136 connectés

EXCLUSIF - Mentalist : Thierry Ragueneau, la voix de Simon Baker, se confie sur la saison 6

Date : 15 / 08 / 2014 à 13h20
Sources :

Unification


Connu du grand public pour avoir incarné le personnage de François Marci dans Plus Belle La Vie, Thierry Ragueneau est également celui qui prête sa voix à l’australien Simon Baker alias Patrick Jane. Si le triomphe de la série Mentalist tient au charisme de l’acteur, sa voix française contribue largement au succès du personnage.
Aujourd’hui, pour Unification, le comédien actuellement à l’affiche de la pièce de théâtre Bon Anniversaire Mon Amour, se confie sur la série de Bruno Heller.

Rencontre avec Thierry Ragueneau, une voix en or qui séduit 10 millions de téléspectateurs chaque semaine.

Attention SPOILER !

Bonjour Thierry. Cela fait maintenant 6 saisons que vous doublez vocalement Simon Baker et le personnage de Patrick Jane, vous prenez toujours autant de plaisir ?

Bonjour Loïc. Oui, toujours autant ! Il a une telle liberté dans son jeu que c’est une merveille de se fondre dans la peau de ce personnage. En plus, la Warner et TF1 (nos clients) sont très contents et nous laissent l’entière liberté d’adapter le texte français au mieux. Donc, on s’en donne à cœur joie !

Comment se retrouve-t-on à doubler un acteur comme Simon Baker ?
Il y a quelques années, il a tourné une série qui s’appelait Le Protecteur, également diffusée sur TF1. J’avais fait des essais et j’ai été choisi. Depuis, c’est toujours moi qui le double.

Cette sixième saison est différente de ce que l’on a pu voir jusqu’à présent puisque celle-ci se découpe en plusieurs étapes qui seront très importantes dans la vie de Patrick Jane : la traque de John Le Rouge, sa mort, l’exil de l’ancien médium, son départ de Cuba et son arrivée au Texas, son nouveau job au FBI et sa relation naissante avec Teresa Lisbon, comment avez-vous vécu tous ces moments-là de l’extérieur ?

La traque de John le Rouge  : c’est une espèce de puzzle meurtrier où au lieu de rassembler les pièces, on procède par élimination physique des possibilités ! C’est assez déroutant, surprenant et je trouve que le choix du personnage que l’on découvre comme étant John Le Rouge est assez judicieux.

La mort : c’est assez beau parce que c’est un soulagement mais pas du tout une délivrance pour Patrick Jane. Ce n’est pas ça qui fera revenir sa femme et sa fille. Il perd peut-être encore plus puisqu’il va s’exiler à Cuba. Il n’a pas le choix, il est recherché pour meurtre !

Cuba et le Texas  : j’ai adoré l’épisode où on le retrouve à Cuba. L’audace des scénaristes est incroyable ! Ils font tout voler en éclats. Absolument tout. Les personnages changent en profondeur. Les 5 ans de traque les ont marqués à tout jamais. Et ça se sent dans chaque plan. C’est très très bien observé. Le retour au Texas est plus anecdotique à mon sens. La chose très drôle, c’est que le FBI se croit tout puissant vis-à-vis de Patrick Jane et que nous, spectateurs, on voit bien qu’il va les faire tourner en bourrique à la moindre occasion.

Teresa Lisbon  : Teresa rencontre un beau flic, tombe amoureuse et pense à quitter Austin (Texas) pour aller à Washington avec lui. Elle l’annonce à Jane et là… ET C’EST TOUT CE QUE JE DIRAI. Les scénaristes américains sont décidément très très forts !

Concernant Teresa Lisbon, pensez-vous que sa relation avec Patrick Jane durera ?
Je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler. Je ne parlerai qu’en présence de mon avocat. Même sous la torture, je ne dirai rien.

Quel épisode vous a le plus marqué au cours de la saison 6 ?
Le dernier bien sûr… ! Où Patrick Jane va voir... dans un avion… parce que… et donc, il lui dit… et là, la surprise est énorme parce que …

Et pourquoi ?
Parce que je suis trop romantique…

Globalement, qu’avez-vous pensé de cette saison 6 ?
Ils ont fait très forts parce que c’était loin d’être gagné. On sentait bien que la série s’essoufflait, il fallait en terminer avec Red John. Et au niveau des scénarios, ils ont tout osé, tout cassé pour mieux rebondir. Et ils ont réussi leur pari.

