148 connectés

Hunger Games : Jennifer Lawrence se confie (spoilers)

Date : 21 / 03 / 2012 à 20h15
Sources :

Source : ComingSoon.net


Jennifer Lawrence, l’une des révélations cinéma de l’année 2011, est à l’affiche de Hunger Games. L’actrice de 21 ans qui interprète Katniss Everdeen, volontaire pour éviter une mort certaine à sa jeune sœur dans l’arène qui deviendra par la suite le symbole d’espoir de tout un pays et une menace pour d’autres, revient sur son expérience sur le tournage du long métrage de Gary Ross.

Coming Soon : À votre avis, quel a été l’aspect le plus difficile à adapter au cinéma en partant d’un roman si populaire ?

Jennifer Lawrence : Katniss était déjà dans l’esprit de tellement de gens. Lorsque vous faites partie d’un film qui est sur le point de sortir alors que personne ne connaissait le personnage auparavant, vous vous dîtes : « Nous y voilà ! ». J’interprète un personnage que la plupart des gens ont déjà à l’esprit et dont ils discutent. Ça fait peur.

CS : Vous êtes vous éloignés du roman à un moment donné ?

J.L. : Oui, lorsque vous faîtes un film, le livre est un bon outil, mais une fois que vous avez le scénario et que vous faîtes un film, vous devez mettre le roman de côté. Je me suis basée sur les dialogues, mais effectivement, il faut laisser le livre de côté.

CS : Quelle est votre scène préférée dans le film ?

J.L. : Celle avec Stanley Tucci, avant que les Jeux ne commencent. D’abord parce que c’est drôle de la voir, mais aussi parce que c’est à ce moment là que Katniss se rend compte qu’il s’agit d’un jeu, et que si elle veut gagner elle va devoir jouer la comédie pendant toute la durée des Jeux.

CS : Est-ce que ça représente un défi pour vous de jouer alors que Katniss joue la comédie devant les caméras ?

J.L. : Je pense que pour elle, c’est important de ne pas se montrer vulnérable quand elle court ou quand elle fait quelque chose. Pour moi, ça n’a jamais été un défi. C’était trop compliqué d’y penser. Quand elle se retrouve face à la caméra, c’est un défi pour elle, mais autrement, elle poursuit sa route.

CS : Que pouvez-vous nous dire de sympathique sur Woody Harrelson ?

J.L. : [Rires] Woody est la personne la plus gentille au monde, et vous savez il est toujours le même peu importe son rôle. C’est juste un type du Texas. Il peut entamer une conversation avec n’importe qui. C’est juste bizarre de le voir sur un plateau de tournage. C’est un des acteurs les plus incroyables que j’ai rencontré et il ne tient pas en place. Il est tellement décontracté. Il ne prend pas de grands airs. On le voit traîner sur le plateau, comme quelqu’un qui vient avec son cousin du Texas et tout à coup, il se met au travail. Une fois, nous tournions cette scène où j’agite un couteau entre ses doigts, et pour ce faire, je devais tout faire à l’envers et l’équipe s’est chargée d’inverser le mouvement en post-production. Nous allions commencer, on a tout fait à l’envers et Woody a dit « Moi aussi je joue à l’envers parce que quand je suis là, j’ai envie de m’embrouiller ». Donc il a refait la scène à l’envers, et comme il l’a voulu, il s’est trompé. Il a plein de surprises comme ça en réserve.

CS : Comment vous êtes-vous surpassée, émotionnellement parlant, pour vos scènes avec Rue ?

J.L. : C’était horrible. Aussi bien en lisant le roman qu’en lisant le scénario et ensuite, j’ai rencontré Amandla Stenberg. La scène en question a été dure parce que je savais ce que ça signifierait quand elle la tournerait. Elle est vraiment incroyable.


Hunger Games est Copyright © Lionsgate et Color Force Tous droits réservés. Hunger Games, ses personnages et photos de production sont la propriété de Lionsgate et Color Force.



 Charte des commentaires 


Hunger Games - La révolte partie 1 : La bande annonce (...)
Hunger Games - La révolte partie 1 : Compte à rebours pour la (...)
Hunger Games - La révolte partie 1 : Katniis, un leader de (...)
Hunger Games - La révolte partie 1 : Les rebelles de Panem (...)
Hunger Games - La révolte partie 1 : 6 nouvelles affiches
Wonder Woman : La réaction des Studios Marvel
Game of Thrones : Les Aspics des Sables (et d’autres (...)
Iron Man 3 : Le destin funeste de Happy
X-Men - Days of Future Past : Les portails de Blink décryptés
La légende de Manolo : La critique
Pete’s Dragon : Robert Redford, journaliste local (...)
Terminator : Ce que pense James Cameron de la renaissance de la (...)
The Flash : Review 1.02 Fastest Man Alive
Falling Skies : Catalina Sandino, nouvel atout charme du (...)
The Diabolical : Ali Larter face au démon