508 connectés

John Carter : La critique

Date : 03 / 03 / 2012 à 01h15
Sources :

Source : Unification


SYNOPSIS



L’ancien capitaine John Carter, las de la guerre civile qui ravage les États-Unis en cette fin de XIXe siècle, se retrouve mystérieusement envoyé sur la planète Barsoom, où il se laisse entraîner malgré lui dans un terrible conflit entre Tars Tarkas et la fascinante princesse Dejah Thoris. Dans un monde au bord du gouffre, Carter redécouvre son humanité en prenant conscience que la survie de cette planète et de ses habitants est entre ses mains.


NOTRE AVIS




Une arlésienne, John Carter fait partie de ces projets fous réputés inadaptables que les studios américains ont sans cesse annoncés pour les abandonner immanquablement. Ampleur du défi, coûts astronomiques, problèmes de scénario étaient autant de bonnes raisons pour laisser tomber. Et pourtant, cela n’a pas été perdu pour tout le monde…

En fait, à la vision de John Carter, vous ne pourrez pas vous empêcher de vous sentir en terre connue tant l’œuvre d’Edgar Rice Burroughs, également auteur de Tarzan, a littéralement été pillée par des générations de romanciers et de cinéastes. Il est évident par exemple que George Lucas a plus que zieuté vers la planète Barsoom (le « vrai » nom de la planète Mars) pour les fondements de son Star Wars. Et que dire, qu’en amateur de Stargate SG-1, j’ai eu plus d’une fois l’envie de m’écrier « loués soient les Oris ». Selon votre humeur, l’air de déjà vu-déjà lu pourra peut être vous gêner un peu. Personnellement, cela n’a pas été le cas tant les qualités du film d’Andrew Stanton sont grandes.

Visuellement d’abord, le film est une tuerie. Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un film qui m’avait à ce point transporté dans un autre monde. Paysages, bâtiments, costumes, créatures, vaisseaux… Ce régal pour les yeux est en plus magnifié par la 3D. Enfin un film qui vaut les quelques euros de plus sur le ticket ! On sent toute la maitrise et l’expérience technique d’Andrew Stanton. En effet, Si John Carter est la première expérience live du réalisateur, celui-ci nous avait quand même déjà offert Wall-E et Némo chez Pixar !

Le scénario est loin de n’être qu’une seule accumulation de scènes d’action. Le film de 2h20 permet d’en apprendre plus sur les différentes civilisations qui peuplent Barsoom et laisse aux acteurs la place pour développer leurs personnages. Et cela, même si certains raccourcis laissent imaginer des scènes coupées ou une version longue si le film marche bien.

L’interprétation de Taylor Kitsch (John Carter) ou Lynn Collins (la princesse Dejah Thoris) est plutôt bonne, l’alchimie entre les 2 rôles principaux est bien présente. Ils ont en plus le charisme nécessaire pour faire oublier ce qui aurait pu paraitre ridicule sans. Ce n’est pas le cas du méchant, bien trop grimaçant à mon goût. Quant aux acteurs 100% pixels, encore une fois, je suis persuadé qu’un jour les oscars créeront le prix du meilleur acteur numérique, tant le talent combiné des animateurs et d’un acteur en chair et en os pour la capture de mouvement (Willem Dafoe) donne un résultat tout bonnement extraordinaire.

Bref, un film qui donne une furieuse envie de se plonger dans les romans d’Edgar Rice Burroughs pour prolonger le plaisir. M’sieu Disney, siouplait, on peut retourner sur Barsoom ?

BANDE ANNONCE




FICHE TECHNIQUE




- Durée du film : 2h20
- Titre original : John Carter
- Date de sortie : 7 mars 2012
- Réalisateur : Andrew Stanton
- Scénariste : Andrew Stanton, Mark Andrews et Michael Chabon d’après l’oeuvre d’Edgar Rice Burroughs
- Acteurs : Taylor Kitsch, Lynn Collins, Samantha Morton, Willem Dafoe, Dominic West, Mark Strong et Thomas Haden Church
- Directeur photo : Daniel Mindel
- Décors : Nathan Crowley
- Costumes : Mayes C. Rubeo
- Musique : Michael Giacchino
- Producteur : Jim Morris, Colin Wilson et Lindsey Collins pour Walt Disney Pictures
- Distributeur : The Walt Disney Company France

LIENS



- Rubrique Unification
- Lien vers site officiel du film
- Lien vers fiche allociné.fr
- Lien vers fiche imdb.fr

PORTFOLIO



<album|id_article=18870>


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Rocketman : La critique
Aladdin : La critique
Une part d’ombre : La critique
John Wick Parabellum : La critique
Stubby : La critique
Le bout du monde : La review du film Netflix
The Falcon and The Winter Soldier : Le plein d’infos sur la (...)
Rocketman : La critique
Akira : Enfin une date pour le film live
Omega Girl Falls in Love : Les super-héros (aussi) ont droit à (...)
Toy Story 4 : Une nouvelle bande annonce
Krystal : La critique du jeu de rôle
Cinéma - Bandes Annonces : 26 mai 2019
Spider-Man - Far From Home : Les affiches personnages
Star Trek Picard : Un premier aperçu sur l’uniforme (...)