Carpenter, Bryan Burk et Kathy Lingg de chez Bad Robot. Franco produira avec Athena Wickham.


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Catch-22 : Hulu diffuse une nouvelle bande annonce
The First : Sean Penn ne mettra pas les pieds sur Mars
Catch-22 : Les premières images de la série de George (...)
John Grisham : Un univers partagé en préparation chez (...)
Wild Cards : 2 séries télé basées sur les livres de George R.R. (...)
César 2019 : Les gagnants de la 44ème cérémonie
The Umbrella Academy : La Review de la Saison 1
The Twilight Zone : La bande annonce de la nouvelle Quatrième (...)
Batwoman : L’acteur Dougray Scott engagé pour le (...)
Captain Marvel : Central Park 90’s
Hulk Hogan : Thor pour jouer Hulk ?
Utopia : Rainn Wilson, Dan Byrd & Cory Michael Smith pour la (...)
The Wheel Of Time : Uta Briesewitz réalisera 2 épisodes de la (...)
Wardi : La critique
Orange Is the New Black : Alicia Witt sera dans l’ultime (...)