En combien de temps, la post-synchronisation se fait pour une série comportant 22 épisodes ?
On fait 2 épisodes en 3 jours. On travaille de novembre à juin à raison de 2 ou 4 épisodes par mois. C’est un rythme soutenu, mais avec une bonne série et un bon texte (et un bon directeur de plateau et… des bons acteurs !) on y arrive très bien.

Pouvez-vous nous expliquer, en quelques lignes, comment se déroule une journée de doublage ? Et nous dire qu’est-ce qui est le plus difficile dans ce métier ?

La journée commence à 9 h 30 pour se terminer à 18 h 30. On fait 1 heure de pause entre 13 h 30 et 14 h 30. Les comédiens viennent toute la journée où simplement un certain temps défini par le directeur de plateau qui fait un plan de travail pour chaque journée. On ne suit pas forcément l’épisode dans l’ordre. On fait plutôt selon le plan de travail et les disponibilités des acteurs. En général, les guests viennent pour une demi-journée ou plus selon l’importance du rôle. Et on fait toutes leurs scènes d’affilée. C’est la méthode la plus efficace et la plus agréable pour les acteurs.
On fait des mini-pauses de temps en temps pour reposer les oreilles de ce pauvre ingénieur du son qui lui, avec le directeur de plateau, ne peut pas se reposer une seconde !
On est seul ou avec les autres comédiens devant le micro (tout dépend si les gens sont disponibles en même temps… d’où le plan de travail pas toujours simple à mettre sur pied !).
On écoute la scène autant de fois que l’on veut et on se lance. On enregistre, on écoute ce que l’on a fait, on corrige, on refait etc… jusqu’à ce que ça nous paraisse bien. C’est toujours l’ingé-son pour la technique et le directeur de plateau qui décident au final.

Le plus difficile, c’est d’oublier la technique pour pouvoir faire son métier : jouer. Et uniquement jouer la comédie. Si on n’est pas tout à fait "synchrone", c’est pas très grave. L’ingénieur du son peut corriger des choses et il y a du montage ensuite. L’important, c’est jouer et être au service de l’acteur à l’écran. Il faut s’oublier un peu, mais pas trop quand même. Rester fidèle à notre personnalité en l’adaptant au personnage.

Une saison 7 a été commandée par la chaîne américaine CBS, vous serez de retour ?
Et comment ! Ce sera une saison plus courte, 12 épisodes je crois. Et la dernière !

Pour en savoir plus

Vos projets ?
Je pars en tournée avec la pièce de théâtre que j’ai écrite Bon anniversaire mon amour et que je joue avec Cécilia Hornus.

On commence par Paris le samedi 4 octobre à 20 h 30 au Théâtre Traversière, rue Traversière dans le 12ème (à côté de la Gare de Lyon).


Plus d’Infos sur :

Venez nombreux, on va bien s’amuser…

Nous jouons ensuite un peu partout en France, on ira même en Suisse en mai !

Et je termine l’écriture d ‘une deuxième pièce qui va parler d’argent, de pouvoir, de politique et… d’amour ! Et que j’espère monter assez rapidement. C’est à dire dans les deux ans qui viennent !!!
Et c’est tout pour l’instant, portez-vous bien, toutes et tous et j’espère à bientôt,

Thierry


Mentalist est Copyright © Warner Bros. Television et Primrose Hill Productions Tous droits réservés. Mentalist, ses personnages et photos de production sont la propriété de Warner Bros. Television et Primrose Hill Productions.



 Charte des commentaires 


Mentalist : Bruno Heller, Robin Tunney et le final matrimonial et (...)
Mentalist : Patrick Jane à la retraite, Simon Baker offre sa DS à (...)
Mentalist saison 7 : L’interview d’un trio (...)
Mentalist saison 7 : Retour vers le final
EXCLUSIF - Mentalist : Thierry Ragueneau, la voix de Simon Baker, (...)
Star Trek Picard : Jonathan Frakes parle d‘une série (...)
The Suicide Squad : John Cena en négociation pour rejoindre la (...)
Fast & Furious - Hobbs & Shaw : La seconde bande (...)
The Gifted : La série annulée par la Fox mais ce n’est (...)
Brave New World : Alden Ehrenreich en tête d’affiche
Debout : La critique
Les couples mythiques : Review 3.03 Monica Vitti & (...)
[Théâtre] Comment j’ai dressé un escargot sur tes seins : (...)
The Endless : Le concours
Le Livre de Poche : Les sorties d’avril 2019